28 février 2015

Couillard fait parler de lui en France

La bêtise de notre premier ministre a maintenant des échos outre-Atlantique:

Écorché par le quotidien français Le Figaro, le premier ministre Philippe Couillard a déploré, vendredi, la distorsion de ses propos concernant la prise en charge de sa délégation lors d'un séjour prévu la semaine prochaine à Paris.

M. Couillard a constaté que dans sa livraison de vendredi, le journal parisien Le Figaro a repris une manchette publiée au Québec cette semaine, «Voyage royal aux frais des Français».

(...) Le bref compte-rendu reprend les propos de M. Couillard qui, pour justifier la présence exceptionnelle de six membres du gouvernement à Paris la semaine prochaine, a plaidé que leurs frais d'hébergement et de transport local étaient pris en charge par l'État français.

(...) Dans sa brève, Le Figaro affirme qu'avec ses propos, M. Couillard humilie une nouvelle fois le gouvernement français après avoir récemment décidé de hausser les frais de scolarité universitaires des étudiants français en sol québécois.

«Après avoir humilié le gouvernement français en triplant les droits des étudiants français au Québec, contre toute attente, Philippe Couillard en rajoute en invitant pour son séjour, du jamais-vu, six de ses ministres et leurs nombreux assistants», écrit le quotidien.

(...) Dès septembre 2015, les Français intéressés à étudier au Québec verront leurs droits de scolarité pratiquement tripler, passant de 2300$ à 6650$, soit l'équivalent de ce qui est exigé d'étudiants provenant d'autres provinces canadiennes et la moitié de ce que paient les étudiants en provenance d'autres pays, qui doivent débourser entre 12 725$ et 15 725$.

C'est mon Phil... continuons à financer les écoles et centres d'endoctrinement islamiques et coupons l'aide financière aux étudiants français qui constituent le bassin idéal d'immigration dont le Québec pourrait rêver... pauvre cloche...

Alors voilà, la stupidité de notre premier ministre atteint maintenant des proportions internationales. Bombons le torse!



Victimes masculines de violence

Une bonne et une mauvaise nouvelle sur le front de la lutte pour la reconnaissance des hommes victimes de violence conjugale.

D'abord, la mauvaise. En Australie, une émission de télé qui traitait du sujet de la violence conjugale a choisi de complètement ignorer le fait que les victimes sont parfois des hommes et les agresseurs des femmes:

Monday night's Q&A programme on the ABC was a case in point. Not only did it work hard on perpetuating stereotypes about domestic violence, but the producers also refused to accept a potential panelist because she was a woman. 

(...) More precisely, they rejected her because she was an eloquent and insightful woman who wanted to speak up for men and children who were the victims of domestic violence. You see, the problem was she didn't fit the stereotype.

Yet there was a place on the panel for my old chum, Natasha Stott Despoja, the Ambassador for Women and Girls.  That's because her perspective on domestic violence is finely attuned to exactly those stereotypes.

The sad fact is that much of the "debate" about domestic violence is not a debate at all. It has descended into a 21st century morality play in which roles are assigned according to gender. Men can have only two roles in this play: they are either the brutish perpetrators of domestic violence, or the courageous men who care for women.

The voices that are drowned out are the men who are the victims of domestic violence - about one in three of all cases - and the children. Australian Institute of Criminology Statistics show that 45 per cent of children murdered by a parent are murdered by the mother, making this kind of domestic violence an equal opportunity killer.

While domestic violence by men against women features large, not once has Ms Stott Despoja mentioned violence against children by women. Why is that? Because it would require admitting women are just as capable of acts of violence as men.

And while one woman dies on average each week as a result of domestic violence, men are not far behind; for them it is one on average every ten days.

Et maintenant, la bonne nouvelle, un premier refuge pour hommes battus ouvre ses portes en Belgique:

Starting in March men who are victims of extreme domestic violence will be able to seek refuge in the country's first shelter dedicated solely to male victims of abuse. Women's shelters have existed in Belgium for many years, but the shelter to open in Mechelen is the first of its kind.

One in twenty men is believed to be the victim of domestic abuse in Belgium. This compares with a figure of one in ten for women.

(...) The location of the Mechelen refuge is being kept secret. It will consist of two flats. Helen Blow: "Only time will tell whether this will be enough."

Flemish Health Minister Jo Vandeurzen noted that abuse of men is an important issue, but it's one that is not always openly discussed."

Une petite note d'espoir, donc. En affrontant les tabous et les fantasmes d'assiégées des féministes, on va peut-être un jour réussir à atteindre la vraie égalité.



"Decoding Dinosaurs"

J'ai trouvé ce documentaire de la BBC très intéressant, surtout lorsqu'on le compare aux trucs débiles et hyper-sensationnalistes qui sont créés aux USA ces dernières années.

Jack Horner, un paléontologue renommé, y expose sa théorie selon laquelle certaines espèces de dinosaures ne sont, en fait, pas du tout des espèces distinctes, mais plutôt des dinosaures juvéniles. Ses observations de crânes de bébés tricératops et de pachycephalosaurus donnent beaucoup de crédibilité à sa thèse.

Le documentaire nous révèle ensuite qu'il est possible de réactiver le gêne de la création des dents dans des embryons d'oiseau. Et il est renversant de voir que ces dents sont recourbées comme celles d'un t-rex!

Finalement, le documentaire s'attaque à deux questions qui m'ont toujours chicoté: à quoi servaient les cornes et la collerette du tricératops ainsi que le crâne bombé du pachycephalosaurus? Et quelles étaient leurs couleurs?

Fascinant.





La route hors d'Afrique

Quel chemin nos ancêtres empruntèrent-ils pour quitter l'Afrique? Leurs outils racontent une histoire étonnante:


Early Homo sapiens, known from fossils found at Omo and Herto in Ethiopia, began making stone tools in the Nile Valley of Egypt some 150,000 years ago. Previous studies have traced their path out of Africa through Sinai to the Levant. New research reveals a second, more southerly route through Arabia, where modern human populations lingered for some 50,000 years before migrating north to the Levant. There they interbred with Neanderthals—and perhaps borrowed some of their tool-making techniques.



Une seconde colonie Viking?


Ce site est-il un ancien établissement Viking sur l'île de Baffin?

While digging in the ruins of a centuries-old building on Baffin Island (map), far above the Arctic Circle, a team led by Sutherland, adjunct professor of archaeology at Memorial University in Newfoundland and a research fellow at the University of Aberdeen in Scotland, found some very intriguing whetstones. Wear grooves in the blade-sharpening tools bear traces of copper alloys such as bronze—materials known to have been made by Viking metalsmiths but unknown among the Arctic's native inhabitants.

Taken together with her earlier discoveries, Sutherland's new findings further strengthen the case for a Viking camp on Baffin Island. "While her evidence was compelling before, I find it convincing now," said James Tuck, professor emeritus of archaeology, also at Memorial University.



Afin de voir l'histoire autrement

Dans cet article, le site i09 nous offre sa liste de livres d'histoire qui promettent de changer notre vision du passé. Voici quelques-unes de leurs suggestions qui ont piqué ma curiosité:

A People's History examines America's much-celebrated social progress and finds it wanting. For example, in the early chapters Zinn examines the close ties between African slaves and European indentured servants during colonial times, and how those ties were severed when the indentured servants were granted more rights. Regarded one way, rights for indentured servants, who were frequently assaulted and sometimes maimed by their "temporary" owners, was a triumph. Regarded another way, it was a slight advance which was nothing compared to what might have done if the two groups had stuck together. Or if the poor and the emerging middle class had stuck together. Or if the upper and middle class had stuck together. The "history" of the people seems to be very much focused on what kind of bribes, or concessions, the rich and powerful offer in order to destroy the alliances that exist among the poor and disenfranchised. While you may not agree with the book's assertions, it is a book that will make you consider rethinking who, exactly, is politically on your side.


This is a furious history of one of the world's most famous royal lines. G. J. Meyer takes a blow torch to the popular legend of the Tudor dynasty — which is fair enough, considering what the Tudors did to many of the people who opposed them. Henry VIII and Anne Boleyn's passionate story of a love turns into a petty grab for money, with a little personal stubbornness thrown in. The corrupt Catholic church is, compared to the royal court, an open-handed charity and an admirable meritocracy. "Bloody Mary," is a surprisingly tolerant and sympathetic queen. Elizabeth, instead of being the strong lady we see in movies, becomes a vain, deluded, and terrified woman scrabbling for her own survival (...) It's worth it to read one account that is both unsentimental and unsparing.


It's a difficult job to run through the history of two continents from 25,000 BC to 1491 AD, but if any book comes close, it's this one. The book is designed to set up and knock down various myths about the pre-Columbian Americas. The result is a mix of disorienting new revelations and oddly intuitive information. The former comes in the form of understanding the way people in the Americas "terraformed" the land, sculpting whole ecosystems in order to encourage the growth of the plants and the migration of the animals that suited them best. The latter reminds us of facts that, if applied to most other continents, we would already have guessed. For example, the fact that when an existing empire is invaded, the people who have been oppressed by the empire are more likely to help the invaders — or use them to advance their own goals — than they are to fight on the side of the people who have been oppressing them. The book gives readers an understanding of two continents, both of which had a complicated existing power structure before new people in boats showed up.


Mongol Queens explains the history of Mongol Empire, including the fact that is was an empire, not just a swath of land controlled by horsemen. The empire affected every major government from Europe to China, politically, economically, and culturally. Ever seen the weird cone-hats that European noblewomen wear in old paintings? That's called a hennin. It's an imitation of the boqta headress worn by the mongol queens, who were familiar figures to anyone who planned on sending a trade delegation eastward. More importantly, the history of the Mongol empire fills in some very important holes in history, including what maintained the balance between Christianity and Islam in Eurasia. You need a strong stomach to read this book. Warfare is never gentle, but back then many different cultures celebrated the brutality of war and the book is full of people who get burned alive or have their various orifices sewn closed. It's also called the "secret history" of the Mongol queens for a reason. 



Dans l'intimité des super-héros selon Edy Hardjo

Hartmut Nörenberg

kilo-sierra

Jordane Wiseman

Muse1908

27 février 2015

Éducation sexuelle en Ontario


Vous voulez voir une différence entre le Québec et l'Ontario?

Dans la province anglaise, l'idée d'un cours d'éducation sexuelle est si controversée qu'elle est la cause de protestations et de débats parlementaires.

Comme si les études n'étaient pas unanimes à ce sujet, démontrant sans détour les effets bénéfiques des cours d'éducation sexuelle qui entraînent une baisse des taux de grossesses des adolescentes, une baisse des cas d'ITS et une augmentation des pratiques sécuritaires, saines et responsables comme l'usage du condom. Les jeunes qui suivent ce cours ont également moins de relations précoces et un moins grand nombre de partenaires que ceux qui n'y ont pas accès. Parallèlement, les cours qui font la promotion de l'abstinence se sont révélés être inefficaces et mensongers

Au Québec, c'est tellement évident pour tout le monde que ça n'a même pas provoqué de débat. 

Mais à Toronto, regardez ce qui est ressorti pendant le débat:

Le progressiste-conservateur Rick Nicholls a fait sourciller, mardi, lorsqu'il a répondu à une raillerie d'un libéral en affirmant qu'exempter les élèves de l'enseignement de l'évolution «n'était pas une mauvaise idée». (...) Rick Nicholls, qui représente la circonscription de Chatham-Kent-Essex, affirme qu'il a été désinvolte en répondant au ton du ministre de l'Éducation, mais reconnaît qu'il ne croit pas en l'évolution, soulignant qu'il s'agit d'une position personnelle.

Et après ça, ils vont venir nous dire que NOUS sommes la bande d'arriérés...



Djihadistes québécois

Lorsque l'on tolère et, pire, que l'on finance l'endoctrinement religieux de la jeunesse, il ne faut pas se surprendre de voir des nouvelles comme celle-ci:

La police de Montréal enquête sur la disparition d'une bande de six Québécois âgés de 18 et 19 ans soupçonnés d'être partis rejoindre des groupes djihadistes en Syrie, malgré les efforts désespérés d'un père de famille pour faire échouer l'expédition.

Les six jeunes, quatre garçons et deux filles, ont pris un vol autour du 16 janvier et auraient réussi à atteindre la Turquie, reconnue comme la porte d'entrée vers la Syrie voisine, déchirée par une guerre civile. Ensuite, les autorités canadiennes et leurs familles ont complètement perdu leur trace, selon nos informations.

Les enquêteurs soupçonnent que les voyageurs ont essayé de rejoindre l'un des groupes qui multiplient les massacres en Syrie, comme le groupe armé État islamique ou le Front Al-Nosra. Ils ignorent quel a été le résultat de leurs démarches.

Si les autorités avaient été plus prévoyantes, on aurait pu les empêcher le partir. C'est ce que fait la France présentement. Or, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure option. Après tout, pourquoi garder chez nous des fanatiques religieux qui représentent un danger pour la sécurité des citoyens? 

Je préfère nettement l'approche australienne:

L'Australie veut déchoir de leur nationalité les individus liés à des organisations terroristes et détenteurs de deux passeports, a annoncé lundi le premier ministre, en accusant le groupe État islamique (EI) d'avoir «déclaré la guerre au monde».

Voilà qui me semble parfaitement logique. Tu veux aller te battre pour le djihad islamique? Parfait, vas-y. Mais tu ne rentres pas au pays après. En ce qui me concerne, ils devraient perdre passeport ET citoyenneté. Bon débarras!



Assermentation en niqab? Aucun problème!

Bienvenue au Canada! Ici, vous pouvez recevoir la citoyenneté canadienne en vous cachant le visage! On n'a pas besoin de voir que vous êtes vraiment la personne que vous prétendez être, voyons donc! C'est sans importance!

Extrait de la délirante nouvelle:

Après Justin Trudeau la semaine dernière, voilà que Thomas Mulcair s'est rangé, mercredi, derrière un jugement de la Cour fédérale autorisant le port du niqab pendant la prestation du serment de citoyenneté canadienne.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) s'est dit d'accord avec la décision du tribunal ontarien, que le gouvernement conservateur, lui, a décidé de porter en appel.

S'il fait remarquer qu'il est effectivement dans les prérogatives du gouvernement d'entamer cette démarche, M. Mulcair estime que cette contestation juridique constitue un nouvel affront aux droits et libertés des femmes portant le voile qui sont, selon lui, victimes de stigmatisation.

Les multiculturalistes canadiens ont complètement perdu la carte.



Le prochain truc...



La prochaine mode pour toute modeste musulmane qui se respecte.



La grande sagesse de Khomeini


Meeeerde... on ne peut pas vendre à notre propre village? Voilà qui est embêtant! Dorénavant, il me faudra me rendre dans le village voisin pour vendre les moutons que je baise! ;-)



Maria Amanda

Dmitry Laudin IV

25 février 2015

Incapables de trouver un prof de français... au Québec!?!

Oui, cette commission scolaire anglophone de la Rive Sud de Montréal prétend être obligée d'utiliser le logiciel Rosetta Stone parce qu'elle est incapable de trouver un prof de français!

Il faut le voir pour le croire!




Olafur Ragnar Grimsson



Extrait de la nouvelle:

«L'indépendance en soi ne peut jamais être négative.» Un illustre invité du premier ministre Philippe Couillard a livré ce vibrant plaidoyer en faveur de l'indépendance nationale, mardi, à la grande satisfaction de l'opposition péquiste.

Le président de l'Islande, Olafur Ragnar Grimsson, était reçu par le gouvernement du Québec dans le cadre d'un symposium sur le développement nordique.

Au cours d'une conférence de presse, mardi matin, dans l'édifice du ministère du Conseil exécutif, les journalistes l'ont abondamment questionné sur les mérites de l'indépendance, au côté de Philippe Couillard, qui n'était manifestement pas insensible au propos.

«L'indépendance en soi ne peut jamais, jamais être négative, parce que l'indépendance n'est pas seulement une formalité et elle est déterminée par la volonté du peuple», a d'abord répondu M. Grimsson, quand on lui a demandé si l'Islande, un petit pays, aurait intérêt à renoncer à l'indépendance.

(...) Décider de l'avenir du pays de façon démocratique est lié à la fondation du peuple islandais, a-t-il poursuivi. Mais même l'histoire récente de l'Islande démontre que «faire confiance au peuple pour décider de son avenir galvanise une force très puissante».

(...) Selon lui, la petitesse d'un territoire ou d'une population ne sont pas non plus des empêchements au succès économique d'un pays. L'Islande compte en effet à peine 320 000 habitants et s'est plutôt bien remise de la crise financière qui a frappé son économie et son secteur bancaire après 2008.

«Je crois qu'il y a une relation forte entre la volonté démocratique et le succès de notre économie. (...) Dans les plus petites communautés, on a une approche plus pragmatique pour résoudre des problèmes, on n'a pas la main-d'oeuvre pour créer des structures complexes», a-t-il dit. Il a ajouté que l'histoire récente de son pays prouve qu'il est un «modèle de progrès économique»: l'Islande était l'un des États les plus pauvres d'Europe en 1944, et aujourd'hui ses citoyens jouissent d'un des hauts plus niveaux de vie.

«Expliquer le succès ou l'échec par la taille est une mauvaise piste, a-t-il insisté. On voit de petites nations réussir ou échouer, et on voit de grands pays réussir et échouer.»

Et voici la réaction du pauvre Couillard, planté à ses côtés comme un con, complètement désemparé:

Le président islandais n'était pas certain du sens de la question avant de répondre, et M. Couillard en a profité pour lui faire remarquer que c'était une question «intéressante» et aussi «subtile», en l'invitant avec un petit rire à lire le «sous-texte» de la question.

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!



Support inconditionnel à Israël?

Vous vous souvenez que le gouvernement du Canada offre son support inconditionnel à Israël? Une telle allégeance, c'est du jamais vu dans l'histoire récente de ce pays, à part bien sûr envers le Royaume-Uni.

Vous croyez que j'exagère? Jugez par vous-mêmes:

Le Canada a demandé que le rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de la personne dans les Territoires palestiniens soit congédié pour avoir critiqué Israël, bien que les colonies israéliennes soient illégales et que la décision de construire des logements à Jérusalem-Est ait été dénoncée par la chef de la diplomatie européenne et même les Américains?

Le Canada a espionné le Venezuela pour le compte d'Israël et le ministre des affaires étrangères a déclaré qu'une «attaque contre Israël est une aussi une attaque contre le Canada.»

À la demande d'Israël et à l'encontre des intentions de Washington, le Canada a causé du tort au processus de paix avec la Palestine en faisant retirer toute mention des questions frontalières.

Le Canada a soutenu Israël suite aux bombardements de la Palestine pendant lesquels de nombreuses personnes ont été tuées (près de la moitié des Palestiniens tués étaient des non-combattants).

Lorsqu'une entente historique a été conclue sur le nucléaire iranien, les deux seuls pays qui l'ont critiqué étaient Israël et... le Canada!

Or, il n'est clairement pas dans l'intérêt de quelque pays que ce soit de donner son soutien INCONDITIONNEL à un autre pays et certainement pas à Israël!

En effet, ce pays a été décrit par Max Blumenthal comme étant "une société déboussolée, qui célèbre la violence contre la population immigrante et arabe, et réprime la dissidence." Il ajoute: "En Israël, le prix à payer pour attiser la colère contre les réfugiés et les Palestiniens, c'est un plus grand nombre de votes, un plus grand soutien populaire, une plus grande couverture médiatique et l'adulation de vos concitoyens."

Dans un récent rapport, Amnesty International affirme que l'armée israélienne a fait preuve d'un «mépris choquant» pour les vies civiles à Gaza lors des 50 jours de guerre qui ont ravagé le territoire palestinien. Amnesty fait état de huit attaques menées par l'armée contre des habitations «sans aucun avertissement» et dans lesquelles «au moins 104 civils dont 62 enfants» ont péri. Le rapport fait apparaître qu'à de nombreuses reprises les Israéliens ont utilisé des bombardements aériens pour raser des maisons, tuant parfois des familles entières. Amnesty accuse Israël d'avoir parfois «directement et délibérément ciblé des civils ou des bâtiments civils, ce qui pourrait constituer des crimes de guerre».

Ce soutien indéfectible du Canada à Israël a été vertement critiqué par près de 500 universitaires, juristes et défenseurs des droits de l'homme. Ils ont accusé le gouvernement de Stephen Harper de «discréditer» le Canada en adoptant une position «déséquilibrée et partisane» exagérément pro-israélienne. «L'adoption d'une telle position manichéenne nuit aux propres objectifs de politiques étrangères (du gouvernement canadien, ndlr), à savoir la conclusion d'un accord de paix global, équitable et durable entre Israël et la Palestine», remarquent les signataires.

Les politiques d'Israël ont également été vertement critiquées par de grands intellectuels juifs tels que Norman Finkelstein et Noam Chomsky.

Alors de tous les pays que le Canada aurait pu choisir de soutenir INCONDITIONNELLEMENT, Israël me semble être l'un des pires choix possibles.

On a maintenant droit à un autre exemple éclatant de l'extraordinaire manque de jugement du gouvernement du Canada. En effet, on voit maintenant que le Canada s'est auto-proclamé le fidèle caniche d'un gouvernement étranger malhonnête et belliqueux qui a sciemment menti à la face du monde:

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a été contredit par ses propres services secrets en 2012 lorsqu'il a déclaré que l'Iran était à environ un an de se doter de l'arme atomique, selon des documents secrets publiés lundi par le Guardian et Al-Jazeera.

Ces câbles révélés par le quotidien britannique et la chaîne qatarie proviennent d'échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers comme le Mossad israélien, la CIA américaine ou le MI6 britannique.

(...) Un de ces échanges remet en cause l'intervention de M. Nétanyahou à la tribune des Nations Unies en 2012. Le premier ministre israélien y avait brandi un carton en papier illustré d'une bombe sur le point de détonner pour s'alarmer de l'état d'avancement du programme nucléaire iranien.

Disant se baser sur les informations de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), M. Nétanyahou avait assuré qu'à partir de l'été 2013 «au plus tard», l'Iran n'aurait plus besoin que «de quelques mois voire de quelques semaines pour obtenir suffisamment d'uranium enrichi en vue de sa première bombe».

Quelques semaines plus tard, le Mossad a conclu dans un rapport reçu par les services sud-africains le 22 octobre 2012 que l'Iran n'avait «pas l'activité nécessaire» pour la produire. L'Iran «ne semble pas être prêt pour enrichir l'uranium à un niveau suffisant pour produire des bombes nucléaires», a insisté le rapport.

Selon le Guardian, cet épisode illustre un «fossé» entre la rhétorique des hommes politiques israéliens et l'analyse des services de renseignements de ce pays.





Camille Paglia



Naturellement égoïstes ou altruistes?

La nature humaine est-elle altruiste ou égoïste? C'est ce que tentent de découvrir ces chercheurs:





Qui veut du changement?



De la vie sur Titan?


C'est bien beau de chercher de la vie sur des planètes qui ressemblent à la nôtre, mais il ne serait pas complètement impossible d'en trouver également dans des environnements plus extrêmes!

Extrait de l'article:

Our understanding of life on exoplanets and exomoons must be based on what we know about life on Earth. Liquid water is the common ecological requirement for Earth life. Temperature on an exoplanet is the first parameter to consider both because of its influence on liquid water and because it can be directly estimated from orbital and climate models of exoplanetary systems. Life needs some water, but deserts show that even a little can be enough. Only a small amount of light from the central star is required to provide for photosynthesis. Some nitrogen must be present for life and the presence of oxygen would be a good indicator of photosynthesis and possibly complex life.

(...) Saturn's moon Titan has an atmosphere, liquids on the surface and even a weather cycle. But instead of water, its liquids are methane and ethane, and its atmosphere is a choking haze of nitrogen and methane. But Titan has also shown evidence that it has complex molecules that may be building blocks for life. "Titan is a little reminder that there are perhaps more things in heaven and Earth than we can imagine, as Hamlet said. It's a cautionary tale," says McKay. "If we discover something new, we will have to rewrite this chapter."



Vladimir Nikolov

Machairodus giganteus:


Albertosaurus sarcophagus:


Agustinia ligabuei:


Trouvé ici.


23 février 2015

Les libéraux et la fouille à nu

Avant de planter cette pitoyable bande de ploucs, commençons par les faits:

Soupçonnée de posséder de la drogue, une jeune fille de l’école secondaire de Neufchâtel s’est fait demander de se dévêtir derrière une couverture que tenait une intervenante, en présence de la directrice de l’école, rapportait Le Journal de Québec mardi. La jeune a dit s’être sentie «intimidée», voire «violée».

Comment une personne sensée peut-elle possiblement réagir à une nouvelle pareille?

N'y a-t-il pas qu'une seule et unique réaction raisonnable possible?

Depuis quand les écoles peuvent-elles jouer à la grosse police et procéder à des fouilles à nu sur des élèves? C'est complètement délirant! Quand tu soupçonnes qu'un élève enfreint une loi, tu appelles la police, sacramant! De toute évidence, ces deux bonnes femmes sont des crisse de folles sur un extraordinaire trip autoritaire. Elles représentent une menace au bien-être et à la sécurité des jeunes et il faut les crisser dehors sans attendre! Comment une personne le moindrement sensée pourrait-elle arriver à une conclusion différente?

Ben il semblerait que pour le ministre de l'éducation, cela soit tout à fait acceptable:

Une fouille à nu a-t-elle sa raison d’être dans une école? Oui, si l’on en croit le ministre de l’Éducation Yves Bolduc, pourvu que ce soit fait respectueusement. «Il est permis de faire des fouilles à nu, à une seule condition, il faut que ça soit très respectueux, il y a un cadre qui doit être respecté», a-t-il déclaré mardi. (...) Pour le ministre Bolduc, ces interventions «doivent se faire de façon très encadrée». «Il y a des raisons pour lesquelles on peut être obligé de faire des fouilles, mais l’important, c’est qu’on respecte la loi et qu’on respecte le cadre qui a été émis et que ça se fasse dans le respect de la personne», a-t-il dit.

Ben oui, pour le gros Bolduc, c'est parfaitement correct pour une éducatrice et une administratrice scolaire d'exiger qu'une enfant se dévêtisse complètement afin qu'ils puissent la fouiller! À ses yeux de gros piment épais, il n'y a absolument pas de problème avec ça. Pour lui, ça fait partie de leur définition de tâche!

Et EN PLUS, il considère qu'il est possible de faire une fouille à nu RESPECTUEUSE! Il croit qu'il est possible d'intimider et de forcer une personne à retirer ses vêtements contre son gré SANS LUI MANQUER DE RESPECT!

À ce stade-ci, il faut bien se rendre à l'évidence que Bolduc est un indicible connard. Un indécrottable imbécile. Une tache dont la stupidité atteint des sommets jamais vus. N'importe qui, absolument n'importe qui, qui lit cette histoire se rend immédiatement compte que ça n'a absolument aucun sens. Même un enfant de 5 ans pourrait vous dire que c'est mal. Mais apparemment, pas le ministre de l'éducation.

Pire, même le premier ministre du Québec trouve que c'est correct!

Sur son blogue, Jean-François Lisée raconte comment s'est déroulée la période de questions à l'Assemblée nationale. Après avoir été questionné une première fois par l'opposition péquiste, Couillard a répondu ceci:

M. le Président, bien sûr, comme parent moi-même, bientôt grand-parent, c’est certainement des sujets qui nous interpellent tous personnellement, et l’équilibre à faire ici est entre le besoin de sécurité pour les élèves dans nos écoles, le personnel, mais également les droits fondamentaux des gens. Et il faut s’assurer que, lorsqu’il y a de telles interventions — et je ne parle pas de la fouille à nu, là, je parle de la nécessité de vérifier parfois qui rentre quoi dans les écoles — que ça se fasse en concordance totale avec les politiques approuvées par le gouvernement, par le ministère de la Justice, avec la collaboration des forces policières et en aucun cas, en aucun cas, au mépris et aux dépens de la dignité des gens.

Alors, afin de clarifier cette question… parce que je voudrais quand même qu’on aille aux faits. On a les articles de journaux. En tout respect pour les médias, c’est une partie de l’information. (...) J’ai besoin, on a besoin de connaître les faits exacts, raison pour laquelle on a demandé à une personne indépendante d’aller vérifier les faits, de vérifier la politique qui existe, s’assurer qu’elle est conforme aux deux objectifs que j’ai mentionnés: la sécurité dans nos écoles, mais également la dignité et les droits des gens.

Vous voyez ça? Il ne fait pas du tout une croix sur les fouilles à nu. Il ne dénonce pas une telle pratique. Il dit qu'il veut en savoir plus sur ce qui s'est passé! Comme si un détail quelconque à propos du contexte de cette fouille pourrait possiblement la rendre acceptable! Comme s'il était possible qu'un détail inconnu de l'histoire vienne valider la décision délirante de ces deux folles de jouer à la matricule 728 avec une élève!

Qu'à cela ne tienne, l'opposition revient à la charge et augmente la pression. Couillard répond alors ceci:

M. le Président, là, là-dessus, le collègue et moi, on est d’accord. Moi non plus, je ne veux pas voir ce genre de chose là dans nos écoles. Mais je voudrais qu’on aille vérifier les faits, qu’est-ce qui s’est exactement passé dans cette école-là. Moi-même, je n’ai pas le détail des faits et je veux connaître les faits. (...) M. Couillard: Maintenant, absolument d’accord avec notre collègue, il n’est pas question de fouille à nu dans nos écoles, sauf dans les cas extrêmes justifiés par les forces policières et des situations criminelles, protégés par les chartes. M. le Président, c’est comme ça que ça se fait comme il faut. 

Vous avez vu ça? On progresse. Dans sa première réponse, il ne s'oppose pas à la fouille à nu. Cette fois-ci, il commence à flancher. Il dit qu'il ne devrait pas y avoir de fouille à nu "sauf dans des cas extrêmes". Comme quoi? Si on soupçonne un élève de s'être foutu un bazooka dans l'cul?

Mais, tout à son crédit, l'opposition péquiste ne lâche pas le morceau et continue à talonner le pitoyable premier ministre qui, face à sa propre bêtise abyssale, n'a d'autre choix que de capituler:

Maintenant, sur la question de la fouille à nu dans les écoles, la réponse, M. le Président, c’est non, on n’en veut pas.

Enfin, tabarnak! ENFIN! Ça a été difficile, mais ils ont réussi à faire répondre ce sombre crétin. C'est tout de même fascinant de voir l'improvisation dont est capable ce gouvernement et son incapacité totale à se présenter avec une position claire! Non mais c'est vrai, mettez-vous à la place du premier ministre une seule seconde. Vous savez que vous serez interrogé là-dessus devant les médias. Moi, j'aurais répondu dès le départ: "C'est une mesure injustifiable qui n'est pas du ressort du personnel scolaire. C'est le rôle de la police. Nous allons investiguer et si les faits se confirment, ces gens seront congédiés sur-le-champ." Quand tu as une tête sur les épaules et un MINIMUM de gros bon sens, c'est ÇA que tu réponds, calvaire! Non?

Mais ça, c'est beaucoup trop demandé du merveilleux gouvernement libéral de Philippe Couillard.

En terminant, jouons à un petit jeu, voulez-vous?

Imaginez si l'étudiante avait été musulmane. Vous croyez vraiment que la réaction des libéraux aurait été la même? Ou auraient-ils immédiatement dénoncé ce geste "raciste, xénophobe et islamophobe"?

Et maintenant, imaginez si l'élève avait été un gars. Vous croyez vraiment que les médias en auraient parlé autant? Ou s'en seraient-ils complètement crissé?

Vous connaissez ma réponse à ces questions...

D'ailleurs, je ne serais même pas surpris que ça ait eu lieu avec des gars à de multiples reprises sans que quiconque n'y voit le moindre problème.






La CAQ versus les féministes


Y a-t-il quelque chose de plus divertissant en ce bas monde que de regarder deux groupes que tu méprises s'engueuler entre eux? Moi, ça me donne juste le goût de me tirer une bûche et de regarder le duel des cons en souriant et en mangeant du pop corn! :-)

Dans le coin droit, in the right corner, pesant 250 livres de graisse et un dixième de livre de matière grise: la CAQ!

Et dans le coin gauche, in the left corner, bavant de haine et d'indignation contre le maudit patriarcat: les FÉMINISTES!

Préparez-vous, ça va être très, très divertissant:

Le député caquiste André Spénard s'attire les foudres de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), qui le juge insensible aux agressions sexuelles subies par les femmes dans le nord du Québec.

Ça va être tout un combat *crounche* *crounche* Quelqu'un a des ailes de poulets? *crounche* Hé! touche pas à ma bière!

M. Spénard est un «masculiniste», un député à la vision «rétrograde» et «conservatrice», selon Mme Conradi, encore secouée de voir un membre de l'Assemblée nationale banaliser publiquement le taux élevé d'agressions sexuelles commises sur le territoire du Plan Nord.

Oooooh! Une première droite en pleine gueule par les féministes! Vous avez vu ça? Le gars de la CAQ est un MASCULINISTE! Quelle horreur! Quelle abomination! Et cette "insulte" sort de la bouche d'une... hum... FÉMINISTE! Heu, je ne comprends plus, là... quelqu'un peut-il m'expliquer comment le premier terme peut être une insulte horrible et le deuxième un badge d'honneur? Je suis confus, là... et passez-moi ma bière!

Dans son mémoire, l'organisme cherchait à attirer l'attention des parlementaires sur le fait que le développement du Nord, notamment grâce au secteur minier, pouvait entraîner divers problèmes sociaux comme un taux élevé d'agressions sexuelles, et que le gouvernement devrait tenir compte de cette réalité, en mesurant l'impact de ses politiques sur les femmes.

Et une gauche dans les dents du sale mâle masculiniste conservateur! Après tout, c'est rempli de gros bon sens féministe! On veut envoyer des salopards d'hommes dans le Nord, c'est donc l'évidence même qu'ils vont violer toutes les femmes qu'ils vont croiser sur leur passage! Après tout, les hommes ne sont que des monstrueuses créatures violentes et dégénérées, tandis que les femmes sont des pauvres petites fleurs naïves et vulnérables, c'est bien connu! Ça va être l'hécatombe! C'est l'évidence même! Aucun autre argument n'a besoin d'être mis de l'avant pour valider cette hypothèse apocalyptique! Je peux avoir d'autre pop corn?

M. Spénard a rejeté du revers de la main l'argumentaire du groupe féministe. Il a répliqué en disant que «si les agressions sexuelles augmentent dans ce coin-là, ce sera à la Sécurité publique à mettre plus de policiers. C'est comme ça».

Ooooooh, et la féministe qui s'en prend plein la gueule à son tour! Pour ce sombre idiot de la CAQ, la prévention, pas besoin de d'çâ! Wéyons donc! On n'devrait même pas s'poser la question! Tu augmentes la population d'un endroit sans y augmenter le nombre de policiers, tu attends que ça tourne mal et ENSUITE, tu interviens. Tu attends que des crimes soient commis et APRÈS, quand il est trop tard, alors LÀ tu envoies plus de policiers. C'est rempli de gros bon sens caquiste! Pis après toutte, ce "coin-là" est loin et on s'en crisse pas mal! Et merde, j'ai un morceau de pop corn coincé dans les dents...

Puis, il a ajouté: «On n'arrêtera pas les ressources naturelles et l'extraction du minerai de fer, de cuivre, ou l'or, parce qu'il y a plus d'agressions sexuelles dans ce coin-là!»

Et PAF! Une droite du crétin de Caquiste! Non mais c'est vrai! L'important, c'est d'enrichir les compagnies minières, bâtard! On ne va tout de même pas les empêcher de se remplir les poches sur notre dos juste pour quelques Amérindiennes agressées! Wéyons donc! J'espère que le match achève, j'ai une maudite envie de pisser...

DING! DING!

L'arbitre met fin au combat pour excès de stupidité de part et d'autre!

Ça, mes amis, c'est ce que j'appelle un "Match de Nuls"! ;-D

Mais non, je blague... ne craignez rien, dans la vraie vie, les féministes gagnent toujours!



The Force Unleashed

Je n'ai jamais joué à ce jeu, mais j'en avais entendu parler. Je suis tombé un peu par hasard sur ce vidéo qui réunit toutes les "cutscenes" du jeu, c'est-à-dire les animations qui font progresser le scénario entre les scènes de bataille. Et franchement, l'intrigue est excellente. C'est vraiment bon.

Ont-ils modelé la gueule du personnage principal sur la tête d'un acteur connu? Il me semble avoir déjà vu cette bouille quelque part, mais je ne la replace pas...




Star Wars versus Marvel et DC




Vader visite Jabba








Extrait de la nouvelle BD de Marvel: DARTH VADER #1.

Trouvé ici.