31 mai 2009

Gaza, quatre mois plus tard


Extrait du billet de Hétu qui blogue cet article du New York Times:


Quatre mois après l’offensive d’Israël contre la bande de Gaza, le territoire palestinien et ses quelque 1,5 million d’habitants continuent à s’enfoncer dans la misère (...) L’importation de matériaux de construction étant interdite (comme l’importation de tous les autres produits, sauf la nourriture et les médicaments), les Gazaouis vivent encore parmi les ruines laissées par les frappes israéliennes. Pour plusieurs d’entre eux, la religion ou la drogue deviennent un refuge qui ne fait qu’accentuer leur isolement.


Je n'ai pas de commentaire, juste une citation trouvée ici:


«Bibi (Benjamin Nétanyahou) ne peut pas se comporter avec Washington comme le garçon qui a tué ses parents et qui demande grâce parce qu’il est orphelin.»


- Martin Indyk, ex-ambassadeur américain en Israël, lors d’une entrevue avec le quotidien israélien Yediot Achronoth.


Aucun commentaire: