2 septembre 2014

Pauvres femmes...

Bon, j'ai tenté de résister à la tentation, mais comme ce maudit vidéo de Laci Green ne cesse de rouler sur le net et qu'il ne semble pas en voie de s'essouffler, je me décide à lui répondre. Voici donc ma réplique à "50+ raisons d'être féministe".



"On enseigne aux filles dans les écoles publiques que lorsqu'elles ont une relation sexuelle, elles PERDENT une partie d'elles-mêmes."

Ceci ne s'applique certainement pas au Québec.

"Les femmes qui baisent beaucoup sont des sluts et les hommes qui agissent ainsi sont des studs."

Est-ce vraiment encore comme ça de nos jours? La seule force dans la société que je vois perpétrer ces conneries, c'est la religion, pas le "patriarcat". Or, pas besoin d'être féministe pour dénoncer la religion.

"Je suis une féministe parce qu'on m'a dit que ma première relation sexuelle serait douloureuse et sanglante. J'étais terrifiée."

Encore le thème de l'éducation sexuelle, comme s'il s'agissait d'un nouvel argument à chaque fois. Je me répète aussi, mais la diabolisation du sexe est l'un des thèmes principaux des religions. C'est un bon argument pour être athée, pas pour être féministe.

"Une femme sur quatre est agressée et la société demande: que portait-elle?"

OK, premièrement, la statistique. J'imagine qu'elle fait référence à ceci: "One in four college women report surviving rape or attempted rape at some point in their lifetime. These are anonymous reports on multi-campus surveys sampling thousands of college students nationwide." Or, quand on regarde de plus près ce qui est qualifié de "sexual assault" dans ce sondage, on voit que le pourcentage final est ridiculement gonflé. En effet, les répondantes identifiaient toute relation sexuelle qu'elles regrettaient comme un viol. Or, un viol, ce n'est pas ça. Un viol, c'est une agression, pas juste un trip de cul que tu regrettes le lendemain matin! Pour ce qui est de l'histoire des vêtements, est-ce que c'est vraiment ce que la plupart des gens disent lorsqu'ils entendent parler d'un viol? Pas du tout. Au contraire, on saute immédiatement à la conclusion que c'est vrai en privant l'accusé de la présomption d'innocence à laquelle il a droit. C'est ça la vérité.

"Male victims of rape are ???? since guys want sex all the time anyway, right?"

Je ne comprends pas bien ce qu'elle dit ici, mais je crois comprendre l'idée. Elle veut dire que les victimes masculines de viol ne sont pas prises au sérieux parce que les hommes sont supposées vouloir baiser tout le temps. À ceci je dirai deux choses: 1- C'est le féminisme qui diabolise les hommes comme étant des membres du patriarcat privilégié, dominateur, prédateur et discriminatoire. 2- Essayer de nous faire croire que le féminisme vole à la défense des victimes masculines de viol est RISIBLE. C'est le contraire qui est vrai.

"Street calling and street harrassment."

Vous savez quoi? Je vais le lui accorder celui-là. J'ai observé ce phénomène lors de séjours aux États-Unis et j'ai été franchement choqué. Je n'ai que très rarement vu ça au Québec.

"Mon premier chum m'a agressée et quand je suis allée voir mes amies, elles m'ont traitée de slut."

Si ceci est vrai, alors c'est effectivement terrible. Évidemment, on n'a aucun détail sur ce qui s'est passé exactement, alors il est difficile de juger. Quoi qu'il en soit, je ne vois pas en quoi le féminisme vient régler le problème. De plus, la réaction de ses amies n'est pas caractéristique de ce que l'on voit dans la société où les hommes accusés d'agression sont immédiatement ostracisés comme s'ils n'avaient pas droit au bénéfice du doute.

"Lorsque je parle dans les universités de la nécessité du consentement, il y a des gens dans la salle qui rient."

