31 décembre 2013

Le Québécois de l'année



Mon vote va à Alexandre Paul:

Après 65 jours emprisonnés en Russie et plus de trois mois sous l'interdiction de quitter le pays, le militant québécois de Greenpeace Alexandre Paul est finalement revenu au Canada, vendredi après-midi.

(...) Le 18 septembre dernier, le Montréalais Alexandre Paul et 29 autres militants, dont l'Ontarien Paul Ruzycki, se sont approchés d'une plateforme pétrolière russe appartenant à la société Gazprom, située dans l'océan Arctique. Ils avaient effectué cette manoeuvre à bord de leur navire, l'Arctic Sunrise, dans les eaux internationales. 

Deux militants avaient alors tenté de monter sur la plateforme, afin de protester contre ce type d'exploitation dans les eaux arctiques. La garde côtière russe avait interrompu cette manoeuvre, avant de remorquer le navire et l'équipe vers la ville portuaire de Mourmask, le jour suivant.

Les militants, qui étaient accusés de piraterie et de hooliganisme, risquaient des peines allant de 7 à 15 ans d'emprisonnement. Ils ont été détenus pendant plus de deux mois, avant d'être libérés le temps que l'enquête se poursuive, moyennant une caution de 64 000 dollars par personne. Greenpeace avait alors payé ces sommes.

(...) Contre toute attente, la chambre basse du parlement russe, la Douma, a adopté à l'unanimité le 18 décembre dernier une loi d'amnistie permettant la libération d'environ 2000 personnes qui n'avaient pas commis de crime violent, en étaient à leur première condamnation, étaient mineurs ou des mères de jeunes enfants. Avec cette loi, les militants de Greenpeace ont pu retrouver leur passeport et obtenir un visa afin de quitter la Russie.



La Québécoise de l'année



Mon vote va à la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche:

(...) un événement exceptionnellement tragique a mis en lumière la force de caractère et la probité de cette femme de 69 ans. Un exemple qui a fait contrepoids à la piètre image de la classe politique québécoise, marquée par des affaires de corruption et d’excès personnels dans les dernières années.

(...) «Colette Roy-Laroche, c’est l'espoir et la solidité dans l'adversité, en toute modestie. Un exemple pour plusieurs élus du Québec», a souligné Stéphanie Gendron, du journal Le Saint-Laurent Portage, une des directrices de l’information sondées.

Élue mairesse de Lac-Mégantic en 2009, Mme Roy-Laroche croyait que sa carrière politique allait se terminer en novembre 2013, puisqu’elle avait décidé de ne pas solliciter un deuxième mandat à la tête de la petite ville de 6000 habitants.

Puis, le téléphone s’est mis à sonner et à sonner par une sombre nuit du début du mois de juillet. Ce sont des responsables municipaux qui la prévenaient qu’un convoi de wagons chargés de pétrole venait de prendre feu en plein centre-ville de Lac-Mégantic. «Ma première décision, ça a été de dire à mon mari, "tu te dépêches, on s'habille, on s'en va au centre-ville"», a-t-elle expliqué dans une entrevue à TVA Nouvelles, quelques semaines après la tragédie.

Pour elle, le maire est la personne qui doit, lorsque ça va mal, «être présente et disponible pour prendre les décisions nécessaires pour réduire le plus possible les impacts». C’est ce qu’elle a fait, et qu’elle fait encore pour ses concitoyens.

Avec toute l’horreur du drame du 6 juillet — dont le bilan a fini par s’établir à 47 morts —, le Québec a découvert aussi cette femme, solide, présente et prête à agir pour le bien commun, que l’on a surnommée la Dame de granit. 

(...) le chroniqueur du «Journal de Québec», J. Jacques Samson, voient en elle une politicienne qui a «revalorisé la notion de service public et fait la preuve que des citoyens peuvent se consacrer avec générosité au mieux être de leur communauté».




Plus tard, peut-être...



Mon fils aîné reçu un gros Darth Vader de ses grands-parents pour Noël. Il est vraiment gros, il doit bien faire deux pieds de haut.

Hier, les deux gars sont en train de dîner et j'arriver avec le Vader et, prenant une voix caverneuse, je dis: "Join me and together, we will rule the galaxy as father and sons."

Le plus jeune me regarde et, d'un ton outré, me dit: "Pas maintenant, on mange!"

Ma femme et moi nous roulions à terre de rire.

Une chance que j'ai mes p'tits gars et ma femme, je ne sais pas où je serais sans eux. Probablement dans une petite salle toute blanche avec les murs capitonnées et les mains attachées dans le dos! :-P


Meilleurs films récents


Depuis un certain temps déjà, j'utilise le programme gratuit EMDB qui permet de dresser la liste des films qu'on possède ou qu'on a vus. Il permet également de donner une note d'appréciation à chaque film, de classer les films selon le genre, l'année, etc. C'est un beau petit programme.

Par curiosité, j'ai regardé quels étaient les 10 films les plus récents auxquels j'ai attribué la meilleure note. Ceci est sans prétention, certains des films ci-dessous sont loin d'être des grands chefs-d'oeuvre, certains sont d'ailleurs des plaisirs coupables, mais ils sont là parce que j'ai eu un plaisir fou à les regarder et parce que je me les retaperais encore et encore.

Bon, sans plus tarder, voici donc la liste des 10 films les plus récents auxquels j'ai donné la note parfaite (10/10):

1- Django Unchained (2013)
2- Les Aventures de Tintin (2011)
3- Batman: Year One (2011)
4- A Dangerous Method (2011)
5- Detachment (2011)
6- Hugo (2011)
7- Frost / Nixon (2008)
8- Religulous (2008)
9- 300 (2006)
10- Hollywoodland (2006)

Je suis beaucoup plus pingre que je le croyais avec mes notes parfaites. Voici maintenant les 20 films les plus récents auxquels j'ai accordé une note presque parfaite (9 ou 9,5), c'est-à-dire des films que j'ai adorés mais qui n'atteignent pas la perfection à mes yeux parce qu'un petit truc m'a agacé ou déçu:

1- Man of Steel (2013)
2- Now You See Me (2013)
3- Star Trek: Into Darkness (2013)
4- Argo (2012)
5- The Avengers (2012)
6- Dredd (2012)
7- Emperor (2012)
8- Hobbit: An Unexpected Journey (2012)
9- Life of Pi (2012)
10- Lincoln (2012)
11- Looper (2012)
12- The Lorax (2012)
13- Prometheus (2012)
14- Zero Dark Thirty (2012)
15- The Girl with the Dragon Tattoo (2011)
16- The Ides of March (2011)
17- Rise of the Planet of the Apes (2011)
18- Sucker Punch (2011)
19- Super 8 (2011)
20- X-Men: Firts Class (2011)

Et tant qu'à y être, voici mes 15 plus récents navets, c'est-à-dire les films de merde qui n'ont pas obtenu la note de passage de 6/10:

1- Iron Man 3 (2013)
2- Cosmopolis (2012)
3- Dark Shadows (2012)
4- Iron Sky (2012)
5- The Raven (2012)
6- Total Recall (2012)
7- Cars 2 (2011)
7- In Time (2011)
8- Thor (2011)
10- Your Highness (2011)
11- The Lost Future (2010)
12- Robin Hood (2010)
13- Stone (2010)
14- The Wolfman (2010)
15- 2012 (2009)

Et vous? Quels sont vos meilleurs films de 2013? Et les pires?


Roger Craig



Roger Craig offre l'un des témoignages les plus troublants à propos de l'assassinat de JFK.

Shérif adjoint à Dallas en 1963, il confirme que lui et ses collègues ont reçu l'ordre de ne pas participer à la sécurité du Président. Il a vu deux hommes suspects quitter les lieux en courant quelques instants après l'assassinat. Il a été l'un des premiers à avoir accès au sixième étage du school book depository. Il a vu les trois balles placées sur le sol, côte à côte. Il a participé à la recherche de l'arme et affirme que celle qui a été trouvée n'était pas la Mannlicher-Carcano qu'a supposément utilisée Oswald, mais plutôt un Mauser 7.65. Toutefois, il aurait apparemment tenu des propos contradictoires à propos de cette arme.

Par la suite, le shérif lui a demandé de se taire et d'affirmer qu'il n'avait rien vu. Comme il refusait de se taire, il a été congédié. Il a finalement été assassiné.

Plus de détails ici.



La thèse de Jim Marrs



Cette petite conférence expose assez bien l'essentiel de la thèse de Jim Marrs, auteur du fameux Crossfire: the plot that killed Kennedy.

 J'ai lu ce livre il doit bien y avoir une vingtaine d'années et j'avais adoré. Je suis en train de le relire en ce moment et je dois dire que mon opinion est moins brillante. Marrs apporte beaucoup de témoignages parfois contradictoires qui nous laissent franchement interloqués. Je suppose que c'est tout à son honneur de ne pas tout simplement ignorer les infos qui n'appuient pas sa thèse. Mais bon, je trouve qu'il y a pas mal de confusion, beaucoup de "si" et beaucoup de d'assertions invérifiables. Ça me tape un peu sur les nerfs. Je dois devenir plus critique et difficile avec l'âge... il faut aussi dire que le bonhomme a dit beaucoup d'âneries à propos d'autres trucs que JFK, alors il n'a plus la même crédibilité à mes yeux qu'il y a 20 ans.

Mais bon, malgré cela, Marrs soulève tout de même beaucoup de faits indéniables, étonnants et très, très troublants.


"Iron Man Saved My Life"


Extrait du bouleversant article:

My earliest memories are of comic books, and of my father. He’d bring me to this little bar called The Dead End in Fox River Grove, where I would sit quietly in the corner, going over the pages of the same few comics again and again, looking for new details in the stories and the art. On the drive home, I recall the car swerving. I also recall him hitting me, throwing me to the ground.


Considère-toi chanceux!

crackfiji42

Marc-Olivier Plouffe

30 décembre 2013

Autour d'une Guinness


Je suis allé prendre une bière dans un pub irlandais avec deux anciens collègues de travail hier soir. Il s'agit de deux gars avec qui je travaillais à ma précédente école et qui ont été des témoins privilégiés de tout ce que j'ai subi.

La rencontre était agréable parce que ce sont deux gars vraiment sympathiques que j'étais sincèrement heureux de revoir. On a bien ri et on a passé une très belle soirée ensemble.

Évidemment, la conversation s'est inévitablement attardée à ce qui m'est arrivé et aux propos entendus à la suite de mon départ. L'un de mes deux potes a eu la sagesse de me demander si c'était une bonne idée d'aborder ce sujet. Je lui ai dit que cela ne me dérangeait pas, que j'étais passé à autre chose. J'aurais peut-être pas dû.

Franchement, ce qu'il m'a raconté à propos des manigances de certaines de mes anciennes collègues m'a renversé. Et l'indifférence complète des autres est également difficile à prendre.

Il est effectivement difficile d'accepter que des gens que j'ai fréquentés à tous les jours pendant quatre ans aient pu croiser les bras et rester de glace pendant que j'étais la cible d'une campagne intensive et mesquine de salissage et de diffamation d'une grossièreté incroyable. Pire, mes collègues les plus proches, celles qui s'étaient confiées à moi pendant des années, celles en qui j'avais confiance et avec qui je croyais avoir établi des liens solides de respect mutuel et presque... oserais-je le dire... d'amitié... bref, celles-là se sont carrément réjouies de ce qui arrivait.

Pourquoi?

À cause de ma prise de position contre l'exigence du silence dans les rangs. Allez jeter un coup d'oeil à ce que j'avais écrit à l'époque ainsi qu'à mes commentaires en dessous du billet. C'est à ce moment-là que j'ai perdu mes appuis et que je suis devenu le gars à abattre dans l'esprit de mes collègues.

Imaginez ça une seule seconde. Elles se sont réjouies de me voir m'écraser en flammes, elles ont pris le parti de la directrice et auraient peut-être même, à ce qu'on m'a dit hier, activement participé en coulisses en fournissant leurs commentaires, leurs observations et leurs encouragements à la directrice. Tout ça, essentiellement, non pas parce qu'elles me soupçonnaient être coupable de quoi que ce soit, mais parce qu'elles s'étaient offusquées de ma prise de position contre l'exigence du silence dans les rangs.

C'est tellement cruel et manichéen que ça défie l'entendement, n'est-ce pas? Assister à à destruction d'un autre être humain et rester neutre ou encore pire, y participer, simplement parce que les opinions de cette personne nous indisposent? Parce que ses prises de position soumises ouvertement au débat vont à l'encontre de ses petites convictions fragiles qui ne résistent pas à la moindre remise en question? Laisser une personne qu'on connaît depuis des années souffrir et être anéantie pour ÇA?

C'est ahurissant.

Mais c'est pourtant ce qui s'est passé.

Je vous mentirais si je vous disais que cela m'a surpris. Mais il y a tout de même une différence entre soupçonner une chose et la savoir.

Un autre soupçon que j'avais depuis longtemps semble également s'avérer exact. Derrière cette trahison de mes deux merveilleuses collègues de cycle, une troisième collègue a intensivement intrigué. Il s'agit de cette femme qui m'avait répondu de façon si irrespectueuse et cavalière lors de la discussion à propos du silence dans les rangs. Celle qui avait tourné mes arguments en dérision pour s'en moquer et pour éviter qu'ils rallient qui que ce soit. Cette même femme dont l'ex-conjoint (qui enseignait jadis dans cette même école, dans le même local que j'occupais) a abusé sexuellement de sa fille pendant des années. Elle a joué un rôle déterminant dans toute cette affaire. Elle a contribué à l'apathie de mes collègues, elle a travaillé à les convaincre que la directrice n'avait pas tort d'agir comme elle le faisait, que j'avais cherché le trouble, que j'étais un fouteur de merde, que la directrice "n'avait pas le choix", que mes "réelles" intentions étaient douteuses, etc. En d'autres termes, cette femme s'est servi de la sympathie qu'elle avait acquise suite à l'horrible drame qu'a vécu sa fille pour miner ma crédibilité et établir, subtilement ou pas, des liens entre son salopard d'ex-chum et moi et me faire condamner par association.

Parce qu'après tout, je suis un homme moi aussi et nous sommes tous fondamentalement des chiens sales, n'est-ce pas?

La cruauté, la malhonnêteté intellectuelle et la perversité de ces monstrueuses manipulatrices sont tout simplement effarantes. C'est tellement écoeurant que malgré toutes les preuves qui sont étalées sous mes yeux, j'ai du mal à y croire.

Et, à cause de cette faille de caractère qui est mienne depuis mon plus jeune âge, je ne peux m'empêcher de me demander ce qui peut bien clocher chez moi pour susciter une telle animosité chez les gens qui m'entourent et quel défaut fondamental dans ma personnalité pourrait justifier qu'on me traite encore et encore avec un tel mépris. Comme une victime d'agression qui se demande ce qu'elle a fait pour la causer. Je sais, je suis pitoyable.

Bref, j'ai passé une nuit épouvantable. Mon sommeil a été très court et agité. J'ai essayé de faire une sieste en après-midi mais même scénario, j'ai horriblement mal dormi. Je crains que cette nuit ne soit guère mieux. J'espère que ce billet m'aidera à évacuer cette douleur que je ressens. Je vais essayer de me taper un film avant dodo pour me changer les idées.

La prochaine fois que je rencontre mes potes, je vais gentiment leur demander d'éviter le sujet, je crois.

Je ne suis malheureusement peut-être pas aussi guéri que je le croyais.

Et je me demande si, un jour, je réussirai à faire véritablement confiance à une autre collègue de travail.

J'en doute.


29 décembre 2013

Héritage génétique



Cette étude nous bombarde de tant de révélations extraordinaires que j'en ai la tête qui tourne:

A comparison of the high-quality genome sequence of a 50,000-year-old Neanderthal woman with those of modern humans and Denisovans reveals a long history of interbreeding among at least 4 species of early humans.

The comparison, conducted by a large group of genetic scientists, shows that Neanderthals and Denisovans are very closely related, and that their common ancestor split off from the ancestors of modern humans about 400,000 years ago. Neanderthals and Denisovans split about 300,000 years ago.

Though Denisovans and Neanderthals eventually died out, they left behind bits of their genetic heritage because they occasionally interbred with modern humans. The authors estimated that between 1.5 and 2.1 percent of the genomes of modern non-Africans can be traced to Neanderthals.

Denisovans also left genetic traces in modern humans, though only in some Oceanic and Asian populations. The genomes of Australian aborigines, New Guineans and some Pacific Islanders are about 6 percent Denisovan genes, according to earlier studies. The new analysis finds that the genomes of Han Chinese and other mainland Asian populations, as well as of Native Americans, contain about 0.2 percent Denisovan genes.

The genome comparisons also show that Denisovans interbred with a mysterious, fourth group of early humans also living in Eurasia at the time. That group had split from the others more than a million years ago, and may have been the group of human ancestors known as Homo erectus, which fossils show was living in Europe and Asia a million or more years ago.

The study also indicates that the Neanderthal woman was highly inbred. She was the daughter of a very closely related mother and father who either were half-siblings who shared the same mother, an uncle and niece or aunt and nephew, a grandparent and grandchild, or double first-cousins. Further analyses suggest that the population sizes of Neanderthals and Denisovans were small and that inbreeding may have been more common in Neanderthal groups than in modern populations.

The researchers were able to identify at least 87 specific genes in modern humans that are significantly different from related genes in Neanderthals and Denisovans, and that may hold clues to the behavioral differences distinguishing us from early human populations that died out.

They noted that no one is sure how long the various now-extinct groups lasted, but that there is evidence that Neanderthals and modern humans coexisted in Europe and Asia for at least 30,000 years.

Interbreeding was infrequent, though how infrequent is unclear given the genomic information available today.

“We don’t know if interbreeding took place once, where a group of Neanderthals got mixed in with modern humans, and it didn’t happen again, or whether groups lived side by side, and there was interbreeding over a prolonged period,” said Dr Montgomery Slatkin from the University of California, Berkeley, who with co-authors reported their results in the journal Nature.



Roger Tassé favorable à la Charte de la Laïcité

Voilà un point de vue pas banal du tout:

«De quoi parle-t-on ici?», se demande Roger Tassé, le père de la Charte canadienne des droits et libertés, au sujet du projet de charte des valeurs de Québec. «On parle d'une prohibition qui en fin de compte est assez minime. Elle ne défend pas la pratique de la religion musulmane ou de toutes les autres religions. [La charte des valeurs] dit simplement: "Lorsque vous occupez un poste ou une fonction gouvernementale, vous ne pouvez pas vous présenter avec le voile ou des signes ostentatoires."»

Les citoyens conservent le droit de penser ce qu'ils veulent, de croire en leur Dieu et de le vénérer en toute liberté en dehors de leurs heures de travail, estime-t-il. «Pour moi, la limite est assez minime.»

(...) De nombreux observateurs semblent tenir pour acquis que cette mesure serait jugée anticonstitutionnelle, contraire à la Charte canadienne des droits et libertés. 

(...) Roger Tassé trouve intéressante l'idée de déclarer de manière solennelle la laïcité de l'État. Selon lui, elle est déjà implicite dans les chartes québécoise et canadienne des droits puisque les gouvernements s'interdisent de faire de la discrimination fondée sur la religion ou le sexe. Mais, ajoute-t-il, les législateurs ne l'ont pas clairement affirmé et le temps est peut-être venu de le faire.

Contrairement à l'opinion exprimée par la Commission des droits de la personne du Québec, il croit que le gouvernement québécois peut légitimement espérer que sa charte des valeurs sorte gagnante d'un «combat des Chartes» si elle était contestée devant les tribunaux.



Plus belles photos cosmiques de 2013

Quand Wal-Mart devient plus contingenté que Harvard...

L'art d'argumenter avec un homophobe

Jeu divin

Alexandr Pascenko

John Staub II

Anarielhime

Daniela Uhlig III

28 décembre 2013

Le comportement des riches



Extrait de l'article:

Science can explain a lot of things that I've always wondered about (go, science!). In this case, it explains what I've known for a long time but been unable to quite understand: Why do some folks who have a lot more money than others seem to be less nice and more evil to everyone around them?

At 0:50, someone actually takes candy from babies. No, really. At 3:00, we start to see the science unfold before our eyes. Entire management courses could — and should — be taught with the bit starting at 4:40.


Awra Amba



Vous connaissez Awra Amba?

C'est un petit village éthiopien heureux et prospère au milieu de voisins démunis et pauvres. Ils ont un  moulin, une fabrique de textiles, un café, un hôtel, des magasins, etc. Les habitants sont plus riches, plus lettrés et meurent moins jeunes.

Le secret de leur succès? Simple: se débarrasser de la religion et investir dans l'éducation. Extrait de l'article:

One reason the people of Awra Amba are able to work so hard is that they do not follow organized religion.

In neighboring Christian and Muslim villages, residents respect the Sabbath and holidays. “They have quite frequent religious days, so on those days, they don't go to [do] farming work,” says sociologist Ashenafi Alemu of Ethiopia's University of Gondar. “But for Awra Amba, this is not the case. They work every day.”

The lack of religion is not the only competitive advantage for Awra Amba. The village invests a lot of energy in educating its children and diversifying its economy. It also embraces gender equality. You will see women here doing what is traditionally considered “men's work,” like plowing, which effectively doubles the workforce.

Réaction des voisins? Les imiter pour connaître les même belles réussite? Ben non, voyons!

But by ignoring the region's customs, Awra Amba has found itself under attack. Neighboring communities view the residents as heretics.

“They threw a grenade right into the center of the village once, but luckily, no one was hurt,” says village founder Zumra Nuru. “They've tried shooting members of our village. They've sabotaged our harvest on occasion.”

In recent years, the grenades and assassination attempts have more or less stopped, but anger and frustration remain.

“The Awra Amba community doesn't have any spiritual beliefs — not a mosque or a church,” says Abraw Argew, a farmer from a neighboring Christian village. “This makes them selfish. I hate the people of Awra Amba.”

Mais, il y a de l'espoir:

And that hatred is diminishing. People from neighboring villages have begun sending their children to the schools that Awra Amba built. They come to get their corn milled. They buy clothes from the factory and goods from the shops.

Through this day-to-day trade, a quiet revolution is happening. Slowly, the hatred is dispersing and is being replaced by a kind of curiosity. “How did this village climb out of poverty?” the people of neighboring communities are starting to ask.

Development experts hope those people will soon ask a related, more promising question: "How can we climb out of poverty, too?"


Une lettre d'amour vieille de 500 ans


Cette lettre d'amour a été trouvée sur la poitrine d'un corps momifié découvert en Corée du Sud. Le bouleversant message, écrit par la veuve de cet homme, est tout simplement bouleversante.

To Won’s Father

June 1, 1586

You always said, “Dear, let’s live together until our hair turns gray and die on the same day.” How could you pass away without me? Who should I and our little boy listen to and how should we live? How could you go ahead of me?

How did you bring your heart to me and how did I bring my heart to you? Whenever we lay down together you always told me, “Dear, do other people cherish and love each other like we do? Are they really like us?” How could you leave all that behind and go ahead of me?

I just cannot live without you. I just want to go to you. Please take me to where you are. My feelings toward you I cannot forget in this world and my sorrow knows no limit. Where would I put my heart in now and how can I live with the child missing you?

Please look at this letter and tell me in detail in my dreams. Because I want to listen to your saying in detail in my dreams I write this letter and put it in. Look closely and talk to me.

When I give birth to the child in me, who should it call father? Can anyone fathom how I feel? There is no tragedy like this under the sky.

You are just in another place, and not in such a deep grief as I am. There is no limit and end to my sorrows that I write roughly. Please look closely at this letter and come to me in my dreams and show yourself in detail and tell me. I believe I can see you in my dreams. Come to me secretly and show yourself. There is no limit to what I want to say and I stop here.

ADN des Amérindiens



Extrait du fascinant article:

Les Amérindiens ne sont pas exclusivement d'origine asiatique, montre le séquençage complet du plus vieux génome humain connu à ce jour. Les analyses montrent qu'ils partagent aussi des gènes avec les Européens.

En effet, ce génome montre des similitudes avec ceux des populations autochtones des Amériques de même que ceux des populations vivant aujourd'hui en Eurasie occidentale, mais pas en Asie orientale.

L'analyse a été effectuée à partir de l'os d'un enfant mort il y a 24 000 ans près du lac Baïkal, dans le site paléolithique russe de Mal'ta, en Sibérie.

L'équipe internationale dirigée par Eske Willerslev, généticien au Muséum d'histoire naturelle du Danemark, a prélevé un minuscule échantillon (0,15 gramme) du squelette de l'enfant dont les restes ont été retrouvés en 1920 sur le site paléolithique de Mal'ta.

Elle est ainsi parvenue à en extraire de l'ADN pour analyser son génome, «le plus ancien jamais décrypté à ce jour pour un homme anatomiquement moderne», conclut-elle dans son étude publiée dans la revue Nature.

Le groupe de chercheurs a ensuite comparé l'ADN au génome des humains actuels, en particulier des populations amérindiennes, dont la généalogie reste mystérieuse.

La théorie dominante depuis près de 100 ans laisse à penser que les premiers humains à avoir occupé l'Amérique sont des tribus asiatiques qui auraient franchi le Pacifique en passant par le détroit de Béring, lors d'une glaciation qui avait fait baisser le niveau de la mer entre les côtes sibériennes et l'Alaska.
Les récentes données montrent maintenant que les Amérindiens semblent en effet être génétiquement proches des populations d'Asie orientale, mais ouvrent également d'autres perspectives. Notamment, des crânes présentant des caractéristiques incompatibles avec une morphologie asiatique et appartenant à des hommes vivant bien avant l'arrivée des Européens suivant la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb.

En outre, l'ADN mitochondrial de l'enfant sibérien, transmis exclusivement par la lignée maternelle, a pratiquement disparu aujourd'hui, mais il était fréquent (plus de 80%) chez les chasseurs-cueilleurs européens de la fin du paléolithique et du mésolithique.

Pour ce qui est de son ADN nucléaire, transmis par le père via le chromosome Y, il précède celui des populations occidentales actuelles et est à la base de la plupart des lignées amérindiennes, sans ressemblance forte avec les populations asiatiques.

« Nous estimons que 14% à 38% des ancêtres des Amérindiens peuvent avoir pour origine génétique cette population sibérienne du paléolithique. » — Eske Willerslev

Ces nouvelles informations laissent à penser que les ancêtres des Amérindiens avaient déjà probablement divergé de ceux des Asiatiques lorsque ce croisement avec les chasseurs-cueilleurs sibériens est survenu. De plus, cette filiation précède le moment où les populations amérindiennes se sont diversifiées dans le Nouveau Monde.

«La signature génétique occidentale présente chez les Amérindiens actuels ne provient pas seulement de croisements survenus après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, comme on le pense souvent, mais aussi de l'héritage même des premiers Américains.» — Auteurs

L'analyse d'un second échantillon d'ADN, prélevé sur un autre individu sibérien vieux de 17 000 ans, a confirmé leurs résultats en aboutissant à une signature génétique similaire.


Trouver une autre Terre

Franco et Robespierre

Qu'ont en commun le général Francisco Franco et Maximilien Robespierre?

Non, ce n'est pas ce que vous pensez.

Ces deux personnages historiques ont vu leur visage respectif récemment recréés, mais dans des contextes fort différents.

Dans le cas de Robespierre, l'objectif est pédagogique. Il s'agit toutefois d'un travail qui soulève beaucoup de polémique et d'opposition. Certains disent qu'il n'est pas du tout ressemblant puisque basé sur un masque funéraire qui ne serait pas du tout celui de Robespierre. D'autres avancent que le visage est trop vieux et trop amoché et qu'il s'agit d'une nouvelle tentative pour faire passer l'homme pour un monstre sanguinaire. Jugez par vous-même:


Pour ce qui est de Franco, pas de problème de ressemblance, c'est parfait. Le problème est plutôt dans l'intention de l'artiste qui a transformé la tête de l'ancien dictateur espagnol en punching bag. Eugenio Merino explique: «Il me semblait bien pour ceux qui ont été réprimés et qui n'ont rien obtenu en justice, d'avoir cela pour pouvoir se défouler, comme une espèce de catharsis», «Tu peux faire ça, te défouler, parce que tu ne pourras pas obtenir autre chose en Espagne.»


Moi, je trouve ça absolument génial. Toutefois, une fondation dédiée à la mémoire de Franco (ben oui, croyez-le ou non, ça existe) est outrée. Le vice-président de la fondation, Jaime Alonso, déclare: «C'est d'une médiocrité et d'une grossièreté indigne d'une civilisation». C'est étrange, Señor Alonso, mais moi, ce sont les horreurs perpétrées par le type dont vous défendez la mémoire que je trouve indignes d'une civilisation.

Trop... de... détails!



Parfois, déplacer une seule lettre dans un mot peut faire toute la différence! ;-)

Trouvé ici.


Andrew Emond







Extrait de l'article:

Andrew Emond voulait «mieux connaître Montréal». Il ne fait pas les choses à moitié: ce photographe d'origine torontoise est descendu une centaine de fois dans les égouts pluviaux de la ville, à une dizaine de mètres sous terre, pour acquérir une connaissance approfondie, intime, de la géographie de l'île.

Il a ramené une série de photos fascinantes du réseau de tunnels long de 1410 kilomètres qui recueille l'eau de pluie et les rejets d'eau domestique (provenant des douches et des éviers) dans toute la ville.

Avant de voir ces clichés étonnants, on imagine les égouts pluviaux comme un univers glauque, sordide, mais il n'en est rien: il s'agit plutôt de tunnels de grand format, généralement assez hauts pour accueillir un marcheur. Les parois sont faites de briques brunes, de béton ou creusées dans le roc.

RYSE: SON OF ROME



Honnêtement, ça n'a pas l'air d'être mon genre de jeu. Je ne suis pas trop fort sur le hack and slash. Mais il faut bien avouer que la bande-annonce est vraiment extraordinaire.

Trouvé ici.


Zoonoid