7 septembre 2014

Aucune idée...

Une nouvelle déclaration de notre merveilleux ministre de l'éducation, l'indécrottable Yves Bolduc:

Dans nos pages mercredi, le ministre Bolduc a admis n'avoir aucune mesure particulière dans ses cartons pour améliorer l'enseignement du français, même si le premier ministre Philippe Couillard y a fait allusion dans son discours inaugural. 

«Je n'ai pas de stratégie particulière [...] je n'ai pas d'agenda précis. Mais on va insister pour que le français soit une priorité au niveau de l'enseignement», a-t-il déclaré.

La présidente de l'AQPF estime que ces propos illustrent «un problème plus vaste» que la récente controverse qui a suivi les déclarations du ministre Bolduc sur les livres scolaires: «Je trouve que c'est pire que jamais. Un ministre qui n'a pas de plan... Qu'est-ce qu'il fait? Il est ministre depuis avril!»

Selon Mme Richard, les priorités du ministre ne sont pas les bonnes: «Il a des stratégies pour l'anglais intensif, il a des stratégies pour l'achat de tableaux interactifs - et il semble avoir de l'argent pour ça en plus -, mais il n'y a rien pour le français», déplore-t-elle.



Aucun commentaire: