31 mai 2008

La Reine-Nègre


Je me suis retenu de commenter le fameux texte de Victor-Lévy Beaulieu jusqu’à maintenant. Quelque chose dans tout ça me rend profondément mal à l’aise.


Rappel: Dans les pages de L’Aut’Journal, l’écrivain Victor-Lévy Beaulieu a publié un texte intitulé «La Reine-Nègre» dans lequel il critique la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean.


Les gens qui lisent mon blogue connaissent mon opinion au sujet de la fonction de gouverneur général et de représentant de la reine d’Angleterre au Canada. Je considère cette fonction comme un anachronisme inutile, ridicule, coûteux, dominateur, anti-démocratique et insultant. Ils savent aussi que je n’aime pas, mais alors pas du tout, Michaëlle Jean. Je la trouve présomptueuse, baveuse, condescendante, réactionnaire et chiante. Ses déclarations sur le Québec me répugnent. Alors mon problème avec le texte de Beaulieu n’est pas à ce niveau-là.


Mon problème est avec l’utilisation du terme «Reine-Nègre». Oui, oui, Beaulieu s’est empressé de dire qu’il n’était pas un raciste et que l’expression fait référence à ces pantins installés en Afrique par l’Europe coloniale afin de donner l’impression que les natifs étaient en contrôle de la situation. Oui, oui, cette expression a déjà été utilisée dans le passé pour décrire des gens qui ont collaboré avec les gouvernements britanniques ou canadiens. Je comprends tout cela.


Mais quand même, force est d’admettre que Michaëlle Jean est noire. Utiliser le terme «Reine-Nègre» pour la décrire me rend profondément mal à l’aise parce que le message n’est pas clair et peut être interprété de différentes manières. Critiquez sa fonction, critiquez ses prises de position, critiquez son attitude et ses déclarations, pas de problème. Mais critiquer la couleur de peau de quelqu’un, ne serait-ce qu’en apparence? Ah, non. Là, non.


On peut critiquer quelqu’un pour ce qu’il fait ou pour ce qu’il dit. Pas pour ce qu’il EST.


C’est cela qui me met mal à l’aise. Je crois que si Beaulieu avait voulu que le message soit clair et qu’il ne contienne aucune ambiguïté et ne soit pas interprété comme un torchon raciste, il aurait dû éviter d’utiliser le terme «Reine-Nègre» ou au moins l'utiliser plus clairement. Ce n’était probablement pas raciste et méchant de sa part, mais c’était à mon avis malhabile et ignorant.


Je trouve la réaction de Dany Laferrière, lui-même un Québécois d’origine haïtienne, très éclairée à ce sujet: "Au Québec, on vit de symboles en ignorant parfois que les autres peuvent en avoir aussi. On doit savoir que nous ne sommes pas les seuls à réagir vivement quand on touche à ce qui fait notre matière première. (…)L’expression «reine-nègre» est, pour moi, une insulte. Peut-être même plus. Pour se défendre, on répond que c’est une expression généralement employée contre celui qu’un État colonisateur place au pouvoir pour en faire une marionnette. Je veux bien, alors pourquoi on ne l’a pas employée pour Jeanne Sauvé ou pour personne d’autre ici? Pourquoi comme par hasard Michaëlle Jean est noire? Et on ose dire que c’est parce qu’elle est noire que cela provoque tant de bruits. Au pays même des symboles à ne pas toucher avec des pincettes."


D'un autre côté, on peut se demander si, dans un contexte de réelle égalité entre les humains sans distinction pour les couleurs de leur peau, pourquoi une critique qui serait anodine à l'égard d'une personne blanche deviendrait subitement inaceptable à l'égard d'un noir. À cela je répondrai qu'égal ne veut pas dire pareil.


Il y a des façons plus claires d'employer le terme, disons. Par exemple, dans les pages du journal Le Québécois (vol.8, no.2), Pierre Falardeau tient un propos qui ne porte à aucune confusion lorsqu'il écrit: "Comment peut-on à la fois se réclamer de l'héritage d'Aimé Césaire, de son Discours sur le colonialisme, de l'horreur sans nom du système esclavagiste et jouer les rois-nègres au féminin : le poste de représentant de la Reine d'Angleterre est un des symboles les plus haïs de toute l'histoire du colonialisme et de l'impérialisme britanniques, non seulement au Québec, mais aussi en Irlande, en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. Il y a là une contradiction insurmontable. On ne peut pas justifier tout et n'importe quoi. Même l'injustifiable."


Falardeau ajoute ensuite: "Et qu'on ne vienne pas nous les gonfler avec les accusations de racisme : le problème n'est pas la couleur de la peau de la presque souveraine, mais ses prises de position politiques tordues et réactionnaires. Et qu'on ne vienne surtout pas nous chanter la chanson de «l'image positive pour la communauté noire». Arrêtez vos bêtises avec vos «success stories» pour Lady Di de Chambre de Commerce. Vous allez pas vous refaire une santé mentale sur le dos des Québécois. On ne me fera pas coller quand même que l'Empereur Bokassa, le président Mobutu et la crapule à Omar Bongo sont des exemples de réussite pour la jeunesse. Si le «gansta rap» avec ses bandits, ses faux diamants, ses chars de cul et ses colliers en or est un exemple de réussite, alors c'est à désespérer de l'aventure humaine. En tout cas, ce n'est pas ce que m'ont appris Fanon, Malcom, Cabral, Césaire, Sankara ou Baldwin, ces grands maîtres de la pensée anticolonialiste."


Là, le propos est clair en maudit, vous ne trouvez pas?

Sondage sur la foi


Voilà quelques statistiques intéressantes sur les croyances religieuses de la population.


Extraits de la nouvelle:


"Soixante-douze pour cent des personnes interrogées affirment être croyantes, 23 pour cent disent qu'elles ne croient en aucun dieu et 6 pour cent n'ont pas d'opinion sur le sujet. Le sondage suggère par ailleurs que les Canadiens anglophones sont plus enclins à croire en un dieu que leurs compatriotes francophones. La proportion est de 73 pour cent pour les premiers contre 67 pour cent pour les seconds."


"Autres différence notable, il y a plus de femmes qui se déclarent croyantes, 73 pour cent, que d'hommes, 67 pour cent. On trouve, également, une plus grande proportion de croyants dans les zones rurales que dans les villes, à 76 pour cent contre 69 pour cent. Enfin, les Canadiens de plus de 50 ans sont plus nombreux à croire en un dieu, 82 pour cent, que les jeunes de moins de 25 ans, 60 pour cent. Dans le groupe des moins de 25 ans, 36 pour cent affirment ne croire en aucun dieu."


Ces résultats proviennent d'un sondage La Presse Canadienne - Harris Décima réalisé auprès de 1000 personnes.


Les résultats vous surprennent?

De grands changements pour IM


C'est la grande Comic Convention de Philadelphie en fin de semaine et les nouvelles pleuvent. Pendant un panel, l'éditeur en chef de Marvel, Joe Quesada, a répondu aux questions des fans. L'un d'eux lui a demandé si les New Avengers allaient demeurer une organisation illicite encore longtemps.


Sa réponse, comme l'explique cet article, incluait un petit tease au sujet d'Iron Man: "Quesada said that something will eventually happen on that front, but "I won't tell you right now." It might not be what you think, Quesada said, adding that there are big changes coming for Iron Man."


On dirait bien que l'Invasion Secrète qui est en branle viendra changer beaucoup de choses dans l'univers Marvel... tout semble indiquer que Spider-Woman est en fait rien de moins que l'impératrice (ou du moins la grande prêtresse) des Skrulls et le cerveau derrière toute l'invasion! Or, on peut la voir embrasser Stark sur une des futures couvertures de la série... cette trahison pourrait-elle être à l'origine des grandes perturbations qui se pointent à l'horizon? Iron Man perdra-t-il toute crédibilité? Stark sera-t-il directeur de S.H.I.E.L.D. encore longtemps? Sa tentative de mettre de l'ordre dans le monde lui pètera-t-elle en pleine face?


Une chose est sûre, ça va brasser!



Quesada a également révélé que le "Big Three" (Iron Man, Thor et Captain America) seraient de nouveau réunis dans les pages de Secret Invasion #6. Et pendant qu'Iron Man est dans une bien mauvaise posture, c'est son pote War Machine qui prendra temporairement la direction de S.H.I.E.L.D. dans Iron Man #33 à 35.

Barbe Noire en BD


Voilà une nouvelle intéressante pour les mordus d'histoire et de BD. Une série de comics sur la vie du célèbre pirate Barbe Noire sera publiée plus tard cette année.


Les créateurs promettent d'être fidèles à la véritable histoire du personnage: "The stories will be all real-life. This is the truest telling of his tale. That was part of the passion that Ed, Gregg, Rob and Jamie bring to the table. This is where the excitement builds. Let me tell you, I’m a bit of a history buff. Not great, but know the little things that I think are cool, and threw out two little known facts about Blackbeard, and they not only knew what I was talking about, but went in to so many nitty gritty’s, I was loving it. These guys will show you that the truth is stranger than fiction, and some of the legend."


Il est également question d'un film sur Blackbeard... le sujet est vraiment intéressant!

Lizer-vous la françès?


Le gouvernement fédéral du Canada... votre gouvernement (du moins, c'est ce qu'ils veulent qu'on croit)... le gouvernement de votre pays soi-disant bilingue (mais pour qui le français n'est qu'une langue de traduction)... n'est même pas foutu de publier ses sites dans un français correct.


Extraits de l'article de Louise Leduc:


"L'«organization» du Bureau de la condition des personnes handicapées est «responsable du développement de connaissances et de la recherché ayant trait des personnes handicapées» et il contribue à la sensibilisation du «publique» canadien. Cette fois, il s'agit donc de ce Bureau de la condition des personnes handicapées, qui relève de Ressources humaines et Développement social Canada."


"Pas clair? Vraiment? «La Division de la planification stratégique et des services d'administration fournit le soutien administratif au Bureau, ce qui incluse les budget, la dotation les plans d'activités, administration des contrats ainsi que les fonctions de co-ordination des notes et de la correspondance.» Le bureau «est centré sur l'atteinte de résultats accessibles pour les Canadiens et les Canadiennes». Il cherche à mettre en valeur un certain plan d'action «par favoriser la coherence entre les politiques et les programmes» et «créer des réseaux intégrés et orientés ver l'action». Mais surtout, le Bureau «recherche l'excellence» - le mot est en gras dans le texte - et le Bureau écrit qu'il serait bien content de recevoir les commentaires des citoyens «quant à notre site Internet»."


"Pema Lhalungpa, responsable des communications au ministère des Ressources humaines et Développement social Canada, nous a transmis la réaction officielle par courriel. La voici textuellement. «Aussitôt que le ministre a été mis au courant du problème, il a signalé au ministère que cela était inacceptable. Il les a chargés de corriger l'erreur immédiatement et de lui informer des nouvelles procédures afin de garantir que cela n'arrivera plus.»


"Au bureau du Commissariat aux langues officielles, le porte-parole Robin Cantin n'a pas du tout paru surpris de savoir qu'un site Internet fédéral était dans un français lamentable."


Maintenant, comme aux débuts des parties de hockey, levez-vous et placez votre main droite sur votre coeur pour chanter à pleins poumons l'hymne national en franglais de la Canadâ! Bande de morons...


J'aime Obama


Maudit que j'aime Obama... c'est bien simple, je trouve cet homme absolument hors du commun. Je suis la campagne américaine depuis le début. Au départ, je penchais vers Clinton. Mais la campagne présidentielle l'a fait graduellement descendre dans mon estime pendant que je devenais de plus en plus admiratif d'Obama.


Avez-vous déjà écouté l'un de ses discours? Il est fascinant, inspirant, enlevant... et je ne suis même pas Américain! Son discours ne s'adresse même pas à moi et malgré cela, je me sens interpellé. Prenez par exemple celui-ci, intitulé "A more perfect union", prononcé peu après le scandale du pasteur Wright. Je n'ai pas vu un orateur pareil depuis longtemps...


Hier, devant le mont Rushmore, un journaliste a demandé à Obama s'il croyait que sa tête, un jour, rejoindrait sur la falaise celles de George Washington, de Thomas Jefferson, de Théodore Roosevelt et d'Abraham Lincoln. Sa réponse: «Je ne pense pas que mes oreilles tiendraient. La surface de pierre est limitée tout de même!»


Ben oui, il a un sens de l'humour en plus. Maudit que j'aime Obama... bon, OK, pas autant que Obama Girl, mais je l'aime quand même! ;-)


Pourvu qu'il gagne...


L'armée canadienne en Afghanistan?


Il y a quelques temps, sur son blogue, Patrick Lagacé s'interrogeait sur la présence de l'armée canadienne en Afghanistan. J'ai trouvé ses propos très pertinents et j'aimerais y revenir ici.


Dans un premier billet, il écrivait: "Les factions qui combattent les soldats de l’OTAN, et qui s’opposent au régime, sont des obscurantistes. Sauf que là où j’ai envie de hurler, c’est quand le régime lui-même, c’est quand les institutions afghanes sont administrées selon des principes obscurantistes et moyenâgeux. Là où j’ai envie de hurler, c’est quand je tombe sur cette histoire: un journaliste condamné à mort pour avoir diffamé l'islam. Pas condamné à 30 jours de prison, à 30 coups de bâton, à une amende, non. À mort ! Sauf que c’est peut-être pas ça, la «vraie» histoire, peut-être que les autorités de cette province veulent, en fait, envoyer un message au frère du condamné, un journaliste d’enquête qui dérange, avec ses papiers sur le régime… Merde ! C’est pour ça que nous sommes là-bas ? Pour défendre ce régime-là ? Soixante dix-sept de nos soldats sont morts en Afghanistan pour aider un régime qui permet ce genre d’idiotie arbitraire?"


Dans un second, il écrivait encore: "Je sais que toute comparaison est boiteuse, mais quand ils étaient au Viêt-Nam, le gouvernement fantoche soutenu par les Américains au sud n’était, au moins, au moins communiste. En Afghanistan, on défend un régime islamique light contre des islamistes purs et durs. Ça donne des idioties du genre de cette condamnation à mort d’un journaliste. Et nos soldats meurent pour ça."


Finalement, dans un troisième, il écrivait encore: "Qu’un pays choisisse de se gouverner par des lois rétrogrades, je n’ai aucun problème avec ça. Il y en a beaucoup. Là où j’ai un problème, c’est quand l’argent de mes taxes ; l’énergie de mes élus et de mes fonctionnaires ; la sueur et le sang de mes soldats servent à soutenir un tel régime de Mickey Mouse. Je veux bien qu’on parle de différences culturelles, je veux bien qu’on évoque le long chemin vers la démocratie, mais il y a quand même une limite à rire du monde. Et la limite, on l’atteint quand les élus de la «démocratie» qu’on appuie et défend applaudissent quand un journaliste est condamné à mort pour une niaiserie. La niaiserie en question ? Le journaliste avait en sa possession, semble-t-il, un document qu’il avait distribué à des étudiants en journalisme. Que disait le document ? On y trouvait un texte demandant pourquoi, en terre d’islam, un homme peut avoir quatre épouses mais pas le contraire. Gros crime, hein ?"


Je ne suis pas toujours d'accord avec Lagacé, mais là, il faut admettre que le gars soulève un maudit bon point.


The Force Unleashed


Non, je ne suis pas un accro de jeux vidéo. Je n'ai pas de console et je n'en veux pas (du moins, pas avant ce matin). Les jeux auxquels je jouent à l'occasion sont des jeux de stratégie très cérébraux et pas trop stressants. J'ai un pote qui a une console Wii et quand on est chez lui, on se tape toujours une petite game...


C'est justement lui qui vient de m'envoyer ce lien au sujet d'un nouveau jeu qui va sortir pour la Wii: Force Unleashed. Oui, la télécommande de la Wii va bientôt devenir... un sabre laser!


L'histoire se passera entre les épisodes III et IV et le joueur sera... l'apprenti de Darth Vader! Il va également être possible pour deux joueurs de s'affronter en duel!


Ça va être malade! :-)



Chériiiiiiie! Oublie les nouveaux rideaux, on a besoin d'une Wii d'ici septembre! ;-)

A nice big cup of...


Hahahaha, je ne peux pas m'empêcher de me rouler à terre à chaque fois que je vois cette image. C'est pas juste le gag, c'est l'effet surprise quand on le lit, c'est aussi le sourire du gars, je ne peux juste pas m'empêcher de pouffer de rire.


C'est peut-être un peu thérapeutique aussi... il y a tellement de gens qui disent n'importe quoi sans réfléchir et à qui j'aimerais bien servie une belle grosse tasse de... Farme ta yeule! ;-D


Hahahahaha...

30 mai 2008

Mariage annulé... faute de virginité!


C'est pas croyable... Un tribunal français vient d'annuler un mariage. Le motif? Que l'épouse, de religion musulmane, aurait menti sur sa virginité!


Des trucs pareils, ça ne surprend plus lorsque ça se produit en Arabie saoudite ou en Iran... Mais en FRANCE??? C'est complètement débile...


Par chance, cette décision soulève de nombreuses protestations! Extraits de la nouvelle:


La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) a dénoncé dans un communiqué une «décision discriminatoire» du tribunal de Lille (nord), estimant que «la virginité n'est pas un objet de justice».


La secrétaire d'État à la politique de la ville, Fadela Amara, elle aussi musulmane, a vu dans la décision du tribunal de Lille une «vraie fatwa (décret religieux) contre l'émancipation des femmes». «J'ai cru que l'on parlait d'un verdict rendu à Kandahar (Afghanistan)», a-t-elle dénoncé.


«Faisons attention à tout ce que cette jurisprudence va engendrer», a prévenu le médiateur de la République Jean-Paul Delevoye, évoquant une possible multiplication des annulations de mariage et des opérations chirurgicales de reconstitution de l'hymen.


C'est de la pure folie... je ne peux pas croire que les institutions laïques occidentales puissent être détournées par des fanatiques de cette façon...

Un peuple inconnu en Amazonie!


Vraiment pas banal cette nouvelle! On a découvert un nouveau peuple amérindien complètement isolé du reste du monde, en pleine jungle amazonienne! En 2008! Je n'aurais pas cru une telle chose possible...


Extrait de la nouvelle: "De rares photos d'indiens vivant sans contact avec le monde extérieur ont été publiées vendredi, exposant au grand jour l'existence d'une des dernières tribus isolées au plus profond de l'Amazonie brésilienne. La Fondation nationale de l'indien (Funai) a pris ces clichés au début du mois de mai lors d'un survol de la région où habitent ces groupes indigènes coupés du monde, dans l'Etat amazonien de l'Acre, près de la frontière péruvienne.Ces images montrent un campement de huttes de paille et des indigènes dont le corps est entièrement peint en rouge ou en noir, décochant des flèches contre l'appareil transportant les membres de la Funai.D'après des déclarations à la presse du directeur du département de protection de l'environnement de la Funai, José Carlos dos Reis Meirelles, ces indiens sont sédentaires et cultivent du manioc, des bananes et des pommes de terre."


C'est vraiment extraordinaire... en 2008... je n'en reviens pas!


En passant, je comprends qu'on ne veuille pas déranger ces gens et qu'on veuille les protéger, eux et leur mode de vie traditionnel, mais en même temps... je trouve un peu étrange de traiter des êtres humains comme des animaux menacés, vous ne trouvez pas? OK, respectons leur mode de vie... OK, ne les soumettons pas de force à la modernité. Mais quand même... il me semble que moi, j'essaierais de les contacter, ne serait-ce que pour leur offrir des soins médicaux lorsqu'ils en ont besoin, non? Ce sont des êtres humains quand même, non?
C'est un dilemme moral intéressant, c'est le moins qu'on puisse dire...
Mise à jour du 29 juin: la fameuse tribu inconnue serait en fait connue des autorités depuis plusieurs dizaines d'années. Plus de détails à cet effet ici.

À quoi bon la peau blanche?


Je lisais ce court article qui avance l'hypothèse que l'évolution de la race humaine s'accélère (pas certain d'être d'accord, j'y reviendrai) et je suis tombé sur une information intéressante à la fin de l'article.

Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi les Africains ont la peau noire, c'est l'évidence même. Elle offre une protection naturelle contre les rayons intenses du soleil et ne brûle pas. Mais pourquoi nos lointains ancêtres qui ont quitté l'Afrique pour devenir les premiers Européens ont vu leur peau pâlir d'une génération à l'autre? Car puisque notre espèce vient d'Afrique, l'adaptation est là, les humains étaient originalement noirs ou du moins foncés et sont devenus blancs en quittant le continent, pas le contraire. Il doit bien y avoir une raison, un avantage quelconque à cette adaptation.

Il y a effectivement une raison, la voici: "Les migrations humaines dans des environnements nouveaux en Europe et en Asie ont créé des pressions sélectives favorisant par exemple des peaux moins pigmentées de manière à absorber plus de lumière du soleil pour fabriquer de la vitamine D."

C'est logique, mais je n'y aurais pas pensé.


(Billet originalement publié le 11 décembre 2007)


Influence néfaste des enseignants


Voilà une étude qui m'intéresse beaucoup pour deux raisons. Premièrement, étant dans ce métier, ce qui concerne l'enseignement me touche directement. Deuxièmement, les relations sexuelles de plus en plus précoces dans notre société est un phénomène qui m'inquiète beaucoup.

Mais d'abord, les conclusions de l'étude. Je cite: "Les enfants, surtout les filles, pourraient être davantage portés à avoir des rapports sexuels avant l'âge de 14 ans s'ils ont été victimes de violence verbale de la part d'enseignants."

L'influence des enseignants

Que les enseignants puissent avoir une énorme influence (positive ou néfaste) sur leurs jeunes élèves, cela ne devrait surprendre personne. En effet, après la famille, les enseignants sont généralement l'influence adulte la plus importante dans la vie d'un enfant. Les parents de mes élèves me confirment ceci régulièrement en me racontant les changements de comportement qui s'opèrent chez leurs enfants après quelques semaines dans ma classe. "Il lit de plus en plus, elle ne cesse de parler de vous, il est maintenant content de se lever pour venir à l'école, ma fille est devenue la conscience écologique de la famille, mon fils a prit goût à l'écriture, etc."

Toutefois, ce qui me surprend à première vue, c'est qu'un enseignant puisse avoir une influence quant à la précocité des relations sexuelles. Remarquez que je dis ça, mais je suis convaincu d'avoir moi-même une influence là-dessus. Étant prof d'élèves de sixième année en pleine période pubaire, je me fais à chaque année un devoir absolu d'inviter l'infirmière en classe et de créer un climat confortable et propice aux échanges et aux questionnements. Je crois que je réussis bien car les différentes infirmières se sont toujours étonnées de la quantitié et de la qualité des questions qu'elles reçoivent et de la saine atmosphère qui règne dans mes classes pendant cet exercice. Comme le démontrent les études et contrairement aux inquiétudes de certains parents, ces sessions d'information sur la sexualité n'ont pas comme effet indésirable d'encourager les relations sexuelles précoces. Bien au contraire, ces cours responsabilisent le jeune, lui font comprendre la nature des changements physiologiques et psychologiques qui s'opèrent en lui et le rassurent. Cela ne peut mener qu'à une attitude plus saine, responsable, mature et équilibrée face à la sexualité.

Mais comment un enseignant peut-il avoir l'effet contraire? Extrait de l'article: «Les filles semblent souffrir davantage de ces expériences sociales négatives, note Mara Brendgen, l'auteure de l'étude. En général, les filles sont plus orientées vers les relations sociales, et en souffrent plus si ces relations tournent au vinaigre.» Les chercheurs ont constaté que les enfants qui ont été invectivés, critiqués ou embarrassés par des enseignants en classe, au niveau primaire, avaient un risque accru de rapport sexuel précoce.

Le lien peut sembler ténu à première vue, mais il est rempli de bon sens quand on s'y arrête. Autre extrait de l'article: Selon Mme Brendgen, certaines jeunes filles utilisent les relations sexuelles pour rehausser leur estime de soi. Ces jeunes filles vivent la même expérience avec leurs enseignants et avec leurs pairs, en ce sens qu'elles sont vraiment humiliées publiquement, explique-t-elle.

Nous y voilà. Ça revient toujours à l'estime de soi. Il n'y a rien de plus important que ça. De quoi faire réfléchir ces enseignants de pacotilles qui croient que leur seul et unique rôle dans l'école est d'enseigner les accords du pluriel et les tables de multiplication, rejetant du revers de la main tous les autres besoins de leurs élèves en se disant que ce n'est pas leur job. Je ne m'expliquerai jamais comment des gens peuvent se retrouver dans une position aussi privilégiée dans laquelle ils peuvent faire TELLEMENT de bien et choisir de ne rien faire, ou pire, de faire du tort.

L'article se termine en effet sur cette note choquante et inquiétante: Selon l'universitaire, entre 10 et 15 pour cent des enfants font régulièrement l'objet d'agressions verbales de la part d'enseignants, et le même pourcentage d'enfants sont victimes de rejet de la part de leurs semblables.

Pour citer Pink Floyd: Hey! Teacher! Leave those kids alone!

Relations sexuelles précoces

Je vois d'ici les disciples de la grande libération sexuelle me demander ce qu'il y a de si terrible à avoir des relations sexuelles en bas âge. Il s'agit là d'un sujet sur lequel je pourrais m'étendre pendant des heures, mais je ne donnerai ici qu'un bref aperçu de mon opinion sur le sujet.

Les gens qui ne voient rien de mal dans les relations sexuelles précoces oublient deux facteurs extrêmement importants. Premièrement, un jeune de 12, 13 ou 14 ans n'est pas un adulte. Est-il vraiment conscient des conséquences possibles de son geste, et là je ne parle pas seulement de MTS (on dit ITS maintenant) ou de grossesse non-désirée? Fait-il le choix de s'engager dans une relation intime pour les bonnes raisons? Ce jeune est encore en train de construire sa perception du monde et de lui-même, il est encore à la recherche de ses valeurs fondamentales, il construit toujours son estime de lui-même, cherche à se définir en tant qu'être humain, cherche ce qui fait de lui un être unique et cherche sa place dans la société et dans la vie des gens qui l'entourent. Dans ce contexte d'incertitude et de questionnement, comment peut-il être prêt à s'engager dans des relations sexuelles? On ne peut pas sauter les étapes dans la vie sans en payer le prix plus tard.

Cela m'amène à mon second argument, les conséquences psychologiques. Les grands avocats de la liberté sexuelle auront beau dire le contraire, le sexe n'est pas un acte purement physique complètement détaché du psychologique et de l'émotif. C'est un mythe idiot que de prétendre cela. On ne parle pas d'une partie de cartes, on parle de relations sexuelles. Qu'y a-t-il de plus intime, de plus significatif, de plus intense que l'acte de faire l'amour? La relation amoureuse à cet âge étant presque assurément voué à un éventuel échec, la rupture n'en sera que plus souffrante. Ne venez pas me dire qu'un jeune de 13 ans a la maturité psychologique et émotive et qu'il peut traverser tout ça sans encaisser des blessures qui le suivront toute sa vie.

Je n'ai pas de sources scientifiques pour ce que je m'apprête maintenant à écrire, seulement des observations personnelles, mais la plupart des femmes que j'ai connues dans ma vie qui avaient eu des relations sexuelles très jeunes étaient, une fois devenues adultes, des gens qui avaient du mal à s'investir et même à croire à la possibilité d'une relation à long terme (à cause du poids des échecs passés), avaient du mal à entrer en relation (ou même d'avoir une simple conversation) avec des hommes sans que le sexe ou la séduction ne fasse partie de l'équation, avaient généralement une estime d'elle-même très faible et étaient généralement complètement blasées face au sexe, n'y voyant plus qu'un geste superficiel et vide de sens axé sur la performance physique et la recherche désespérée de la nouveauté et du nouveau trip d'adrénaline (le complexe du "faut tout essayer au moins une fois"). Je vous dis qu'une fois devenus adultes, ça ne fait pas des couples forts.

Pour paraphraser ce que disait l'article, une personne qui a une solide estime d'elle-même ne se donne pas au premier venu ou à quiconque en manifeste l'envie, elle s'accorde plus de valeur que cela. Les relations sexuelles précoces ne sont pas un signe de libération, mais plutôt un signe de carence affective. C'est une bien triste façon d'entrer dans le monde des adultes, ou comme le chantait Plume, dans le vide des grands.


(Billet originalement publié le 9 octobre 2007)


Hitler avait la bombe!


Voilà une nouvelle qui ne peut que bouleverser: Hitler avait la bombe nucléaire! Imaginez si la première guerre mondiale avait duré un peu plus longtemps, ou si les Allemands l'avaient eue un peu plus tôt! Imaginez le carnage! Londres aurait très certainement été la première cible! Et Moscou? New York? La victoire des Nazis aurait été assurée! Il s'en est vraiment fallu de peu, j'ai des frissons juste à y penser...

Octobre 1944. Le journaliste italien Luigi Romersa est invité à assister à un essai nucléaire sur une base secrète allemande. Il décrit "un grondement qui fait vibrer les parois du refuge, suivi d'une lueur aveuglante, tandis qu'un dense rideau de fumée se répand sur la campagne". Le bunker est "englouti", puis c'est le silence. Les officiers conseillent de patienter plusieurs heures avant de sortir "parce que la bombe, en explosant, émet des radiations qui peuvent créer des dommages sérieux". Romersa voit ensuite arriver "d'étranges scaphandriers". Lui-même doit revêtir une combinaison et des bottes blanches, "peut-être en amiante".

Mars 1945. Oleg, un prisonnier de guerre soviétique à l'agonie, tente de décrire ce qu'il vient de vivre: «Grand éclair. Feu, beaucoup de morts tout de suite. Avec grandes brûlures. Beaucoup aveugles...»

Oleg l'ignore, mais il est l'une des toutes premières victimes de l'ère atomique.

Ce qui suit provient du site Info Nucléaire:

Selon un chercheur allemand, Rainer Karlsch: «Les physiciens allemands n'étaient pas à la traîne de leurs confrères aux États-Unis ou en Grande Bretagne pour la compréhension de la théorie. Ils savaient ce qu'était une bombe au plutonium et une bombe à l'uranium 235 (...) Mais, l'Allemagne nazie manquait de matériaux fossiles comme l'uranium enrichi pour produire une arme nucléaire à usage militaire."


Karlsch cite à l'appui de ses informations des témoignages et rapports des services de renseignements militaires soviétiques, puisés dans les archives de l'ex-URSS. L'explosion, affirme-t-il, a eu lieu le 3 mars 1945 sur le site militaire d'Ohrdruf, en Thuringe dans le sud-est du pays. Le chercheur précise avoir fait analyser des échantillons de sol, qui ont révélé selon lui la présence d'isotopes radioactifs.


D'après Rainer Karlsch, des témoins ont signalé avoir vu ce jour-là un brillant éclair de lumière et une colonne de fumée s'élever au-dessus de cette région. Dans les jours qui ont suivi, des habitants ont fait état de nausées et saignements de nez. Un témoin affirme avoir participé à la crémation de monceaux de cadavres le lendemain sur le site militaire. Les victimes avaient perdu leurs cheveux, des corps étaient boursouflés, couverts d'ampoules, avec la chair mise à nu. Le test a fait plusieurs centaines de morts, prisonniers de guerre et travailleurs forcés, ajoute le chercheur.


Deux mois plus tard, le 8 mai 1945, l'Allemagne nazie se rendait après la prise de Berlin par les Soviétiques.


(Billet originalement publié le 24 janvier 2008)


Polo en Amérique



L’histoire officielle selon laquelle Christophe Colomb a «découvert» l’Amérique vient d’en prendre une dans la gueule… encore une fois.


Ce n’est pas nouveau. Depuis qu’on a découvert des preuves que les Vikings se sont aventurés en Amérique du Nord vers l’an 1000, Colomb a définitivement perdu son titre de Premier Européen en Amérique. Depuis, Gavin Menzies a soulevé la théorie que les Chinois auraient débarqué en Amérique une cinquantaine d’années avant Colomb.


Et maintenant, on apprend que Marco Polo, l’explorateur bien connu qui a exploré la Chine et l’Asie, se serait retrouvé le long des côtes de l’Alaska environ 200 ans avant Colomb!


Extraits de la nouvelle: "L'Amérique - sa côte ouest - aurait été découverte par Marco Polo quelque 200 ans avant Christophe Colomb, selon une carte de la Bibliothèque du Congrès à Washington examinée dès 1943 par le FBI. Ce document, apporté à la Bibliothèque en 1933 par Marcian Rossi, un citoyen naturalisé américain originaire d'Italie, «représente un bateau à côté d'une carte montrant une partie de l'Inde, la Chine, le Japon, les Indes orientales et l'Amérique du Nord», indique le rapport du bibliothécaire de l'époque."


"Appelé «Map-with-ship» (Carte avec un bateau), ce document porte «un blason dessiné sous le navire, un entrecroisement de lettres donnant un nom : Marco Polo. Le détroit qui sépare la Sibérie de l'Alaska est le principal sujet de la carte». (...) «Si cette carte est bien de Marco Polo, il est parvenu en Amérique deux siècles avant Colomb et a dessiné le détroit qui sépare l'Asie de l'Amérique quatre siècles avant que ce dernier n'apparaisse sur les cartes européennes», souligne Thierry Secretan."


"Marco Polo, qui n'a jamais parlé dans la relation de ses voyages d'une quelconque découverte de terre dans la zone de l'Alaska, a dit à ses amis sur son lit de mort : «Je n'ai pas écrit la moitié de ce que j'ai vu», rappelle Thierry Secretan."


C’est très intéressant et je suis toujours fasciné d’apprendre de nouveaux détails sur l’histoire lointaine et oubliée de ce continent, mais à mon avis, les véritables premiers découvreurs de l’Amérique resteront toujours les Amérindiens (ou Premières Nations), bien que là aussi, l'histoire définitive n'est pas encore écrite. Tous ceux qui les suivirent ne furent que des «redécouvreurs»!

Momies des tourbières



Si vous pensez que l’Égypte a le monopole des momies, détrompez-vous! On a retrouvé un grand nombre de momies en Europe! Mais, contrairement à celles que l’on retrouve dans les sarcophages du Nil, celles d’Europe ont été conservées purement par accident. Dans ce qui semble parfois avoir été des sacrifices religieux, parfois des coups d’état et parfois des meurtres violents, des cadavres ont été jetés dans des tourbières d’Allemagne, d’Irlande et du Danemark, il y a de cela environ 2000 ans. Dans cet environnement sans oxygène, les cadavres ont été conservées de façon exceptionnelle. En effet, certains corps sont si parfaits qu’on croirait avoir une personne simplement endormie sous les yeux, pas un cadavre vieux de plusieurs millénaires! Certains ont encore leurs cheveux, leur barbe, on peut encore voir les empreintes digitales de d’autres. Pour en savoir plus sur ces fascinantes (et parfois morbides) découvertes, cliquez ici.


(Billet originalement publié le 19 août 2007)


Le visage de Toutânkhamon


Pour la première fois depuis sa découverte, le visage de la momie de Toutânkhamon sera exposé au public. Pour en savoir plus sur ce pharaon d'Égypte, cliquez ici.

Pour voir le résultat d'une reconstruction du visage du roi, afin de montrer à quoi il ressemblait de son vivant, cliquez ici. C'est vraiment extraordinaire de se retrouver face à face avec un personnage historique mort depuis trois millénaires!

Finalement, de récentes études sur la momie du roi ont révélé qu'il n'aurait pas été assassiné, comme on l'avait d'abord cru, mais qu'il serait plutôt mort de complications suite à une blessure à la jambe.


(Billet originalement publié le 10 octobre 2007)


Lévesque et la GRC


Que la RCMP ait compilé un dossier secret sur René Lévesque, cela ne surprend pas. Mais que celle-ci ait ouvert le dossier dès les années 40, c'est hallucinant. Il n'était alors que journaliste!

Extrait de l'article de Jim Bronskill: "Le dossier de 2520 pages a été obtenu mardi par La Presse Canadienne auprès de Bibliothèque et Archives Canada, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. De nombreux passages et des centaines de pages complètes du document ont été gardés secrets. Les dossiers personnels compilés par la GRC et le service de renseignement peuvent être rendus publics 20 ans après le décès des personnes sur qui ils portent."

Pourtant, le dossier est encore très censuré. Qu'ont-ils encore à cacher, les flics fédéraux? Quelles saloperies cachent-ils pour se couvrir les fesses?

Autre extrait: "En décembre 1955, la GRC a rédigé une note de service sur un reportage de René Lévesque à propos d'un voyage du premier ministre Lester Pearson en Union soviétique. M. Lévesque semble ensuite avoir été une cible de la chasse de la GRC pour les éléments radicaux au sein de Radio-Canada, tel que rapporté dans une note de 1958 intitulée «SRC Montréal - Collaboration de fonctionnaires avec des communistes connus».

Ah! La belle époque pendant laquelle les ennemis publics #1 n'étaient pas encore les maudits "séparatisses" mais ces bons vieux communistes!

Voici un autre extrait qui démontre bien que Lévesque n'était pas dupe: "René Lévesque a été suivi par un agent de la GRC lors d'une manifestation politique en avril 1968 à Québec. L'espion avait dûment noté la réflexion de M. Lévesque à propos de la présence de la GRC dans la province, dont il estimait que «le principal but (était) de monter des dossiers sur des personnes comme lui». «La foule a répondu très favorablement aux remarques qu'il a faites pour ridiculiser la GRC», a écrit l'enquêteur."


Voilà qui fait crédit à l'intelligence de Lévesque, pendant que la RCMP joue à l'agent 007 avec ses petits espions.

Et de nos jours? Il serait surprenant que la police fédérale ou encore que le service des renseignements ait cessé ce genre d'activités. On serait également surpris de découvrir sur qui ils ont présentement des dossiers. Ah, belle démocratie que la nôtre, qui espionne et documente les activités de ses propres et honnêtes citoyens.


(Billet originalement publié le 10 novembre 2007)


Watashi no Tokyo no kurisumasu


C'est en lisant le blogue de Lagacé, il y a quelques jours, que je suis tombé sur ce billet qui parlait du groupe de musiciens québécois: les Doux Cactus. Des gars de Montréal qui chantent en... japonais! Pas banal, n'est-ce pas? Je partage ici avec vous une de leurs chansons. Je l'adore, j'ai la mélodie dans la tête depuis que je l'ai entendue. Il paraît que le refrain Watashi no Tokyo no kurisumasu signifie: C'est Noël, mais je suis heureux parce que je suis en amour. Ils ont même parlé du groupe sur CBC News!


(Billet originalement publié le 13 décembre 2007)


Si le prix de l'essence continue de grimper...


Une toilette qui fait jaser...

J'ai reçu ceci par courriel, je ne sais pas si c'est vrai ou une blague... la photo a l'air vraie...


Je trouve l'idée très drôle mais n'étant pas très exhibitionniste moi-même, je crois que j'éprouverais peut-être un certain inconfort à aller accomplir ma business dans cette toilette! ;-)


Voici le texte qui accompagne la photo:


Men's Restroom Mural


Edge Designs is an all-women run company that designs interior office space. They had a recent opportunity to do an office project in NYC. The client allowed the women of this company a free hand in all design aspects. The client was a company that was also run by all women execs............. The result.........well.....We all know that men never talk, never look at each other.... And never laugh much in the restroom.... The men's room is a serious and quiet place... But now...with the addition of one mural on the wall......lets just say the men's restroom is a place of laughter and smiles. And they say women don't have a sense of humor.

29 mai 2008

Ötzi a été assassiné!


Connaissez-vous Ötzi? Plus vieux que les momies égyptiennes, il est le plus vieil être humain qu’on a retrouvé intact. Mort il y a environ 5000 ans, son corps a été miraculeusement préservé dans les glaces des Alpes italiennes. Le cadavre préhistorique a été découvert par des promemeneurs en 1991. Depuis, les scientifiques ont étudié celui-ci avec énormément d’intérêt pour en savoir plus sur les habitudes de vie de ses hommes préhistoriques dont nous savons si peu. On a étudié ses vêtements, ses outils, ses armes, le contenu de son estomac et maintenant, grâce aux technologies modernes, les scientifiques ont découvert qu’Ötzi a très probablement été assassiné et, comme des détectives, ont développé une hypothèse qui expliquerait la plus ancienne scène de meurtre du monde. Découvrez toute l’histoire (accompagnée de photos et de dessin) dans cette section du site de la NG.


(Billet originalement publié le 26 août 2007)


Les Néandertaliens parlaient!


Des études génétiques de l'homme de Néandertal révèlent que ce dernier avait la capacité de parler! C'est là une découverte capitale qui nous en apprend beaucoup au sujet de ces hommes préhistoriques qui furent nos plus proches cousins avant leur mystérieuse disparition. On a longtemps décrit ces hommes comme des êtres primitifs, simplistes et dépourvus de culture ou de langue. De récentes découvertes, comme celle-ci, viennent nous en dresser un portrait bien différent. En effet, qui dit langage dit communication avancée, passation des connaissances d'une génération à l'autre, tradition orale, spiritualité même! La nouvelle est ici et ici.

Extrait de l'article: Ce gène, appelé FOXP2, est le seul connu à ce jour qui joue un rôle essentiel dans la formation de régions du cerveau liées à l'apprentissage du langage. En outre, les personnes ayant une anomalie dans ce gène éprouvent des difficultés pour apprendre à parler, explique Johannes Krause, une anthropologue de l'Institut Max Planck à Leipzig (Allemagne), un des co-auteurs de cette recherche. «Il n'y a aucune raison de penser que les Néandertaliens ne pouvaient pas parler», relève-t-il.


(Billet originalement publié le 18 octobre 2007)


Premiers reptiles terrestres


C'est au Nouveau-Brunswick qu'on a découvert les plus anciennes empreintes de reptile du monde! Celles-ci sont très révélatrices car elles suggèrent que les reptiles auraient commencé à coloniser la terre trois millions d'années plus tôt que ce que l'on croyait jusqu'ici, c'est à dire il y a 318 millions d'années. Cliquez ici pour lire la nouvelle et voir une photo de la découverte. Extraordinaire de penser que de fragiles empreintes dans la boue puissent survivre aussi longtemps dans un état impeccable!


(Billet originalement publié le 18 octobre 2007)


Des amphibiens de 330 millions d'années


Un étudiant a fait la découverte de ce fossile extraordinaire d'amphibiens... je dis extraordinaire car il ne s'agit pas d'ossements, mais bien du moule des corps de trois amphibiens qui vécurent il y a 330 millions d'années! Il s'agit d'un fossile remarquable qui nous permet même de voir la texture de la peau. Un vrai trésor! Le plus drôle c'est que l'étudiant a découvert le fossile... dans un musée!


(Billet originalement publié le 31 octobre 2007)


Histoire de la vie


Le site NG a créé une fascinante section dédiée à l'histoire de la vie sur Terre. C'est vraiment bien fait et superbement illustré. En plus de s'intéresser aux êtres vivants, on voit également l'apparence de la planète pendant chaque ère, ce qui permet de voir l'extraordinaire dérive des continents. La page principale de cette section est ici et en voici les sections spécifiques:

Le Précambrien (de 4,5 milliards à 542 millions d'années): de la création de la Terre à l'apparition des premières formes de vie multicellulaires.

Le Cambrien (de 542 à 488 millions d'années): diversification de la vie dans les mers, apparition des premiers êtres dotés d'une colonne vertébrale: nos lointains ancêtres.

L'Ordovicien (de 488 à 443 millions d'années): Les premières plantes colonisent la terre ferme et quelques animaux marins s'aventurent sur les côtes, probablement pour pondre à l'abris des prédateurs.

Le Silurien (de 443 à 416 millions d'années): Après le mystérieux désastre de la fin de l'Ordovicien, la vie colonise à nouveau la terre ferme, pour de bon cette fois. Ce sont les insectes qui sont les premiers à s'adapter à la vie au sec. Les premières vraies plantes apparaissent et les poissons se diversifient.

Le Dévonien (de 416 à 359 millions d'années): Alors que deux énormes continents se dirigent l'un vers l'autre, dans l'océam c'est l'âge d'or des poissons qui se diversifient comme jamais avant ou depuis.

Le Carbonifère (de 359 à 299 millions d'années): Pendant cette période riche en oxygène, certains insectes atteignent des tailles colossales. Un groupe de poisson voit ses nageoires lentement se transformer en pattes pour donner naissance à nos premiers ancêtres terrestres: les amphibiens. Cliquez ici pour des images de cette période.

Le Permien (de 299 à 251 millions d'années): Les continents se rencontrent pour former un gigantesque super-contienent: la Pangée. Sur Terre, les anciens amphibiens ont évolué et se sont parfaitement adaptés à leur nouvel habitat. Leurs descendants sont les reptiles. Certains groupes de ces reptiles anciens commencent déjà à développer une anatomie qui fera de leurs descendants un nouveau groupe: les mammifères. La fin de cette période est marquée par la plus catastrophique extinction massive de l'histoire de la planète. Cliquez ici pour des images du Permien.

Le Trias (de 251 à 199 millions d'années): C'est pendant cette période qu'appaissent les premiers mammifères primitifs, mais nos ancêtres demeureront de petites et discrètes créatures pendant encore plusieurs millions d'années. Car pour l'instant, la Terre est dominée par un nouveau groupe de créatures qui atteignent des tailles impressionantes: les dinosaures. Cliquez ici pour des images du Trias.

Le Jurassique (de 199 à 145 millions d'années): Bienvenue dans l'âge d'or des dinosaures. Pendant que Pangée se morcelle en continents plus petits, les dinosaures les plus énormes et les plus connus dominent la Terre. Certains d'entre eux développent des plumes et donnent naissance à un nouveau groupe distinct: les oiseaux. Cliquez ici pour voir des images du Jurassique.

Le Crétacé (de 145 à 65 millions d'années): Pendant que le terrifiant t-rex patroulille cette planète qui commence à ressembler à celle que nous connaissons, les oiseaux se diversifient et les premières fleurs font leur apparition. Un événement désastreux survient à la fin de cette période et cause l'extinction complète de tous les dinosaures. Les oiseaux et les mammifères survivent au cataclysme. Cliquez ici pour voir des images du Crétacé.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les extinctions massives de l'histoire de notre planète et ici si c'est spécifiquement la disparition des dinosaures qui vous intéresse.

Après la diparition des dinosaures, débute l'âge d'or des mammifères dont voici les grandes périodes (je m'y arrêterai plus en détails une prochaine fois): le Paléogène (65 à 23 millions d'années), le Néogène (23 à 2,6 millions d'années) et finalement l'ère Quaternaire (2,6 millions d'années à aujourd'hui), cette dernière période étant marquée par l'apparition de la lignée humaine.

J'espère que vous ai donné envie d'en savoir plus sur la grandiose histoire de la vie sur notre planète.


(Billet originalement publié le 9 décembre 2007)


Lointain ancêtre des cétacés


On croit avoir identifié l'un des plus anciens ancêtres des cétacés (famille des baleines et des dauphins). Les fossiles de l'animal ont été découverts au Cachemire, dans le nord de l'Inde. Nommée Indohyus par les scientifiques, ces petites créatures étaient de la taille de ratonset vivaient il y a 48 millions d'années. Lorsqu'elles étaient vivantes, elles avaient l'apparence de petits cerfs miniatures. C'est la structure du crâne et des orifices auditifs qui trahissent une parenté avec nos baleines modernes.

Détail intéressant, on croyait jadis que les ancêtres de baleines étaient des animaux carnivores qui s'étaient adaptés à la vie aquatique pour se nourrir de poissons. Or, les dents de ce petit animal sont clairement des dents d'herbivore! Les créatures de cette famille seraient donc devenues carnivores APRÈS être devenues aquatiques, pas avant! C'est probablement afin d'échapper aux prédateurs terrestres qu'elles se seraient réfugiées dans l'eau.

La nouvelle est en français ici, en anglais ici et ici.


(Billet originalement publié le 1er janvier 2008)


Stonehenge était un cimetière


Les scientifiques se questionnent depuis toujours sur la signification et l'origine du célèbre site préhistorique de Stonehenge. S'agissait-il d'un temple? D'un lieu de culte? D'un site d'observation astronomique?


Une récente étude semble apporter la réponse à cette question. Stonehenge aurait été un cimetière et ce, 500 ans avant même l'érection des premiers monolithes de pierre! En effet, des restes humains datant de 3000 ans avant J.-C. ont été découverts. On estime que les pierres géantes ont quant à elles été érigées vers 2500 avant J.-C.


Voilà une découverte qui fait un peu plus la lumière sur l'un des sites préhistoriques les plus mystérieux de la planète! Toutefois, plusieurs questions et interrogations demeurent, la principale d'entre elles étant les techniques spécifiques utilisées par les peuples préhistoriques pour déplacer et ériger des pierres de cette taille!


La nouvelle est ici sur le site de NG.


28 mai 2008

La plus ancienne maman connue...



Voilà une nouvelle tout simplement fascinante (écrite par Marlowe Hood sur Cyberpresse) que je me permets de reproduire ici dans son entier:

Un poisson probablement vieux de 380 millions d'années a été découvert portant son petit encore attaché au cordon ombilical, sur la côte nord-ouest de l'Australie, selon un article publié dans la revue britannique Nature jeudi.

Le fossile, appelé Materpiscis attenboroughi, est non seulement le premier embryon fossile découvert avec son cordon ombilical, mais aussi la plus ancienne créature à donner naissance à un jeune. Ce type de naissance, où le poisson donne naissance à un jeune déjà formé (vivipare) et non un oeuf, s'apparente aux pratiques de reproduction actuelles de certaines espèces de requins et de raies, observe l'étude.

«La découverte est certainement l'une des plus extraordinaires jamais faites d'un fossile, et modifie notre compréhension de l'évolution des vertébrés», a indiqué à l'AFP John Long, responsable du département Sciences au Museum Victoria et co-découvreur du spécimen.

John Long et ses collègues Kate Trinajstic, Gavin Young et Tim Senden ont été stupéfaits de trouver un processus de reproduction aussi abouti chez un poisson aussi ancien. «Celà nous montre que la reproduction vivipare s'est produite au même moment que la ponte des oeufs, et que ces mécanismes ont évolué ensemble plutôt que sucessivement», a expliqué Kate Trinajstic. La découverte de l'embryon et du cordon ombilical sur la «maman poisson» offre le premier exemple à ce jour de fertilisation interne, c'est à dire de pénétration sexuée, indique l'étude.

Le fossile de 25 cm de long appartient à un groupe de vertébrés appelé placodermes, qui peuplaient les mers du Dévonien et doivent leur nom à leur cuirasse de plaques dermiques. Ces placodermes sont les grands prédateurs de l'époque, il y a 350 à 420 millions d'années. Souvent surnommés les «dinosaures des mers», ils ont dominé les océans et les lacs pendant quelque 70 millions d'années. Le fossile, à la fois un nouveau genre (Materpiscis) et une nouvelle espèce (attenboroughi) est un spécimen remarquablement préservé contenant un embryon unique connecté par son cordon ombilical calcifié.

Le cordon et l'embryon auraient pu passer totalement inaperçus, dans leur gangue d'os et de pierre, sans un «regret» de dernière minute des chercheurs. «John et moi étions en train de classer le poisson, quand nous avons décidé de faire un dernier bain d'acide pour voir si on pouvait dégager un peu mieux l'épaule», témoigne Kate Trinajstic, professeur à l'University d'Asutralie occidentale de Crawley.Une décision risquée: un peu trop d'acide et «tout partait en miettes». «Quand nous l'avons retiré du bain d'acide, l'embryon était là -- tellement préservé que ça ne pouvait pas être autre chose», a ajouté Mme Trinajstic. Les chercheurs, qui avaient déjà daté leur trouvaille, ont immédiatement perçu l'importance de la découverte, qui repousse de 200 millions d'années la première trace de reproduction vivipare.

L'examen au scanner à haute résolution a même permis d'identifier le trajet d'un vaisseau sanguin à l'intérieur du cordon.

Le fossile a été nommé d'après le naturaliste Sir David Attenborough, qui a le premier découvert le site de Gogo, où le fossile a été trouvé, et qui offrait sous le Dévonien un récif corallien de 1400 km le long de la côte nord-ouest de l'Australie.


La nouvelle est également ici sur le site de la National Geographic.

27 mai 2008

Mots d'élèves


Comme n'importe qui, il m'arrive d'avoir la motivation à terre. La fatigue accumulée, l'attitude déplaisante de certains élèves, le manque de support et de moyens, le salaire ridicule, le manque de coopération de certains parents, la cruauté de certaines collègues... bref, pas toujours hyper-motivant ce métier.


Lorsque ma motivation touche le fond du baril, j'ai deux trucs pour me booster. Le premier est un film, j'en reparlerai une autre fois.


Et l'autre, le principal, c'est de relire des messages écrits par des élèves, des anciens élèves et des parents... pour moi, ces petits mots sont de l'or en barre.


En voici quelques-uns. Je ne révèle pas les véritables noms par respect de confidentialité.


É.E.C., une ancienne élève rendue au cégep, m'écrit ceci: "Je t'écris parce que j'ai eu une petite pensée pour toi l'autre jour, mais surtout pour te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi lorsque j'étais ton étudiante. Grâce à toi, je suis maintenant rendue à étudier en animation 2D au cégep du vieux-montréal pour me rendre en animation 3D. Merci de m'avoir fait réaliser la place que prenais le dessin dans ma vie et surtout de m'avoir fait réaliser ma valeur en tant que personne. Je crois qu'il n'y a pas meilleur modèle pour des jeunes qu'un bon professeur et j'espère que tu tiens toujours autant à tes passions que tu véhicules si bien à tes élèves. Je crois que je ne reverrai jamais une classe aussi dynamique et des élèves aussi proches que cette 6e année que j'ai passé avec toi."


T.K., une autre ancienne, m'écrit: "Je pourrais dire que j'adore l'histoire et j'aime découvrir de nouvelles choses. C'est plutôt grâce à mon professeur de 5ème et de 6ème qui m'a transmis sa passion pour l'histoire. C'est un mordu du Québec, un maniaque plutôt? Non, il était simplement fier d'être un Québécois. (...) À chaque fois que je suis dans la classe d'histoire, je pense toujours à toi. La façon avec laquelle tu nous racontais l'histoire du Québec passionnément et fièrement, c'était plaisant à écouter. "


N.R., mère de deux de mes anciens élèves, m'écrit: "Je profite de l'occasion pour te remercier d'avoir emmené N. dîner au McDo la semaine dernière. Il était très heureux de passer du temps de qualité avec toi. Il apprécie beaucoup ces petits gestes d'appréciation, et nous également. Ce ne sont pas tous les enseignants qui prennent le temps de redonner comme tu le fais aux étudiants. Ces petits gestes restent gravés à jamais dans la mémoire des enfants et des parents. Encore aujourd'hui, de temps à autres, M. relate des événements de ses deux dernières années du primaire, et pas seulement parce que N. est en train de vivre une expérience semblable. Même son de cloche chez mes voisins d'en face... Tu es un merveilleux prof et nous sommes tellement heureux que tu sois passé dans nos vies. "


Une autre T.K. m'a écrit ceci quelques jours après la fin des classes en juin dernier: "Je voulais tout simplement vous dire que vous avez été un super bon prof pendant ces années. Vous m'avez aidé à comprendre plusieurs matières qu'avant j'avais beaucoup de difficulté à comprendre. Je me suis vraiment améliorée en français. Et je suis quand même fière de mes examens de maths du ministère. Pour ce qui est de l'histoire, je suis vraiment satisfaite de ce que j'ai fait. Je crois que vous êtes un très bon enseignant et j'espère que les autres élèves qui iront dans votre classe auront autant de fun que j'en ai eu dans la classe."


J.O., père d'un de mes anciens élèves, m'a écrit le message suivant quelques semaines après la fin des classes, il y a quelques années. (Pour que vous compreniez mieux ses propos, sachez que "J.B." est un ancien élève à moi qui avait horreur de l'école et qui pleurait à tous les matins pour ne pas y aller, avant d'arriver dans ma classe. "P.C." sont mes initiales): "Même si l'année académique est terminée et que vos élèves ne vous auront pas comme professeur l'an prochain, l'effet "P.C." se fait sentir, encore et encore. En discutant de tout et de rien avec le père de J.B., il me fait part de l'effet bénéfique sur son fils. D'ailleur, a un point tel, qu'il (J.B.) désire devenir un professeur ! Je ne sait pas si cela peut te faire plaisir, mais je crois que c'est tout à ton honneur ! Je ne pouvais pas laisser cet état de fait sous silence !"


C'est ce genre de messages qui me redonne le goût d'enseigner quand je suis à terre. Relire ces mots est pour moi un ressourcement, un voyage dans mes vieux souvenirs et une grosse tape sur l'épaule. Ça me rappelle pourquoi je fais ce métier. Ça m'emplit de fierté et me donne le goût de rejeter les épaules en arrière et de marcher plus droit. Ça vient nourrir la flamme, ça vient me rappeler que je fais vraiment une différence dans la vie des jeunes qui sont dans ma classe. Merci à tous ces anciens et à tous les autres qui, par leurs petits mots, me font sentir que le dur labeur en vaut bien le coup... après tout!

Chanson Nette


Ceux qui me connaissent bien savent que je suis un admirateur inconditionnel de Plume Latraverse. Cet artiste inimitable est depuis très longtemps mon chanteur, compositeur et poète préféré (depuis que ma tante Chantal m’a donné un de ses albums en cadeau alors que j’étais en sixième année, pour être exact). Son oeuvre colossale touche à tous les aspects de la vie… ou presque. Il n’est pas rare de m’entendre citer telle ou telle chanson de Plume au gré de mes conversations.

Cet après-midi, j’écrivais au sujet de mon après-midi avec mon fils et j’avais cette petite mélodie dans la tête en le faisant, sans trop me rendre compte qu’elle était là. J’en reproduis quelques couplets ici, pour vous donner le goût de l’entendre. C’est une merveilleuse chanson qui parle justement de cette magie oubliée d’être un enfant et de voir le merveilleux dans ce qui nous entoure. J’adore.


Ceci n’est pas la chanson entière car Plume a horreur qu’on reproduise toutes ses paroles de chansons sur le net. Il a bien raison, c’est son gagne-pain après tout. Des recueils de ses oeuvres sont disponibles en librairie pour ceux qui le désirent.


CHANSON NETTEPar Plume Latraverse


C’est une chansonette pour les cerveaux croulants
Qui r’lèguent aux oubliettes leurs souvenirs d’enfant
Et dont l’intolérance les a vite dépourvus
De toute la transparence que leur enfance a eu
C’est une chansonette à la mémoire de ceux
Ceux dont l’fond des lunettes en a perdu un peu
Et dont la complaisance pour la réalité
A perdu l’insouciance d’la spontanéité.
C’est une chansonette pour le petit bouffon
Qui habite les fillettes et les petits garcons
Le lutin qui nous quitte un de ces beaux matins
Mais qui nous réinvite dans l’âme de son jardin.
C’est une chansonette pour qui a oublié
La magie d’être une mouette et la joie d’le crier
Lorsque la solitude ne s’asseyait jamais
Que l’oeil était moins rude pour tout c’qui l’entourait.


(Billet originalement publié le 16 août 2007)

Quand Sting chantait la guerre froide


Quand j’étais au secondaire, vers la fin des années 80, un de mes profs d’anglais (dont j’oublie malheureusement le nom, je suis terrible avec les noms, mais je me souviens qu’elle était une enseignante formidable et je suis encore aujourd'hui son exemple en intégrant la musique et les chansons à mes cours) nous avait fait écouter une chanson bien spéciale. Ce devait être en 1987 ou 88. Je me souviens exactement de la scène. Nous étions assis dans la seule salle de classe qui possédait un système de son. Il s’agissait d’un genre de petit auditorium avec les sièges disposés en gradins. La chanson qu’elle nous a fait écouter était Russians de Sting.

Il faut savoir que nous étions encore en pleine guerre froide et rien ne laissait présager que celle-ci tirait à sa fin. En effet, le mur de Berlin n’était pas encore tombé et les tensions entre les pays capitalistes et le bloc communiste étaient bien réelles et senties. On ne vivait pas dans l’hystérie d’une guerre atomique imminente comme dans les années 50 ou 60, mais la possibilité était là et nous vivions dans ce contexte. C’était un peu comme avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête en permanence. Il suffit de visionner le vidéo de la chanson Land of confusion de Genesis, réalisé à la même époque, pour voir que cette menace était bien présente dans la conscience collective. C'était un peu comme la possibilité d'attentats terroristes de nos jours, mais en pire car qui dit guerre atomique dit fin du monde, carrément.


