27 juillet 2014

WHAT IF? Age of Ultron


Stark avait bien averti Wolverine, dans les pages de la série Age of Ultron, qu'il ne pouvait pas continuer à reculer dans le temps pour "réparer" le présent sans causer des répercussions temporelles dévastatrices.

Cette série nous présente quelques-unes de ces répercussions.

Dans la première histoire, c'est Janet Van Dyne, the Wasp, qui tombe raide morte au moment même où Henry Pym est en train de lui parler de son projet de créer une intelligence artificielle. Fast froward 25 ans plus tard. La race humaine a été complètement éradiquée par Ultron. Seul Pym est encore en vie. Comme il le fait depuis un demi-siècle, il continue d'écrire des lettres à cette femme décédée qu'il a tant aimée. La mort de Janet a empli Pym d'amertume face aux Avengers qui ont été incapables de prévenir le drame. Il a donc créé un Ultron encore plus puissant et plus impitoyable que celui qui existe dans notre monde. Pym continue à se battre contre sa création, incapable de comprendre pourquoi celle-ci se refuse obstinément à l'éliminer. Mais lorsqu'il s'attaquera au coeur même d'Ultron, il découvrira l'horrible vérité. Ultron ne l'a pas tué car il lui réserve un sort bien pire que la mort. Le dénouement est vraiment intéressant et a su me prendre par surprise. Les dessins de Raffaele Ienco sont vraiment biens.

Dans la seconde histoire, c'est Tony Stark qui meurt subitement. Sa compagnie est alors avalée par celle d'Obadiah Stane qui utilise les designs de Stark afin de créer des armures dont il inonde le marché des armes, plongeant le monde dans une série de guerres dévastatrices. 30 ans plus tard, quatre héros se donnent pour mission d'empêcher Stane de mettre la main sur de nouvelles technologies du défunt Stark. Il y a d'abord un Wolverine âgé, un vieux Spider-Man qui sort de sa retraite au grand déplaisir de son épouse, un tout jeune Ghost Rider et l'incroyable Hulk, devenu moine bouddhiste et qui se refuse à frapper un autre être humain. Leur mission les amènera au Savage Land où ils devront affronter le fils de Stane, Ezekiel. Malheureusement, l'un des héros ne survivra pas à l'aventure. L'histoire est plutôt incongrue et le contexte est mal expliqué, mais elle comporte tout de même de bons moments. Les dessins sont faits dans un style plutôt inhabituel pour un comic de Marvel, mais ils ne sont pas désagréables.

La troisième histoire voit Thor mourir subitement pendant son combat contre Jormungand, le serpent de Midgard. Les Frost Giants envahissent donc la Terre et déciment les super-héros qui tentent en vain de la défendre. Un petit groupe tient le coup malgré les défaites. Il est composé de Nick Fury, Silver Sable, Black Widow, Microchip, Shang-Chi et le Falcon. La petite bande monte alors un assaut contre le Midgard Serpent, mais ils savent très bien qu'il s'agit d'une mission suicide... à moins que Black Widow réussisse l'impossible, c'est-à-dire retrouver Mjolnir, le marteau de Thor, et le soulever! Voilà une histoire très intéressante et superbement illustrée par Mico Suayan.

Dans la quatrième histoire, c'est Captain America qui mord inexplicablement la poussière à la fin de la deuxième guerre mondiale. C'est donc un cadavre inerte que retrouvent les Avengers au pôle nord. L'affaire est d'abord gardée secrète, mais la nouvelle s'est finalement su ce qui cause un sérieux bris de confiance entre la population et les super-héros. L'Amérique sombre dans la dèche. Dans une case, on aperçoit le Capitole en ruines, entouré de nombreux sans-abris, mais malheureusement, aucune explication n'est offerte. On peut supposer qu'il y a eu de graves troubles civils. L'Illuminati (composé de Iron Man, le professeur X, le docteur Strange, Reed Richards, Black Bolt et Namor) en viennent à la conclusion que l'Amérique a absolument besoin d'un Captain America et c'est Frank Castle, le Punisher, qui est choisi comme candidat idéal. Pendant une brillante carrière, Castle réussira à remettre le pays sur pied et à le protéger adéquatement de ses ennemis, mais il terminera sa vie dans l'anonymat et la pauvreté, jusqu'à ce qu'une petite fille espiègle ne le démasque. Voilà une jolie histoire agréable et touchante, joliment illustrée.

La cinquième et dernière histoire est plutôt étonnante car elle vient relier entre elles les quatre précédentes d'une manière surprenante. Lorsque le docteur Pym de la première histoire, devenu l'esclave d'Ultron, informe ce dernier que leur réalité est sur le point de s'écrouler, il lui propose d'envahir une autre réalité afin d'éviter l'éradication. Pour y arriver, ils traversent successivement les autres réalités aperçues dans les histoires précédentes, entraînant dans leur passage le vieux Wolverine de la seconde histoire, la Black Widow de la troisième et la nouvelle Captain America de la quatrième. Arrivé dans la cinquième réalité, dans laquelle Pym ne l'a jamais créé, Ultron entreprend de conquérir le monde et de tout dévaster sur son passage. Tout semble perdu, mais le Pym de la première histoire n'est pas l'esclave servile qu'il paraît être et il réserve une surprise de taille à son "maître". J'ai bien aimé l'idée de mélanger des personnages de ces différentes réalités ensemble, bien que le petit nombre de pages ne permette pas de l'exploiter à sa juste valeur.

Bref, une lecture agréable, mais pas la révélation du siècle.



Aucun commentaire: