2 septembre 2014

Le viol, c'est drôle...

Pas quand la victime est une femme! NOOOOOOON, dans ces cas-là c'est une monstrueuse tragédie! Et pas quand la victime est un enfant, dans ces cas-là c'est une abomination!

Mais si la victime est un homme adulte... alors là, c'est tout simplement hilarant. La bonne vieille joke du savon dan la douche ne vieillit jamais.

Ce vidéo de John Oliver mérite d'être vu en entier. L'extrait qui est en lien avec ce billet débute à 3:24.




2 commentaires:

fylouz a dit…

Pas toujours... Le problème est que le viol d'hommes est frappé d'un tabou. Récemment, j'ai revu le film "Merry Christmas Mr Lawrence" qui traite d'homosexualité masculine et des tabous qui l'accompagne.

Ainsi, dans ce film (qui se déroule dans le cadre d'un camp de prisonnier japonais à Java, pendant la guerre), il est question d'un prisonnier hollandais qui a été violé par un supplétif coréen. Le hollandais est placé à l’hôpital pour sa propre protection. Entend par là qu'il serait en danger s'il était remis avec les autres prisonniers, selon la bonne vieille logique que "s'il avait voulu résister, il aurait pu le faire", et donc c'est un "fife".

Le film traite d'ailleurs également de la question de la virilité sous divers angles. Le sergent japonais ne comprend pas que les soldats ennemis n'aient pas fait leur devoir en se battant à mort ou en se suicidant, le jeune Cellier est furieux que son frère ait couru chercher l'aide du pasteur pour mettre fin à une bagarre, un jeune garçon chantant d'une voix pure c'est efféminé, forcément. Et surtout le film est une critique de l'armée et sa logique rigide et arbitraire.

L'homosexualité est souvent, encore aujourd'hui, représentée de façon caricaturale au cinéma (voir "The celluloid closet"). Les hommes sont souvent des "folles", les femmes toujours très belles. Tu noteras aussi qu'on aime bien montrer deux belles femmes s'embrasser au cinéma ou à la télé, plus rarement des hommes.

Bref, c'est plus facile de traiter "ça" par la dérision ou de le balayer sous le tapis.

Prof Solitaire a dit…

D'accord avec toi...

C'est vrai que les viols d'hommes par d'autres hommes sont tabou.

Mais il y a pire.

Il y a le fait de nier carrément que le viol d'hommes (ou de garçons) par des femmes existe...