21 mai 2009

Facal au sujet du nouveau cours d'éthique et culture religieuse


J'ai adoré la dernière chronique de Joseph Facal dans laquelle il exprime son opinion au sujet du nouveau cours d'éthique et culture religieuse. Ses propos rejoignent les miens lorsqu'il y voit une façon de faire avaler le multiculturalisme canadien à nos jeunes. En voici quelques extraits:


Autrement dit, si on enlève du cours d'ECR tout ce qui normalement devrait trouver sa place dans des cours déjà prévus au programme, que reste-t-il? Il reste la véritable intention des promoteurs du cours: non pas ouvrir les enfants à la différence, comme s'ils étaient présentement fermés, mais plutôt les convertir à leurs vues.

Et quelles sont ces vues? Mais tout simplement, le nouveau catéchisme du Québec moderne: le multiculturalisme à la canadienne, les droits individuels, les Chartes. Nous sommes simplement en train de remplacer une religion par une autre. Nouvelles soutanes, nouveau discours, même mentalité.


(...) Pour qu'un immigrant s'intègre, qui doit faire le plus gros du chemin, lui ou la société qui l'accueille? Est-ce que la majorité a le droit de poser ses valeurs forgées par 400 ans d'histoire comme culture de convergence?


(...) Comme le notait une collègue, après dix ans d'un tel matraquage idéologique, nos enfants ne sauront pas grand-chose de l'histoire des religions, mais il n'y a pas une seule demande d'«accommodement», aussi exagérée soit-elle, qui ne leur semblera pas «raisonnable». C'est le vrai but de ce cours.


1 commentaire:

Alex a dit…

Effectivement, je n'avais jamais vu à quel point ce cours s'inscrivait dans le multiculturalisme à la canadienne...

Mon avis sur la question de ce cours controversé : pourquoi continuer à donner des cours de religion à l'école ? C'est une institution laïque bordel ! Quand j'entends la coalition de parents qui disent "j'ai peur que mes enfants perdent leur foi catholique", je rigole. Parce que la majorité de ces parents ne vont même pas une fois par année à l'église mais là, tout à coup, ils ont peur que leurs enfants ne soient plus catholiques...

Qu'on cesse de perdre du temps avec des mythes à l'école. Donnons-leur des cours d'histoire et de "citoyenneté" (cours de morale si on veut), ça serait bien plus bénéfique.