Encore là, on ne sait pas exactement quels étaient ses propos qui ont provoqué l'hilarité. À en croire certaines féministes, il faudrait presque signer un contrat de consentement devant notaire avant de baiser pour s'assurer que ce n'est pas un viol. Dans les faits, chacun sait qu'il est parfaitement possible de donner son consentement physiquement et implicitement sans dire un crisse de mot.

"On se sert des seins pour vendre des trucs, mais n'allaite surtout pas en public."

Premièrement, j'ignore s'il reste des gens qui s'offusquent encore de voir une mère allaiter en public, mais si c'est le cas, ce sont des cons. Voilà. Et je serais prêt à parier que les gens qui s'en offusquent sont plus souvent des femmes que des hommes. Deuxièmement, pour ce qui est de l'utilisation de belles femmes dans les pubs, à chacun de décider comment ils voient ça. Les féministes y voient une abominable objectification et une horrible exploitation des femmes (bien que la dame en question soit une adulte, qu'elle ait donné son consentement et qu'elle ait été payée... on n'a plus l'exploitation qu'on avait). Moi, je ne vois pas de mal à regarder une belle femme. Les féministes voudraient-elles imposer la burqa dans les publicités?

"(En montrant ses poils d'aisselles) Parce que ceci choque et terrifie les gens."

Elle dérape complètement. Les deux sexes sont soumis à des conventions de beauté qui choquent lorsqu'ils sont transgressés. Comment pensez-vous que ma directrice et les parents de mes élèves réagiraient si j'allais travailler en talons hauts avec du rouge à lèvres? S'il n'y avait que les femmes qui étaient soumises à des conventions et que les hommes pouvaient faire n'importe quoi, alors OUI, ce serait su sexisme et de la discrimination. Ce n'est pas le cas.

"Je suis féministe à cause de la pression qu'on met sur les petites filles de valoriser leur apparence plus que tout le reste."

Est-ce vraiment le cas? Non. Je pense aux petites filles auxquelles j'ai enseigné et il me semble qu'une infime minorité était obsédée par leur apparence. Les filles sont devenues majoritaires dans presque toutes les facultés universitaires, bordel! Ce n'est certainement pas parce qu'on ne les encourage pas à étudier et qu'on leur dit qu'il suffit d'être belle pour être heureuse dans la vie!

"Labiaplasty, boob jobs, etc."

La majorité des femmes se font-elles opérer de la sorte? Non. Qui force les femmes à subir ces opérations chirurgicales? Personne. Une femme qui choisit de subir une chirurgie plastique est-elle moins digne d'être une femme que les autres? Pas du tout. Les féministes grimpent-elles dans les rideaux quand un homme subit une chirurgie plastique? JAMAIS.

"Parce qu'on considère normal de couper un morceau du pénis d'un enfant."

Alors elle veut nous faire croire que le féminisme défend les droits des bébés garçons? FAUX! ARCHI-FAUX! MENSONGE! Les féministes dénoncent les mutilations génitales DES PETITES FILLES! Elles ne parlent JAMAIS de la circoncision des petits garçons. Elles s'en câlissent. Si tu n'es pas une fille, tu fais partie du patriarcat et tu ne peux donc pas être une victime. C'est ça le message du féminisme, alors qu'on ne vienne pas essayer de me faire croire que les gentilles féministes ont l'intérêt des petits garçons à coeur parce que c'est de la FOUTAISE! La preuve crève les yeux: la mutilation génitale des bébés filles est illégale et dénoncée, celle des bébés garçons est ACCEPTÉE, COURANTE ET PAYÉE PAR LE GOUVERNEMENT! Où sont les féministes à pancartes pour dénoncer ça? Nulle part tabarnak! Il y a des esti de limites à dire n'importe quoi!!!!

"L'orgasme masculin dans les films est PG-13 et celui des femmes reçoit la cote R."

Je n'ai aucune esti d'idée de quoi elle parle. Mais même si c'était vrai, ceci doit être la raison la plus imbécile de devenir féministe que j'ai entendue de ma vie. Tu es féministe parce que tu veux voir plus de femmes qui orgasment dans des films? Vraiment? Sérieusement? Calvaire...

"There were 700 bills to regulate a woman's body."

Ne s'applique pas au Québec.

"Les gens qui prennent des décision en politique sont des hommes."

Arrête de chiâler pis lance-toi en politique, baptême! Rien ne t'en empêche!

"Les hommes dominent les direction de toutes les industries dans le monde."

Ouais pis les hommes constituent également la vaste majorité des travailleurs exploités par ces entreprises, ce n'est pas comme si tous les hommes sont des chefs d'entreprise, crisse!

"Les hommes dominent le monde des médias."

Arrête de chiâler pis fais carrière dans les médias, baptême! Rien ne t'en empêche!

"Quand j'étais petite et que je voulais occuper une position de leadership, TOUS les adultes dans ma vie m'ont dit que j'étais bossy."

Ah! Bossy! Le nouveau mot diabolisé par les féministes! Premièrement, ce mot est utilisé non pas seulement pour décrire des petites filles, mais n'importe quel enfant qui essaie d'imposer son autorité sur les autres de manière généralement très malhabile. Deuxièmement, il est utilisé pour décrire un comportement qui est effectivement souvent problématique. Il a son utilité. Prétendre qu'il est utilisé systématiquement pour rabaisser les petites filles et les reléguer à un rôle de soumission est un GROSSIER MENSONGE. Troisièmement, TOUS les adultes de ta vie ont dit ça? Vraiment tous? Hum...

"L'iniquité salariale, bla bla bla..."

C'est un mythe et une manipulation de chiffres. Le magazine Forbes vient justement de publier un article là-dessus.

"Mon collègue de travail moins qualifié faisait deux fois mon salaire."

Qui a décidé qu'il était moins qualifié? Toi? Pourquoi? Parce qu'il avait un pénis? Quels sont tes critères?

"Les médias me disent que les femmes sont ma compétition et a détruit mes amitiés avec elles pendant 20 ans."

J'aimerais commenter, mais sincèrement, je ne sais pas de quoi elle parle. J'ai besoin de détails, d'exemples et de contextes pour comprendre. Autrement, ceci demeure une affirmation gratuite.

"GENDER ROLES"

Les petites filles n'aiment pas les poupées parce qu'on les y force. Les petits garçons ne sont pas attirés par les petites autos parce qu'on leur tort le bras. Les humains sont comme ça. C'est la nature humaine. Le féminisme n'y peut absolument rien. Pour ce qui est des gender roles chez les adultes, alors là, le féminisme s'empresse de prendre la défense des femmes qui occupent des postes traditionnellement masculins mais se CONTRE-CÂLISSE des hommes comme MOI qui occupent des postes traditionnellement féminins. Alors qu'on n'essaie pas de me faire brailler avec ça!

"In tenth grade somebody called my friend a pussy."

Le sexe masculin est également utilisé pour insulter en anglais. "YOU'RE A DICK!" Mais ça, ce n'est pas grave, c'est bien ça?

"Les garçons sont humiliés lorsqu'ils montrent leurs émotions en public."

Le féminisme se câlisse des petits garçons, point final. Et en passant, quand on veut critiquer l'éducation des petits garçons, ben il faut critiquer les MÈRES, les ÉDUCATRICES DE SERVICE DE GARDE et LES ENSEIGNANTES qui composent la vaste majorité des adultes qui interviennent auprès d'eux!

"Mon père n'a jamais fait le lavage, le souper ou le ménage."

Ton père est Fred Flinstone. Ce n'est plus comme ça, reviens-en. Depuis que je connais ma femme, elle a passé l'aspirateur trois fois, max.

"Les gens disent que les bisexuels, transsexuels et asexuels n'existent pas."

Encore une fois, ça n'a rien à voir avec le mouvement féministe. Récemment, il y avait même un groupe féministe qui avait refusé l'accès à une femme transexuelle parce qu'elle n'était pas une "vraie femme." Les féministes ne dénoncent que la discrimination dont ELLES sont les victimes. Les autres formes de discrimination n'ont aucune importance à leurs yeux.

"Parce que je suis en faveur du mariage entre conjoints de même sexe."

Depuis quand les féministes sont-ils à l'avant-plan de la défense des droits des homosexuels? À part s'il s'agit de deux femmes, évidemment...

"Parce que je crois que le monde devrait être sécuritaire pour les filles."

Moi aussi et je ne suis pas (plus) un féministe. Es-tu en train de dire que seules les féministes ont à coeur la sécurité des enfants? Oui, des ENFANTS, parce que contrairement à toi, je veux que le monde soit sécuritaire pour les petits garçons AUSSI!

"Half the girls in Yemen will become child brides... au Brésil... en Arabie saoudite..."

Crisse de bonne raison pour être féministe au Yemen, au Brésil et en Arabie saoudite (bon, à part au Brésil où cette statistique a été obtenue de façon très tirdue). Pas ici. Ici, tu es tellement égale aux hommes que tu en es réduite de te plaindre à propos de tes poils d'aisselles et de l'absence d'orgasmes féminins dans les films cotés PG-13 pour essayer de faire pitié. Ridicule.

"Partout dans le monde, le corps des femmes est utilisé comme champ de bataille dans des guerres déclenchées par des hommes."

Est-elle en train de dire que les seules victimes innocentes dans des guerres sont des femmes? Est-elle en train de dire que c'est seulement terrible si la victime d'une guerre est une femme? Est-elle en train de dire que les hommes aiment la guerre? Est-elle en train de dire que seuls les hommes font la promotion de l'usage de la violence pour régler des conflits? Est-elles en train de dire que les hommes partent des guerres et que les femmes les subissent? Peu importe l'interprétation que j'essaie de dégager de cette affirmation tordue, le résultat est FAUX et empreint de MISANDRIE. De tous ses arguments, celui-ci démontre mieux que tous les autres qu'on a à faire à une femmes profondément sexiste. C'est répugnant.

"Il y a des gens qui prendraient mes mots plus sérieusement s'ils venaient de la bouche d'un gars."

Ouais, et il y a des gens qui te prendraient plus au sérieux si tu étais plus vieille, ou Noire, ou Juive, ou homosexuelle, etc. So fucking what? Les gens ont tous des préjugés, TOI LA PREMIÈRE!!! Est-ce que TOUT ce qu'une femme dit est SYSTÉMATIQUEMENT pris à la légère PARCE QUE c'est une femme qui parle? Ben voyons donc...

"I believe in gender equality."

HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA! HA!  Elle est bonne celle-là!

Non mais, sérieusement, là... je ne nie pas que des femmes font face à des difficultés qui sont inconnues de la plupart des hommes et que le fait d'être une femme entraîne son lot de situations discriminatoires. Tout ce que je dis, c'est que le mouvement féministe exagère et dérape. Le mouvement féministe déforme la réalité et fait preuve de mauvaise foi. Le mouvement féministe se plaint de tout et de rien. Le mouvement féministe se drape de toutes les vertus et blâme les hommes et le patriarcat pour tous les maux du monde. Le mouvement féministe nie les situations discriminatoires que vivent les hommes et les garçons. Le mouvement féministe s'approprie l'exclusivité sur toutes les injustices. Le mouvement féministe ne milite pas pour l'égalité des sexes, mais pour un privilège féminin. C'est ça le problème.

OK, j'arrête, il faut que j'aille passer l'aspirateur.

Si vous en voulez plus, cliquez ici.




1 commentaire:

christian mangin a dit…

1/ nos filles ont parfaitement le droit de s'habiller sexy dans la rue....C'est aux hommes de se contrôler.
2/ nos filles ne doivent pas s'habiller sexy à la télévision......Car c'est prendre la femme pour un objet sexuel.

2 grands classiques chez les féministes......Et pourtant 2 contradictions!!!