Bref, c’est à cette époque que mon prof d’anglais m’a fait entendre cette toune de Sting qui parle de la guerre froide et de notre impuissance face à la menace atomique. La mélodie sombre et lourde m’a assomé, les paroles remplies de désespoir, d’émotion et de résignation m’ont envoyé des frissons le long de la colonne. J’étais subjugué. J’ai dû entendre cette chanson une ou deux fois, sans plus, mais elle ne m’a jamais quitté. Elle s’est imprimée dans mon cerveau.


La semaine passée, j’ai décidé de me procurer le CD Fields of gold qui regroupe les plus grands succès de la carrière solo de Sting (oui, il y a encore des gens qui achètent des CD au lieu de télécharger illégalement des MP3 du net et je suis de ceux-là). L’album est excellent et c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai entendu à nouveau cette chanson. Quelle oeuvre poignante. Dès les premiers instants, on entend le tic tac d’un cadran infernal et en sourdine, la voix de lecteurs de nouvelles américains et russes aux paroles indistinctes… dès ce moment, la table est mise, le sentiment redoutable s’installe et le poids commence à se faire sentir. Puisque je suis papa maintenant, certaines des paroles frappent encore plus fort que lorsque j’étais ado. Le deuxième couplet vient me chercher en plein coeur. La voix de Sting est à son meilleur et elle véhicule successivement l’espoir et le désespoir que suscite la situation politique. La tension est perceptible jusqu’à la fin et atteint son crescendo avec le son lugubre des cloches d'une église qui sonnent le glas à la fin.


Je partage avec vous les paroles. Elles sont un peu dénudées sans leur musique, mais vous aurez au moins le message. Le pire, c’est que lorsqu’on applique certains couplets aux événements qui se sont déroulés depuis le 11 septembre 2001, on voit que ça colle parfaitement. Je vous laisse vous en rendre compte par vous-mêmes. Le vidéo est ici sur Youtube.


Russians
(1985) par Pete Smith et Sting
In Europe and America, there's a growing feeling of hysteria

Conditioned to respond to all the threatsIn the rhetorical speeches of the Soviets

Mr. Krushchev said: "We will bury you"

I don't subscribe to this point of view

It would be such an ignorant thing to do

If the Russians love their children too

How can I save my little boy from Oppenheimer's deadly toy

There is no monopoly in common sense

On either side of the political fence

We share the same biology

Regardless of ideology

Believe me when I say to you

I hope the Russians love their children too

There is no historical precedent

To put the words in the mouth of the President

There's no such thing as a winnable war

It's a lie that we don't believe anymore

Mr. Reagan says: "We will protect you"

I don't subscribe to this point of view

Believe me when I say to you

I hope the Russians love their children too

We share the same biology

Regardless of ideology

What might save us, me and you

Is if the Russians love their children too


(Billet originalement publié le 10 août 2007)


Uncle Sam


Il est vieux, miteux, incohérent et déblatère n'importe quoi. Ses vieux pantalons rayés rouge et blanc sont déchirés. Il revit des scènes souvent troublantes sorties du passé sanglant de l'histoire des États-Unis. Il parle à des gens que seul lui peut voir, des gens souvent morts depuis des années, des décennies, des siècles. Il semble avoir des souvenirs, réels ou imaginaires, qui remontent à la révolution américaine.

Qui est-il? Un vieux fou à moitié dément ou le véritable Uncle Sam, symbole déchu des États-Unis et du rêve américain? C'est au lecteur de décider.

Extraordinaire série superbement illutrée par Alex Ross, l'un des plus talentueux artistes à faire carrière aux États-Unis présentement. Ceux qui le connaissent savent qu'il n'est pas dessinateur, il est peintre. Chaque case est donc un tableau et chacune mériterait d'être encadrée sur un mur.

C'est rafraîchissant de lire un comic aussi original et dans lequel les Américains jettent enfin un regard plus critique sur eux-mêmes, sur leur histoire et sur la situation actuelle de leur pays. Remarquez que cette série de deux numéros a été publiée en 1997, avant les événements du 11 septembre 2001, avant la vague de patriotisme aveugle qui a déferlé sur le pays, avant Bush, avant l'Afghanistan, avant l'Irak, avant toute cette merde. Cela explique qu'il faille remonter de dix ans dans le passé pour trouver un ouvrage du genre.

Je le recommande fortement. Voilà un comic que je lirai et relirai régulièrement avec un plaisir toujours renouvelé.


(Billet originalement publié le 29 septembre 2007)


Madame Mirage #1


Le premier numéro de la série Madame Mirage est disponible gratuitement ici, sur le site de Newsarama. Je viens de le lire et je l'ai trouvé intéressant. Très californien... oui, une autre série de super-héros, mais dans ce cas-ci, le concept offre une twist originale: les "gentils" ont été désarmés et foutus en prison pendant que les "méchants" s'organisent comme une mafia secrète aux apparences d'honnêtes businessmen. Ce n'est pas révolutionnaire, mais c'est quand même intéressant comme idée. Le rythme de l'histoire est bon, les dessins sont généralement pas mal non plus. Bon, les mensurations de Madame Mirage sont plutôt exagérées, mais pour un comic américain, c'est souvent la norme (public de jeunes mâles oblige). Les visages des personnages manquent un peu d'expression et de vie. Toutefois, les motivations, l'identité et les pouvoirs du personnage principal sont très intriguants. Ça vaut la peine d'y jeter un coup d'oeil...


(Billet originalement publié le 27 janvier 2008)

Iron Man animé


L'animation a fait des bonds de géant ces dernières années. L'informatique a révolutionné cet art qui consistait jadis à dessiner -à la mitaine- des centaines de petits dessins qui, projetés à grande vitesse, donnaient l'illusion du mouvement. Maintenant, ils font des trucs tellement réalistes qu'on se demande parfois ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas!


Allez jeter un coup d'oeil à ces courtes animations qui mettent en vedettes Iron Man, Hulk et Spider-Man... c'est vraiment extraordinaire, je capote!


J'ai découvert ce lien grâce à cette nouvelle publiée sur Newsarama.
(Billet originalement publié le 13 janvier 2008)

Qui est le personnage fictif le plus riche?


Le magasine Forbes a publié un Top 15 vraiment amusant: les personnages fictifs les plus riches du monde!

En première position, on retrouve nul autre que ce cher Oncle Picsou, dont la fortune en or est estimée à 28,8 milliards de dollars, rien de moins!

Suivent Ming the Merciless (ennemi de Flash Gordon), Richie Rich, Mom (la milliardaire futuriste de l'émission Futurama), Jed Clampett (le hillbillie qui découvre du pétrole dans l'émission Beverly Hillbillies), Montgomery Burns (le cupide propriétaire du réacteur atomique de Springfield dans les Simpson), Carter Pewterschmidt (de l'émission Family Guy que je n'ai jamais regardée), puis c'est là que ça devient vraiment intéressant.

En huitième position, on retrouve ce cher Bruce Wayne (Batman), propriétaire d'une fortune personnelle estimée à 7 milliards de dollars. Tony Stark (Iron Man) arrive en dixième place avec une fortune de 6 milliards. Le débat est clos, amateurs de comics: Wayne est plus riche que Stark! Reste à voir quelles seront les recettes lorsque ces deux héros s'affronteront au cinéma cet été!

Entre les deux? C'est Thurston Howell III (le vieux riche de l'île de Gilligan) qui vaut 6,3 milliards.

Les cinq dernières positions vont à Fake Steve Jobs (une caricature du propriétaire de Apple, si j'ai bien compris), Gomez Addams (de la sombrement célèbre famille Addams), Willy Wonka (le bizarroïde qui a une usine de chocolat), Lucius Malfoy (de la série Harry Potter) et finalement, Princess Peach (personnage d'un jeu vidéo, je crois).

Vous pouvez consulter l'amusante liste sur le site de Forbes en cliquant ici.


(Billet originalement publié le 26 décembre 2007)


Wonder Woman lives!


J’ai déjà glissé un mot au sujet de cette femme dans mon billet du 29 septembre. Il s’agit d’une fan de Wonder Woman qui se costume comme son idole pour participer aux différentes conventions de comics. Elle a vraiment le look de Wonder Woman, c’est extraordinaire. On dirait bien qu’elle a aussi le charme, la présence et la prestance d’une Wonder Woman. Tout simplement magnifique. Voici donc d’autres photos de cette vraie mordue de W.W. trouvées sur Flickr.



(Billet originalement publié le 3 janvier 2008)