6 mars 2015

L'histoire des frères musulmans

(AJOUT: Le vidéo original a malheureusement été retiré de Youtube. Je ne le retrouve plus, alors je l'ai  remplacé par cette entrevue de l'auteur. Les minutes mentionnées dans l'article ne correspondent donc pas à ce nouveau vidéo).



Quelques extraits fascinants de ce documentaire de Michaël Prazan:

(6:18) "Il faut d'abord réformer l'individu musulman (...), après avoir réformer l'individu, il faut réformer la famille, après la famille, il faut réformer la société, après la société, il faut réformer l'état et conquérir la planète. L'ambition est là dès le début."

(6:48) "Grâce à son prosélytisme, prêches, création d'écoles, d'organismes d'entraide ou associations sportives, la confrérie se développe rapidement dans le monde arabe."

(8:30) "Restituer le cadre territorial, politique et religieux du califat avant de partir à la conquête du monde. (...) Quelle société proposent-ils au juste? (...) Il y dessine le contour d'un nouveau totalitarisme, une théocratie gouvernée par la loi islamique, la sharia. "Interdire, surveiller, punir" en sont les maîtres mots."

(10:20) "Depuis l'origine, la mission des frères musulmans s'est concentrée sur l'éducation."

(10:50) "La confrérie est aussi le produit de son époque. Le fascisme et particulièrement le nazisme ont marqué de leur influence la première génération des frères musulmans."

(17:21) Discours de Nasser à propos du voile islamique. Il faut le voir pour le croire. Il fut une époque où l'idée d'imposer le voile faisait rigoler les gens en Égypte.

(21:15) Segment très intéressant à propos de Sayed Kobt, l'intellectuel de premier plan de la confrérie. "Sayed Kobt serait le principal inspirateur d'organisations terroristes tel qu'Al Qaïda." (...) "Il y déclare la supériorité de la civilisation musulmane par rapport à l'Occident et la nécessité pour l'Islam de régner sur l'humanité entière."

(33:00) Segment à propos des frères musulmans en Iran.

(39:10) "Officiellement, les frères musulmans ont renoncé à la violence. Ce sont donc les nouvelles organisations que l'on appelle désormais salafistes, nées en leur sein au milieu des années 70, qui se chargeront de l'assassinat du président égyptien."

(41:20) Segment à propos d'Ayman Al-Zawahiri et des liens avec Al Qaïda.

(47:00) Segment à propos de l'expansion des frères musulmans en Algérie, en Tunisie et au Soudan.

(49:11) "La prise de pouvoir en pays musulman n'est qu'un volet de la stratégie de la confrérie, car pour aboutir au but suprême, le califat mondial, il s'agit aussi de s'implanter dans les démocraties européennes et d'y gagner en force en vue d'une islamisation du monde à long terme."

(53:30) Contrairement à ce qu'affirment les frères musulmans, un ancien membre d'Al Qaïda affirme que l'organisation internationale est extrêmement centralisée.

(56:40) "Le réseau caritatif qu'ils ont mis en place leur a permis de distiller lentement mais sûrement leur idéologie."

(1:00:00) "À entendre certains discours prononcés lors des collectes de fonds (...) on comprend que pour certaines de ces associations, les buts recherchés sont autant politiques que caritatifs." "Nous devons pénétrer les territoires des mécréants afin d'y propager l'islam par la prédication. Et s'ils s'y opposent, la réponde est le Jihad."

(1:01:50) Segment qui traite de l'action des frères musulmans en Palestine qui mène à la fondation du Hamas. La propagande et les déclarations antisémites doivent être entendues pour êtres crues. C'est délirant.

(1:13:10) "Après leurs succès électoraux, les mouvements islamistes se sont en quelque sorte répartis les tâches. Aux frères musulmans l'imposition de la sharia par des réformes législatives, aux salafistes, financés par les pays du Golfe, l'agitation et les violences de rues contre la liberté d'expression, les femmes, les intellectuels, les médias."

(1:14:20) "Au final, le but suprême pour les frères musulmans, les salafistes ou pour tout courant islamiste, est de réaliser la pensée islamiste sur le plan mondial."


Aucun commentaire: