28 mars 2010

Les Juifs fanatiques font la fête



Hétu écrit: "Et pour avoir une idée de l’intransigeance de certains Israéliens, on peut jeter un coup d’oeil à la vidéo (...) publiée par Ynetnews, le service anglophone du journal Yedioth Ahronoth. On y voit et entend des habitants juifs d’un quartier encore majoritairement palestinien de Jérusalem-Est célébrer la Pourim avec des chants d’hommage à Baruch Goldstein, ce médecin de la colonie de peuplement Kiryat Arba qui a tué 29 Palestiniens dans la mosquée jouxtant le tombeau des patriarches à Hébron en 1994"

Trouvé ici.

Pub de prévention du cancer du sein



Objectif: attirer l'attention.

Mission accomplie!

Trouvée ici.

Est-il éthique de se servir des cours d'histoire pour faire de la propagande politique ou religieuse?

Apparemment, au Texas, la question ne se pose même pas:

Moins de Roosevelt, plus de Reagan: ce sont les nouvelles exigences dictées par le Conseil de l'Éducation du Texas. Vendredi dernier, le Conseil a voté pour faire appliquer une réforme qui met l'accent sur les héros de la droite religieuse, aux dépens des figures laïques qui ont façonné les États-Unis.


Ainsi, Ronald Reagan sera vu comme l'un des architectes de l'Amérique moderne, alors que le New Deal de Roosevelt sera relégué au rang de note de fin de chapitre.


Auteur de la Déclaration d'indépendance, Thomas Jefferson, dont le visage est gravé dans le mont Rushmore, s'est battu pour la séparation entre l'Église et l'État. Il occupera désormais une place de second choix: le théologien français Jean Calvin sera étudié en priorité.


Les États-Unis ne seront plus décrits comme une «démocratie», mais bien comme une «république constitutionnelle». Un passage sur la liberté de religion a été biffé.


(...) État le plus populeux après la Californie, le Texas a une grande influence sur le reste du pays, notamment en matière d'éducation. Les éditeurs se fient aux exigences du Conseil de l'Éducation du Texas pour l'élaboration de leurs manuels scolaires, qui sont ensuite vendus à des millions d'exemplaires partout aux États-Unis.


(...) Même le président Lyndon B. Johnson, né au Texas, sera relégué au second plan, note le journal. Sa guerre contre la pauvreté et son travail pour la promotion des droits civils ne trouvent pas grâce aux yeux du Conseil, plus enclin à promouvoir l'indépendance des États et un gouvernement central limité.


(...) Les changements ont été adoptés vendredi à 10 votes contre 5 par le Conseil, dont la majorité des membres sont d'allégeance républicaine. Le curriculum est appliqué durant 10 ans, et touche directement 4,7 millions d'élèves.

Asie: massacre du «genre féminin»

Complètement ahurissant de lire ça:

Les campagnes ne sensibilisation n'y changent rien: la discrimination envers les filles prend de l'ampleur en Asie à un point tel que les experts évoquent maintenant le spectre d'un «gendericide», un massacre du «genre féminin».



Les chiffres ne mentent pas: quelque 100 millions de femmes «manquent» en Asie, mortes de «traitement discriminatoire dans les soins, la nutrition ou par pure négligence».


The Economist explore les causes de ce «gendericide» et explique qu'elles ne doivent pas être simplifiées à la pauvreté et au manque d'éducation de la population, pas plus qu'à la politique de l'enfant unique en Chine. Au contraire, le phénomène s'est accru de pair avec l'augmentation du nombre de bacheliers et s'observe dans plus d'un pays d'Asie.

L'article de The Economist est ici.

27 mars 2010

Iron Man: Extremis Motion Comic



C'est quoi un motion comic? Simple. Tu prends un comic-book et tu animes les cases. C'est aussi simple que ça. Voici la bande-annonce d'un motion comic basé sur l'excellente série EXTREMIS, publiée dans les pages du comic Iron Man. Magnifique. Y'a juste la voix de Stark qui ne me fait pas triper...

Trouvé ici chez JP.

HAUNT #1


Le premier numéro de la série HAUNT est disponible ici, en entier et gratos. C'est pas trop mal comme début. On y fait la connaissance de Daniel Kilgore, un prêtre pas très orthodoxe, qui se voit investi de pouvoirs surhumains suite au décès violent de son frère. Le début est un peu bizarre, le rythme est saccadé et l'histoire manque un peu de direction, mais la seconde moitié est très intriguante. Ça faisait longtemps que je n'avais pas admiré des dessins de Todd McFarlane, même si dans ce cas-ci, il n'est pas l'unique artiste mais plutôt membre d'une équipe artistique.

Ça vaut le coup d'oeil.

Steampunk Stormtrooper...



J'ai déjà publié un billet sur des oeuvres qui adaptaient l'univers de Star Wars à la sauce Steampunk. Dans le même ordre d'idée, voici des photos de vrais fanas qui se sont créés des costumes! Et c'est très réussi.

Trouvé ici.

Vader versus Batman



Afin d'illustrer ma révélation du billet précédent et d'affirmer fièrement ma geekiness, voici un magnifique tableau qui illustre un duel de rêve entre deux des personnages les plus connus de la culture pop contemporaine. C'est l'oeuvre de Dave Dorman.

Trouvé ici.

Quelle est la différence entre un geek, un nerd, un dork et un dweeb?


Moi je suis un geek. Et vous?

Trouvé ici.

26 mars 2010

Ces profs à qui il faut dire ce qu'ils veulent entendre...


Trouvé ici.

Réponse à l'un de mes fans en délire

J'ai reçu le message suivant d'un lecteur:

Je vous lis depuis quelques temps et j'avoue que les fois où j'ai été le plus captivé, c'est lorsque vous nous avez rapporté vos "mésaventures" dans le merveilleux monde de l'enseignement, notamment avec certaines de vos collègues fémi(nistes, nines?) Je sais qu'il ne doit pas être évident de tracer la ligne afin de ne pas trop en dire de telle façon qu'on ne vous reconnaisse pas. Mais j'avoue que pour moi, ce regard sur cet univers complexe et fascinant mériterait que vous y consacriez plus de rubriques.



Cela dit sans vous mettre une pression indue ;-)

Tout d'abord, merci d'avoir pris le temps d'écrire, c'est fort apprécié. Et la suggestion est fort pertinente. Je suis content de savoir que les billets inspirés de ma vie professionnelle vous intéressent.
 
Je comprends d'ailleurs parfaitement votre point de vue. Moi-même, dans mes lectures, j'apprécie particulièrement ces billets dans lesquels les blogueurs nous dévoilent des aspects de leur quotidien, de leurs expériences et de leur vécu. C'est ce qui rend chaque blogue unique, après tout.
 
Si je parle si rarement de ma vie privée sur ce blogue, ce n'est pas vraiment par peur d'être reconnu (ce blogue demeure relativement peu fréquenté). C'est plutôt parce qu'à la fin de la journée, je préfère souvent m'évader et me changer les idées sur des sujets divers plutôt que de ressasser mes p'tites frustrations.
 
Mais je suis conscient que mes billets les plus intéressants sont certainement les plus originaux, ceux qui viennent de moi et qui ne sont pas constitués de citations d'articles et de nouvelles trouvés ailleurs.
 
Alors je garde votre commentaire à l'esprit et je vais tenter d'écrire plus souvent sur la petite vie quotidienne de l'enseignant que je suis, au royaume féminin de l'école primaire québécoise.
 
Et rassurez-vous, aucune pression indue n'est ressentie! ;-D
 
Merci encore et au plaisir!

Frank Miller



Cette couverture de la série de comics Jurassic Park est l'oeuvre du légendaire Frank Miller.

Trouvée ici.

Après un prêt de deux ans aux États-Unis, David retourne en Italie...


Reçu par courriel...

Courchesne est une grosse menteuse

Le festival du mensonge se poursuit avec notre merveilleuse ministre de l'Éducation qui, après l'avoir nié haut et fort, vient de se faire pogner les culottes à terre:

La religion a été au coeur des discussions ayant justifié des modifications au calendrier scolaire, contrairement à ce que prétend la ministre de l'Education, Michelle Courchesne.



Selon des documents obtenus par La Presse Canadienne, en vertu de la loi d'accès à l'information, la ministre a revu le calendrier de tout le réseau scolaire du Québec de manière à permettre à six écoles privées juives orthodoxes de Montréal de continuer à faire une large place à l'enseignement religieux, tout en se conformant enfin à la loi.


C'est ce qui ressort de la correspondance adressée à la ministre Courchesne par les directeurs de ces écoles privées, qui fonctionnent depuis des années dans l'illégalité, en privilégiant l'enseignement du Talmud à celui du français et des mathématiques.


Deux lettres de plusieurs pages, datées de juillet et septembre 2009, présentent des comptes rendus de réunions avec la ministre, tenues en vue de trouver un terrain d'entente. La documentation fournie est cependant incomplète, car, en réponse à une demande d'accès, la ministre Courchesne a refusé de rendre publiques les ententes conclues avec la communauté juive, de même que ses réponses aux lettres reçues.


En février, sans consultation ni annonce publique, Mme Courchesne avait fait publier dans la Gazette officielle un projet de modification majeure au calendrier scolaire. Le nouveau règlement fera en sorte d'autoriser l'enseignement le week-end, les jours fériés et l'été, conformément aux demandes formulées par ces six écoles. Devant la surprise et les inquiétudes du milieu de l'éducation, la ministre avait dit que son seul objectif était de lutter contre le décrochage scolaire, en facilitant l'expansion des projets éducatifs particuliers.


Questionnée à savoir si le changement visait à accommoder la communauté juive orthodoxe, elle avait nié catégoriquement. Pendant plusieurs jours, elle avait affirmé: «ça n'a rien à voir avec la religion».


Par la suite, du bout des lèvres, elle avait fini par admettre que le changement aurait pour effet de régler le litige avec ces écoles. Mais ce n'était pas le but recherché, soutenait-elle. Mardi, en Chambre, la ministre a réaffirmé que son seul objectif était «la persévérance scolaire».


Or, les comptes rendus des rencontres font largement état des «exigences» religieuses des écoles juives, reliées au calendrier scolaire.

L'empereur Ratzinger


Caricature trouvée ici.

Ratzinger strikes again!

Ben oui, et un scandale de plus, un!

Extrait de la nouvelle:

Le Saint-Père, alors qu'il était cardinal, est-il intervenu pour empêcher la destitution d'un prêtre pédophile? (...) De nouvelles révélations (...) semblent démontrer que le pape Benoît XVI, alors qu'il était cardinal, aurait protégé Lawrence C. Murphy, un prêtre américain du Wisconsin accusé d'avoir agressé sexuellement 200 enfants sourds, de 1950 à 1974.


Des avocats qui poursuivent le diocèse de Milwaukee au nom de victimes ont remis au NYT des lettres que l'archevêque Rembert G. Weakland a écrites en 1996 au cardinal Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI, alors à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Ces lettres, qui l'informaient des agissements du prêtre pédophile Murphy, sont restées sans réponse.


L'archevêque Weakland s'est alors adressé au numéro 2 de la Congrégation, le cardinal Tarcisio Bertone, qui a ordonné la comparution du prêtre Murphy devant un tribunal ecclésiastique. Les audiences - secrètes - étaient commencées quand Lawrence C. Murphy a écrit au cardinal Ratzinger pour qu'il les suspende. «Je veux simplement vivre le temps qu'il me reste dans la dignité de ma prêtrise», écrit M. Murphy, qui exprime son repentir et dit qu'il est malade. Peu après l'envoi de cette missive, le cardinal Bertone a demandé l'arrêt du processus contre le prêtre Murphy. Ce dernier est mort en 1998.


Ce qui frappe Donald Boisvert, professeur au département de religion de l'Université Concordia, c'est que, cette fois, les évêques avaient averti le Vatican du fait qu'il y avait un pédophile dans leurs rangs. «Ce scandale est vraiment différent parce qu'il implique le pape plus directement. La Congrégation était au courant et le cardinal n'a rien fait.»


Après la mise au jour de dizaines de milliers de cas de sévices dissimulés les autorités catholiques irlandaises et la publication en Allemagne de cas d'agressions survenus notamment dans une chorale dirigée par le frère du pape, c'est un autre dur coup pour l'Église catholique en quelques semaines. «Mais personne ne sera vraiment surpris, dit Donald Boisvert. L'Église ne se préoccupe pas des victimes, mais de sa réputation.»

Ratzinger savait!

Samedi dernier, j'ai écrit sur ce scandale incroyable: le transfert d'un prêtre pédophile qui est allé faire d'autres victimes... et tout ça, sous le nez de l'actuel pape.

Évidemment, l'Église catho s'est empressée de déclarer que le très saint Ti-Ben n'avait rien à voir avec tout ça et s'est même arrangée pour trouver un fall guy qui prendrait tout le blâme, en bon soldat.

Affaire classée? Ben non...

De nouveaux documents révèlent que Ratzinger était au courant de toute cette histoire et qu'il a même siégé à la tête du groupe qui a approuvé le transfert du prêtre!

Extrait de l'article du New York Times:

Cardinal Joseph Ratzinger, the future pope and archbishop in Munich at the time, was copied on a memo that informed him that a priest, whom he had approved sending to therapy in 1980 to overcome pedophilia, would be returned to pastoral work within days of beginning psychiatric treatment. The priest was later convicted of molesting boys in another parish.



An initial statement on the matter issued earlier this month by the Archdiocese of Munich and Freising placed full responsibility for the decision to allow the priest to resume his duties on Cardinal Ratzinger’s deputy, the Rev. Gerhard Gruber. But the memo, whose existence was confirmed by two church officials, shows that the future pope not only led a meeting on Jan. 15, 1980, approving the transfer of the priest, but was also kept informed about the priest’s reassignment. (...) the personnel chief who handled the matter from the beginning, the Rev. Friedrich Fahr, “always remained personally, exceptionally connected” to Cardinal Ratzinger, the church said.

Très saint père... calvaire...

Image trouvée ici.

23 mars 2010

2000e billet!


Incroyable... j'ai du mal à y croire, mais c'est pourtant vrai... 2000 billets depuis la fondation de ce blogue en mars 2008. Ben oui, je viens de réaliser que le blogue fête ses deux ans, en plus.

Je l'ai déjà écrit ici et le réitère, mon objectif n'est pas de remporter de concours de popularité. Mais cela étant dit, je jette quand même un regard occasionnel à mes statistiques de visites, par pure curiosité. Ces jours-ci, je reçois environ entre 50 et 65 visiteurs par jour (avec un pic inexplicable de 115 personnes le 16 mars dernier), ce qui me surprend énormément. La vaste majorité de mes visiteurs sont français d'abord, mais aussi québécois, belges, américains, tunisiens et suisses.

Alors bref, si vous êtes un nouveau visiteur, je vous souhaite la bienvenue. Et si vous êtes un récidiviste, peu importe ce qui vous amène sur mon petit coin du web, n'hésitez pas à laisser un p'tit commentaire de temps en temps. Juste pour me prouver que vous existez vraiment et que ce n'est pas le compteur de visites qui déconne! ;-)


L'image provient d'ici.

Charest traité de menteur par un de ses ex-ministres!

Absolument savoureuse, cette nouvelle:

L'ex-ministre de la Justice Marc Bellemare a assuré, mardi, qu'il dispose de preuves démontrant que le premier ministre Jean Charest a menti, la semaine dernière, lorsqu'il a nié être au courant d'irrégularités dans le financement du Parti libéral du Québec.



Lors d'une entrevue à La Presse Canadienne, M. Bellemare a affirmé qu'il a discuté à plusieurs occasions de cette question avec le premier ministre, durant l'année où il a été au gouvernement. «Le premier ministre a menti la semaine dernière quand il a dit qu'il n'était pas au courant, a-t-il dit. Et juste là-dessus, je suis en mesure de prouver, par deux plus deux, qu'il était au courant.»


Selon l'ex-ministre, il a personnellement parlé à M. Charest de l'influence exercée par les syndicats et les entrepreneurs de la construction. «Ce sont des choses dont je lui ai parlé à plusieurs reprises personnellement», a-t-il dit.


M. Bellemare a rejeté une nouvelle fois toute possibilité qu'il accepte de témoigner devant les enquêteurs du Directeur général des élections. «Manifestement, c'est une manoeuvre de diversion qui vise à ce que tout ça se passe dans un contexte individualisé loin des caméras, loin de l'opinion publique», a-t-il dit.


Quel bonheur de voir le règne libéral tirer à sa fin, inexorablement, en s'enfonçant peu à peu dans sa propre corruption et sa propre incompétence...

21 mars 2010

Wafa Sultan versus l'Islam



J'ai déjà publié ce billet au sujet de cette femme hors du commun.

The Bounty Hunter


Ha! Ha! Ha! Si ceci était véritablement le film, et pas seulement une parodie... je serais allé le voir! ;-D

Trouvé ici.

Les Passe-Murailles

Je pense que j'ai trop lu de comic-books dans ma vie.

J'en ai tellement lus que mon cerveau construit l'histoire avant même que je commence à les lire. Et l'ennui, c'est qu'avec un trop grand nombre de comic-books très peu originaux, j'ai fréquemment raison.

C'est ce que j'ai encore fait, cette fois-ci, avant d'ouvrir les albums de la série Les Passe-Murailles. D'après le titre et les dessins des couvertures, j'ai immédiatement compris qu'il s'agissait de gens capables de traverser des objets solides. Alors je me suis mis à déduire et à supposer plein de trucs. Je me suis dit qu'il s'agissait probablement de gens qui se retrouveraient unis par le destin pour remplir une quelconque mission vitale. Ou peut-être s'agissait-il d'une confrérie secrète d'être surhumains qui existe depuis le Moyen Âge, ce qui expliquerait le choix du mot "muraille". C'est à ce genre d'histoire que je m'attendais.

Ben, j'étais dans le champ complètement. J'adore quand cela se produit.

La série raconte tout simplement des anecdotes de la vie quotidienne de gens qui sont capables de passer à travers les objets solides. Pourquoi? Sais pas. Comment? Sans importance. La série ne tente pas d'expliquer le phénomène, elle nous montre tout simplement ce que ces personnages choisissent de faire avec ce pouvoir extraordinaire. Et ces personnages (qui ne se rencontrent, ni ne se connaissent), profondément crédibles dans leur humanité, font parfois des trucs biens... et parfois des conneries terribles.

J'ai adoré chaque page, c'est aussi simple que ça. Les scénarios sont intriguants et remplis de surprises, les personnages sont crédibles et charmants, les dessins sont très expressifs et vivants. Je viens de terminer la lecture des deux albums et je me les retaperais déjà, tout de suite. C'est bon à ce point-là. J'espère qu'il y en aura plusieurs autres!

20 mars 2010

Propagande starwarsienne par Joe Corroney



Trouvé ici.

Les humains sont des monstres


Avez-vous entendu parler de cette expérience menée en France et qui a conduit à la réalisation d'un documentaire intitulé Le Jeu de la Mort?

En gros, l'idée est la suivante: réunir 80 volontaires qui croient participer à une émission de télé-réalité. Le concept de cette émission est simple: les faux participants (acteurs) sont attachés à une chaise électrique et on ordonne aux vrais participants de leur administrer des décharges élecriques de plus en plus puissantes. Évidemment, il n'y a pas vraiment d'électricité, mais les 80 volontaires ignorent cela.

Bilan: sur les 80 participants, seulement 16 ont refusé de se rendre jusqu'à la décharge mortelle de 460 volts. Tous les autres ont "tué" le type dans la chaise. Certains continuaient même d'administrer des décharges après la mort apparente de l'acteur.

Ahurissant, n'est-ce pas? Difficile de croire qu'il y a quelque chose de bon dans la race humaine après une expérience pareille...

Trouvé ici.

15 mars 2010

Quand la CBC donne dans le Québec-bashing...

Mais oui, la CBC, notre merveilleuse chaîne de télé nationale (financée à même nos taxes, faut-il le rappeler) fait preuve d'une ignorance crasse et d'un biais flagrant contre tout ce qui touche de près ou de loin au Québec... elle a récemment profité de la fameuse controverse du niqab pour diffuser un reportage biaisé et malhonnête. C'est Lisée qui le relève dans ce billet, dont voici un extrait:

L’essentiel est que la controverse est présentée de façon nettement prédominante du point de vue de Mme Amed. Aucune mention n’est faite de la version du Cégep, selon laquelle la musulmane voilée avait réclamé que les hommes aient le dos tourné ou ne lui fassent pas face. Aucune mention des nombreuses tentatives d’accommodements. Aucune mention du fait que les plus grands défenseurs des accommodements — Bouchard, Taylor, Weinstock — soient eux-mêmes d’accord avec la mesure prise par la ministre. (Heureusement que la ministre James est noire, cela nous a un peu sauvés.)

(...) On ne parle pas ici d’une radio orangiste du sud de l’Ontario, mais du réseau national d’information. Comme mon collègue blogueur Patrick Lagacé citait dans La Presse de ce vendredi, non une feuille de chou manitobaine, mais l’éditorial du Globe and Mail, le quotidien sérieux de référence au pays. Je vous invite à le lire au complet, mais ne puis me retenir de citer quelques passages clés.

(...) Je traduis : Évidemment, la question ne porte pas du tout sur Mme Ahmed ; elle porte sur la politique québécoise. Le gouvernement libéral subit la pression de l’opposition, le Parti Québécois, qui le pousse à être plus dur envers ceux qui font voir leurs différences.



Voyez, c’est la faute des séparatistes ! Ce sont eux qui veulent être durs envers les différences. En général.


(...) C’est bien simple. Lorsqu’il est question du Québec, surtout des questions linguistiques et identitaires, les médias canadiens, y compris les grands médias qui se prennent pour la BBC et le New York Times, ont tendance à se transformer en Fox News.
 
(...) Alors, honte à la CBC et au Globe and Mail
 

14 mars 2010

Le Jetpack Martin: bientôt à vendre!



Voilà un truc qui vient chatouiller mes fantasmes à la sauce Iron Man! ;-)

Extraits de la nouvelle:

S'envoler au dessus des bouchons à l'heure de pointe et se rendre au travail ou chez soi sans perdre de temps est un fantasme automobile ancien et la compagnie néo-zélandaise Martin Aircraft Co. affirme avoir trouvé la solution. Elle s'apprête à commercialiser, d'ici la fin de 2010, un véritable «sac à dos à réaction» destiné au grand public. Jetez un coup d'oeil à la vidéo promotionnelle incroyablement cool du Jetpack Martin.

(...) Le Jetpack Martin, par contre, aura un rayon d'action de 50,7 km à la vitesse maximale de 101 km/h. Notez que c'est en ligne droite (quoi que cela varie selon l'habileté du pilote). Le trajet routier vers une destination quelconque est souvent près du double de la distance à vol d'oiseau.



Son argumentaire de vente vise essentiellement l'automobiliste américain qui n'en peut plus de passer des heures dans l'auto, dans le trafic, pare-choc à pare-choc. Martin Aircraft propose de survoler la circulation tout en ressentant une pointe d'adrénaline.


La machine que va commercialiser Martin Aircraft a reçu la classification «aéronef ultraléger» de la Federal Aviation Authority américaine, ce qui dispense son utilisateur d'obtenir un permis de pilote, affirme la compagnie. Il faudra toutefois suivre avec succès la formation que dispensera la compagnie. Et les premiers acheteurs devront se rendre aux installations de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.


(...) Dans les faits, le Jetpack Martin a plus de chances de devenir un jouet pour riches qu'un moyen de transport ayant un quelconque impact sur la vie de l'être humain moyen. Outre son prix, sa consommation d'essence sera astronomique: la compagnie ne s'en vante pas, mais avec un rayon d'action de 31,5 milles et un réservoir de 5 gallons américains, on calcule 6,3 milles au gallon US, donc 39,2 L/100 km, ce qui est atroce.

Je ne suis pas surpris de voir que cet engin a été développé en Nouvelle-Zélande. Jamais vu un peuple aussi passioné par les machines volantes que celui-là!

13 mars 2010

Christiane Vleugels


Cette oeuvre s'intitule "Frozen in time"... le temps s'est arrêté... remarquez les rayons de soleil qui éclairent sporadiquement, comme s'ils traversaient un feuillage... magnifique.

La galerie de l'artiste est ici.

Le gouvernement canadien et vos taxes

Souvenez-vous de ceci la prochaine fois que les politiciens vous diront que les coffres sont vides et qu'il faut augmenter les impôts et les tarifs:

Combien coûte l'installation d'une nouvelle sonnette dans l'édifice du ministère des Travaux publics?



Mille dollars.


Combien coûte l'installation de six luminaires encastrés dans le plafond d'un autre bureau du même complexe immobilier de Gatineau?


Cinq mille dollars.


Et combien peut coûter le retrait d'un interrupteur, dans un bureau dans lequel on fait des travaux, à quelques étages de celui du ministre des Travaux publics?


Mille dollars.


Ce sont là quelques exemples des services facturés au gouvernement par Profac, une filiale de SNC-Lavalin, dans le cadre d'un lucratif contrat de 6 milliards de dollars conclu en 2004 pour gérer 320 immeubles fédéraux au Canada, pour une superficie totale de 3 millions de mètres carrés.

Bombarder pour la paix...



... c'est comme baiser pour la virginité!

Trouvé ici.

Le pape et son frère mêlés à des scandales de pédophilie et de violence!


Absolument extraordinaire, cette affaire. En 1980, un prêtre soupçonné de pédophilie a été transféré dans l'archevêché de Munich et au lieu d'y suivre une thérapie, on lui a donné un poste d'assistant-aumônier et on l'a laissé complètement libre de faire ce qu'il voulait. Or, qui était archevêque de Munich  en 1980?

Josef Ratzinger, l'actuel pape Benoît XVI.

Évidemment, le Vatican nie que le pape était au courant. Quelle surprise.
 
Cliquez ici pour plus de détails sur cette sordide affaire.
 
Et¸le cirque ne s'arrête pas là, mes amis. Le frère du pape est lui aussi mêlé à un autre scandale sexuel. Des actes de pédophilie se seraient produits au sein de la chorale de Regensburg, chorale dont le révérend Ratzinger fut directeur pendant 30 ans. Et comme si ce n'était pas suffisant, on apprend maintenant que le très-saint-frérot admet avoir frappé des enfants qui étaient membres de la chorale.

Ah! Elle est belle, la très sainte Église catholique...
 

La saga du spermatozoïde








Cette émission spéciale de National Geo promet d'être fascinante. Vous pouvez également jouer à un petit jeu en cliquant ici.


Conquer Club



Un  site pour les amateurs de RISK. Vous pouvez y jouer en ligne contre des adversaires à travers le monde.

12 mars 2010

Galerie de Wakkawa



La galerie de l'artiste est ici.

CONNECTED


Cliquez ici pour regarder ce court film danois qualifié de "sci-fi western". Voici la description officielle du film: Set in the distant future, Connected is a story about survival and greed with a post apocalyptic wasteland as its backdrop. Survivors of an unknown disaster shuffle through a desolate landscape, as it quickly becomes clear that not everybody has the strength to survive.


Trouvé ici.

Quand le Globe parle du Québec... et nous compare aux TALIBANS!!!

Ce billet de Patrick Lagacé est si intéressant, si juste et si bien foutu que je suis incapable de résister à la tentation de le reproduire ici dans sa quasi-totalité:

Ma chronique du jour dans La Presse porte sur les opinions du Globe and Mail quand il est question du Québec. Contexte : le Globe s’est fendu d’un éditorial sur l’affaire de cette Égyptienne d’origine qui insistait pour porter le niqab, au CEGEP Saint-Laurent. La Presse, sous le plume de Vincent Marissal, a déterré cette histoire la semaine dernière. La réaction, au Québec ? Quasi-unanime : la dame a exagéré et, dans une école, il faut évoluer à visage découvert. Même les voix qui, d’ordinaire, sont favorables aux accommodements ont appuyé la décision de Québec de ne pas accommoder la dame.



Le Globe and Mail a donc publié un éditorial condescendant et méprisant sur ces méchants québécois qui ne savent pas tolérer la différence (But the case of Naema Ahmed is not about accommodation at all – it is about the limits of tolerance, and in Quebec it is that which is proving to be unreasonable). Un éditorial qui contient un parallèle dégueulasse entre l’État québécois et des régimes répréhensibles comme celui des talibans (It may be practiced in some Arab and west Asian countries, such as the former Taliban regime in Afghanistan, but empowering state agents to enforce dress codes and bar the education of women is hitherto unknown in Canada).


On pourrait parler de dérapage si c’était une position isolée, dans ce journal. Mais quand il est question du Québec, le Globe and Mail semble avoir subi un douloureux divorce avec la réalité. Il se permet de dire n’importe quoi. En 2006, le Globe a publié un papier de Jan Wong qui affirmait que la Loi 101 causait l’aliénation des immigrants, aliénation qui expliquait pourquoi, dans les trois fusillades scolaires de l’histoire du Québec (Dawson, Poly, Concordia), les tueurs étaient respectivement fils d’immigrants et immigrant. Une affirmation délirante, appuyé par rien du tout. Mais non seulement Wong l’a écrite, non seulement des chefs de pupitre l’ont lue sans la biffer, mais le Canada’s National Newspaper a défendu becs et ongles sa chroniqueuse, dans la controverse qui a suivi.


(...) Ce qui est sidérant, ici, c’est que le Globe and Mail n’est pas un torchon, c’est un grand journal qui produit chaque jour du journalisme de qualité. Mais quand ses faiseux d’opinions se penchent sur cette sale province intolérante qu’est le Québec, ils décrivent invariablement un endroit que je ne connais pas. Et ça passe. Pourquoi ? Parce que ses lecteurs, probablement, ne connaissent pas le Québec non plus. À la fin, au-delà de la stupidité larvée de la page éditoriale du Globe, c’est du mauvais journalisme. Shame on you.


Comme je disais, le Globe peut se permettre d’écrire n’importe quoi sur le Québec. Un édito récent a mal traduit un mot du Ô Canada, dans une prise de position contre le sexisme supposé de la version française de l’hymne national. Une large part d’un éditorial était donc basée sur la traduction tronquée d’un mot, aïeux. Si les Einstein du Gobe avaient bien compris la nature du mot aïeux, il n’y aurait pas eu de papier sur la question. J’imagine que le traducteur Google était en panne et qu’on est allé de l’avant. Pas grave, c’est le Québec.


Autre point, que je n’ai pas abordé dans ma chronique : John Ibbitson, chroniqueur du Globe and Mail, basé à Ottawa, a fait un papier dénonçant, avec ton grave de circonstance, le manque de diversité du Québec. La province, a-t-il noté, compte moins de minorités visibles que le reste du pays. (...)


On peut s’émouvoir et condamner les dérapages, comme les folies post-Hérouxville, qui dénotaient un malaise avec l’immigration. Mais on lit le papier de M. Ibbitson et on a la sale impression, encore, que tout peut se dire sur le Québec, à l’ouest de la rivière des Outaouais. Que le contexte n’est pas important. Que congénitalement, pour ces gens, les Québécois sont fermés aux autres. Autre truc, sur M. Ibbitson. Quand mon journal m’envoie en reportage en Alberta, je peux communiquer avec les Albertains dans leur langue, je peux lire le Calgary Herald dans le texte, je peux aller interviewer un animateur de radio qui fait une tribune téléphonique. M. Ibbitson, lui, ne lit pas La Presse ou Le Devoir, ne peut pas comprendre Paul Arcand : il ne parle pas français. Je ne dis pas que parler la langue d’un territoire parfaitement est une condition incontournable pour le comprendre. On peut contourner cette barrière en embauchant des fixers et traducteurs locaux, comme quand on va en Afghanistan, par exemple. Mais M. Ibbitson se fie à ce qu’il lit dans le Globe, pour comprendre le Québec. On s’attendrait à un peu moins de certitude quand il écrit sur cette société.


But it’s okay. It’s Quebec. Say what you want.

Foglia sur la laïcité de l'espace civique

Foglia, dans sa dernière chronique, répond à Gérard Bouchard et aux autres grands chantres du multiculturalisme à la Canadian. Savoureux:

J'entendais ce matin M. Taylor vanter encore une fois nos accommodements raisonnables, qu'il comparait aux déraisonnables conflits identitaires des Européens - des Français en particulier, mais aussi des Hollandais, des Allemands. Ah! M. Taylor! Comme il fait bon d'être Canadien, n'est-ce pas, et de marcher le coeur content, comme dans la chanson scoute, vous savez? La chanson scoute: Le ciel est bleu, le ciel est bleu... les oiseaux chantent sur les toits...



Vous ne trouvez pas qu'il y a quelque chose de scout dans le multiculturalisme canadien? On attache tout ça avec des bouts de ficelle, on patente des accommodements... Surtout, surtout ne rien couler dans le béton des lois. Cela donne un pays paradoxal, naïf et prétentieux à la fois, éparpillé. Cela donne Vancouver, tiens. L'arrivée du haut des airs est magnifique. Et puis on atterrit, et puis on marche dedans, et c'est n'importe quoi.


Cela donne aussi un titre dans mon journal de ce matin: Près du tiers des Canadiens seront nés à l'étranger en 2031. Pis? Il y a 100 ans, il y avait déjà près de 20% des Canadiens qui étaient nés à l'étranger. Dites-nous plutôt quel genre de pays fera du Canada cet arrivage d'Arabes, de Chinois, d'Indiens et de Luxembourgeois. Comment le Canada respirera-t-il en 2031? Je veux dire: quelle sera sa culture? Un Canada comme un parc à huîtres? Plein de petites cultures dans leurs coquilles fermées sur elles-mêmes? Une société qui trouve sa cohésion dans l'activité économique - essentiellement dans la consommation - et, pour le reste, une société comme Vancouver? Une mosaïque avec des Arabes ici, des Indiens là, et des Chinois partout?


Il n'est pas très utile de savoir, par exemple, que, en 2031, 31% de la population sera asiatique. Dites-nous plutôt combien parlerons le mandarin à la maison.


Dites-nous donc aussi si cela fera du Canada un pays laïque. Je plaisante encore. La laïcité est incompatible avec le multiculturalisme à la canadienne. Je sais, je sais, il est plusieurs laïcités. Au moins deux. La mienne, ancienne et dogmatique. La vôtre, canadienne et éclairée, une laïcité avec des salles de prière dans les écoles. Une laïcité avec des cours de religion (et société), mais sans l'athéisme en option. Une laïcité avec des garderies coraniques et hassidiques. Une laïcité comme une chanson scoute: le ciel est bleu, le ciel est bleu... les oiseaux chantent sur les toits.

8 mars 2010

Nos taxes au service de l'endoctrinement religieux

Quelle coïncidence, j'ai justement publié un billet là-dessus plus tôt aujourd'hui. Extrait de la nouvelle:

Québec finance des garderies destinées à propager l'islam et s'initier au judaïsme, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne. Ainsi, l'apprentissage des rites et dogmes religieux, dans certains cas ultra-orthodoxes, fait partie du programme éducatif offert dans certains services de garde dont la principale source de financement est publique.


(...) Par exemple, le ministère a accordé, en 2007 et 2008, 80 places à 7 $ à l'Association islamique des projets charitables, pour ouvrir la garderie privée Oasis Bout'chou, à Laval. Son but, tel qu'il apparaît au Registraire des entreprises: «Propager l'enseignement islamique parmi les musulmans et les non-musulmans».


Autre exemple, cette fois au profit de la communauté juive, le ministère a aussi accordé des places, il y a une dizaine d'années, au rabbin ultra-orthodoxe Yosef Minkowitz, qui dirige le Centre de la petite enfance (CPE) Beth Rivkah, à Montréal. Sa subvention gouvernementale, en 2009, a atteint 1,3 million $, en hausse de 31,797 $. Le CPE Beth Rivkah ne fait pas mystère de son programme éducatif: «Apprendre la Torah, c'est vivre la Torah. Toutes nos activités journalières sont pénétrées de l'esprit de Torah et de la tradition juive, exposant ainsi l'enfant vers un riche mélange d'études juives et laïques», peut-on lire sur son site Internet. Ce CPE est le plus important au Québec, avec ses 124 places, soit 44 de plus que le maximum autorisé.


(...) Le ministre de la Famille, Tony Tomassi, n'a pas donné suite à une demande d'entrevue. (...) Quant à l'enseignement religieux dispensé dans les garderies, le cabinet Tomassi l'assimile à une «couleur locale».


Porte-parole du Mouvement laïque québécois, la professeure de philosophie Marie-Michèle Poisson s'est, quant à elle, montrée très troublée, estimant que ces jeunes enfants étaient soumis «à l'endoctrinement religieux ou idéologique». «Il y a une dérive sérieuse», a-t-elle commenté, lors d'un entretien téléphonique. «Ce sont des cas de DPJ, à la limite», juge celle qui voit «l'intégrité mentale ou psychique des enfants menacée».

Marta Dahlig


La galerie de l'artiste est ici.

Conversation entre Dawkins et McGrath

Oui, ma fascination pour l'argumentaire de Dawkins se poursuit, inlassablement! ;-)

Dans cette fascinante conversation qu'il a avec Alistair McGrath, un intellectuel ex-athée devenu croyant, Dawkins met le doigt sur un des aspects des croyants qui me tape le plus sur les nerfs: leur malhonnêteté intellectuelle.

Dawkins évoque l'exemple du tsunami, dans lequel des milliers de gens subissent une mort atroce. Les croyants disent toujours la même chose: que Dieu n'a rien à voir avec tout ça, qu'il n'intervient pas directement dans les affaires des humains, etc. Puis, contre toute attente, on trouve un enfant qui a survécu au désastre. Et là, en totale contradiction avec leur affirmation précédente, ils s'exclament qu'il s'agit d'un miracle et une preuve de l'existence de Dieu et de son infinie bonté.

T'sais, choisis un Dieu interventionniste ou un Dieu qui ne fait qu'observer ce qui se passe sans intervenir, mais ne passe pas de l'un à l'autre quand ça fait ton affaire! C'est tout simplement malhonnête et çca ne fait aucun sens. Pourquoi ton Dieu plein de bonté a sauvé une seule personne et a laissé les millires d'autres crever? C'est n'importe quoi.

L'extrait de la conversation pendant lequel Dawkins confond totalement son interlocuteur est ci-dessous:



Un autre moment fort, quand Dawkins explique ce qui l'exaspère le plus chez les croyants.

La place des écoles religieuses (et des religions dans les écoles publiques) en Grande-Bretagne



J'ai déjà parlé de Dawkins ici. Il est l'un des invités dans ce fascinant débat.

Iron Man 2 en photos






J'essaie de ne pas regarder les bandes-annonces de films que j'ai l'intention d'aller voir. Ça vend trop de punches. Mais je n'ai pas pu résister à la tentation de jeter un coup d'oeil à ces photos du film! Il y en a une centaine ici.

7 mars 2010

Le Canada et la torture V

Non seulement le Canada aurait menti en prétendant tout ignorer de la torture subie lors des interrogatoires des prisonniers afghans, mais en plus, les agents des services canadiens pourraient avoir jouer un rôle direct dans ces interrogatoires cruels et illégaux. Extraits de la nouvelle:

Des agents du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) ont joué un rôle crucial dans les interrogatoires de combattants talibans capturés par les troupes de la coalition internationale en Afghanistan, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne.



Les espions du SCRS ont travaillé de concert avec des agents de renseignements de la police militaire, alors que le conflit afghan a commencé à devenir hors de contrôle en 2006, selon des documents fortement censurés déposés auprès de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire.


(...) Le major Kevin Rowcliffe, ancien conseiller d'état-major du commandant des opérations canadiennes à l'étranger, a affirmé à des enquêteurs de la commission d'examen des plaintes que des doutes existaient quant à l'expérience des agents de renseignements de l'armée pour cuisiner les détenus.



«Il y avait pas mal de discussions dans notre quartier général quant à savoir qui était qualifié pour mener les interrogatoires, parce que nous ne parlons pas ici d'interrogatoires de police, nous parlons d'interrogatoires que (censuré) faisaient, pas (la police militaire)», est-il possible de lire dans le compte rendu d'un entretien ayant eu lieu le 6 décembre 2007.


Une copie de ce document a été obtenue par La Presse Canadienne.


La police militaire «était impliquée dans ça, mais elle n'était pas nécessairement impliquée dans les questions relatives aux entretiens ou aux interrogatoires. Ce serait (censuré) ou d'autres gens qui avaient obtenu une formation spéciale pour les interrogatoires.»


Des sources ayant eu accès au document non censuré ont indiqué que les passages supprimés concernaient le SCRS.

Quel est ton band?


J'avais envie de répéter l'expérience de cet amusant petit jeu. Cliquez ici pour voir comment jouer. Voici le résultat.

La photo provient d'ici. Pour ceux qui sont curieux de savoir ce que le titre veut dire, découvrez-le (comme moi) ici. La citation qui m'a donné le titre de la chanson est ici.

Si vous l'essayez, partagez le résultat avec nous!

Les religions et l'environnement

Dans sa dernière chronique, Hubert Reeves relève l'influence néfaste qu'ont eu les doctrines religieuses face à l'exploitation de l'environnement:

Les échanges avec des correspondants m'apportent des avis qui font réfléchir. Ainsi celui-ci d'un catholique: «Il est un fait que nous avons imaginé comme une autorisation tacite l'utilisation, l'exploitation des ressources, dont nul n'imaginait qu'elles sont épuisables.»


Un autre correspondant, protestant celui- là, explique «que le passage sur Terre n'étant qu'un épisode obligé pour gagner le Paradis, il n'y a pas, pour atteindre cet objectif d'obstacle à épuiser les ressources mises à disposition».

Le 11 septembre était-il le résultat d'une conspiration?

Extrait de la nouvelle:

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié samedi les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis de «gros mensonge» ayant servi de prétexte à l'invasion de l'Afghanistan, selon les médias d'État iraniens. «Le 11 septembre a été un gros mensonge qui a ouvert la voie à l'invasion de l'Afghanistan, sous le prétexte du combat contre le terrorisme», a déclaré le président ultraconservateur, selon ces médias. Bête noire des États-Unis, M. Ahmadinejad a souvent remis en cause le fait que des membres d'Al-Qaeda aient perpétré les attaques du 11 septembre 2001, qui avaient fait près de 3 000 morts. Le président de la République islamique a également affirmé que les attaques aériennes contre les tours jumelles du World Trade Center étaient un «scénario et une action complexe des renseignements».

Le fait que cet hurluberlu fasse une déclaration pareille devrait être suffisant pour discréditer toutes les théories de complot. Mais comme le démontre le vidéo ci-dessous (et des centaines d'autres), il est loin d'être le seul à le croire:
 
 
 
 
  Alors? Y a-t-il du vrai là-dedans ou c'est n'importe quoi?

Rue89 s'est penché sur la question et a étudié les différentes théories qui circulent. Ils ont pondu cette enquête fort intéressante intitulée "Le vrai et tous les faux complots du 11 Septembre".

Avant de vous laisser tenter par l'une de ces théories conspirationnistes, prenez le temps de lire l'enquête.

Mon opinion? Les attaques du 11 septembre ne sont pas le fruit d'une conspiration interne... il s'agit bel et bien d'une attaque terroriste. À mon avis, les gens qui prétendent le contraire sont tellement convaincus de leur truc qu'ils interprètent n'importe quoi comme une "nouvelle preuve"...

6 mars 2010

Richard Dawkins

Le prochain bouqin que je veux lire est de Richard Dawkins. Jetez un coup d'oeil aux vidéos suivants pour découvrir ce bonhomme fascinant. Le premier est une entrevue avec l'excellent Bill Maher. Le deuxième est une pathétique tentative de rebuffade de l'ultra-conservateur, ultra-religieux et ultra-ignorant Bill O'Reilly, sur Fox News.




Argentavis magnificens





Croyez-le ou non, cet oiseau colossal a bel et bien existé!
Plus d'informations ici. Trouvé ici.

L'industrie du cinéma américain en un coup d'oeil


Très intéressant. Trouvé ici.