21 mai 2009

Iggy et l'amour du Québec


J'ai déjà attiré votre attention sur certaines déclarations de Michael Ignatieff au sujet du Québec ici. Le parti conservateur a fait ses devoirs et a relevé plusieurs autres perles sur son site. En voici quelques-unes:


"Les Québécois fantasment sur le fait qu'ils sont différents, mais ils ne sont que des Nord-Américains qui parlent français... Ils prennent les différences mineures et ils les amplifient."


"Souvent, l'affichage est la seule indication que nous sommes au Québec, et non pas au Minnesota ou au Vermont."


"En rétrospective, je crois que j'aimais savoir qu'il y avait quelqu'un (Trudeau) qui saurait dire au Québec quand arrêter."


"Nous devons utiliser le pouvoir du fédéral afin d'investir dans l'éducation (...) et d'établir des normes nationales (...) Ne nous empêtrons pas dans des batailles entre le fédéral et le provincial en ce qui concerne les compétences. Faisons-le."


"Voilà pourquoi mon côté rationnel réclame le divorce, parce que ça réglera le problème. Les Canadiens anglais devront trouver un principe de différence autre que leur minorité francophone et les Québécois devront trouver qulqu'un d'autre à blâmer pour leurs problèmes."


"Il serait peut-être temps de mettre un terme au bluff du Québec. Je les aime bien, mais il ne faut pas déconner. Peut-être qu'il serait temps de dire: "OK, devenez indépendants. Mais ne comptez pas sur nous pour vous subventionner. C'est ça l'indépendance."


"Des délégations internationales distinctes pour le Québec signifient que le Québec devient la risée internationale et que le Canada devient une source d'embarras..."


Aucun commentaire: