17 mai 2009

Astrologie, urinologie et autre bullshiteries...


Pas toujours d'accord avec les propos de Lagacé. Mais cette fois-ci, il est en plein dans le mille!


Extraits de sa chronique:


Oui, le Québec a rejeté le p'tit Jésus, les grenouilles de bénitier et les curés-disant-aux-femmes-de-faire-15-enfants.


Mais cela a ouvert la voie à une autre forme de religiosité, celle du buffet ouvert du nouvel âge surnaturel. Avec des dames comme Mme Robillard comme Grande Cuisinière, juste au bout du buffet, louche à la main, au-dessus de chaudrons fumants.

On se ferme les yeux, on tend l'assiette et hop, un peu de chakras, un peu de numérologie, un peu de Mayas, quelques passages de la Bible et nous voila spiritualisés...

Pourfendre l'Église qui s'oppose aux condoms en Afrique et excommunie des médecins avorteurs au Brésil? C'est bien vu. Dénoncer le hijab comme symbole universel d'oppression des musulmanes, toujours et partout? L'affaire est à peu près entendue. Mais abordez ces singeries débiles du nouvel âge et là, soudainement, on est moins tranchants. On devient accommodants.


(...) Il y a quelques semaines, le journaliste Claude Marcil a souligné sur son site (kiosquemedia.com) que dans toutes les bibliothèques publiques, on trouve de ces livres ésotériques idiots. Exemple: comment se soigner en buvant son urine (bienvenue dans le monde de l'urinologie). Même la Bibliothèque nationale du Québec achète de ces livres débiles. «Moins de 5% de nos acquisitions», a indiqué une porte-parole à Valérie Dufour, de RueFrontenac.com, la semaine passée.

Moins de 5%. Hum. Question: pourquoi ne pas abaisser le pourcentage à zéro?

Si on sort la malbouffe des écoles et des arénas, on ne peut pas sortir la «mallittérature» des bibliothèques publiques? Et laisser aux crédules le soin d'acheter leurs livres sur l'urinologie?Mais on ne le fera pas. Il faut respecter ces croyances.



Trouvé ici.


1 commentaire:

spyjones a dit…

En plein dans le mille ! C'est aussi une de mes convictions : je suis extrêmement sceptique face à tout ce qui n'est pas prouvé scientifiquement, en particulier ces contes à dormir debout (astrologie, spiritisme... )