8 janvier 2015

L'Islam est l'ennemi de la liberté!

Vous connaissez Mohammed Kounna? C'est le président de l'Association culturelle islamique de l'Estrie (ACIE) qui compte environ 4500 membres. Vous savez ce qu'il avait à dire aujourd'hui?

Lisez ça, vous n'en croirez pas vos yeux:

«La liberté d'expression a des limites, dit-il. Pas seulement au Québec ou en France, mais partout dans le monde. En tant que musulman, lorsqu'on s'en prend au prophète sous prétexte de la liberté d'expression, c'est grave. Et il y a des risques de répercussions. Je ne dis pas que je suis d'accord avec ce qui s'est passé, au contraire. Je dis que là où il y a liberté d'expression, il doit aussi y avoir du respect. Sinon, n'importe qui peut dire n'importe quoi. Il doit y avoir certaines limites, c'est tout...»

Oui, vous avez bien lu.

Momo voudrait que la liberté d'expression soit suspendue lorsqu'il est question de son crétin de prophète. 

Tu sais quoi, mon Momo? Je m'en tape de ton esti de prophète! C'était un illuminé qui hallucinait des voix, ton prophète! C'était un barbare sanguinaire et cruel, ton salopard de prophète! C'était un pédophile, ton esti de prophète! Non seulement je l'insulte, mais je le méprise. Je vomis sur ton prophète!

Je n'ai absolument pas à respecter ton crétin de prophète et je n'ai pas à faire preuve de respect pour AUCUNE des innombrables conneries et élucubrations déjantées que véhicule ta religion débile, ni aucune autre religion stupide d'ailleurs! 

Ooooh, c'est pas très gentil ce que je viens de dire là, pas vrai? J'ai heurté tes fragiles petites convictions débiles? 

J'en n'ai rien à foutre!

Alors, qu'est-ce que tu proposes comme réaction à mes vilains petits mots qui te font de la grosse pei-peine? 

Je devrais être condamné pour blasphème, peut-être?

Je devrais peut-être payer une amende ou faire un peu de prison avec ça?

Selon toi, il ne faudrait surtout pas que je me surprenne de subir des "répercussions", c'est ça? Comme me faire abattre par un de tes coreligionnaires, peut-être? 

C'est ce que tu veux, connard?

Tu vois, c'est ça la différence entre toi et moi.

Moi, dans ce billet, j'ai été méchant et grossier. C'est tout. Je ne veux pas te faire taire, je veux juste avoir le droit de te traiter de gros con lorsque tu dis des conneries.

Toi, tu me fais violence! Tu veux m'arracher mes droits! Tu veux me dépouiller de ma liberté! Tu veux me censurer de force! Tu veux m'empêcher de parler et de m'exprimer! Tu veux que, contrairement à toutes les autres conneries, que tes conneries à toi soient à l'abri de toute critique!

Moi, je n'ai aucune objection à ce que tu dises tes conneries, mais je revendique le droit de te dénoncer! Je revendique le droit de te ridiculiser! Je revendique le droit de t'insulter, toi et ton abominable prophète, si ça me chante!

Alors lequel de nous deux est le véritable monstre?

Celui qui dit des mots pas très gentils?

Ou celui qui veut priver les gens de leur liberté d'expression, qui veut instituer des lois qui interdisent le blasphème et qui considère que les gens qui OSENT prononcer des paroles qu'il juge offensantes subissent des "RÉPERCUSSIONS"?

Tu n'as peut-être pas appuyé sur la gâchette mon p'tit Momo, mais ce sont des salauds comme toi qui sont la racine du mal. Des salauds comme toi qui déblatèrent des aberrations délirantes dont s'abreuvent des tueurs comme les deux tarés à Paris 

En ce qui me concerne, t'es un complice indirect, mon p'tit Momo.

Et une ordure.



Aucun commentaire: