11 juin 2015

Incompétence ou corruption?

S'agit-il d'incompétence ou de corruption? J'ai ma petite idée là-dessus, à vous de vous faire la vôtre. Extrait de la nouvelle:

Le Parti québécois exige que le ministre de l'Environnement, David Heurtel, quitte ses fonctions, dans la foulée du rapport administratif sur le projet de port pétrolier de TransCanada qui devait voir le jour à Cacouna.

Le rapport souligne des «irrégularités» dans l'octroi du certificat d'autorisation du Ministère à TransCanada. Il note entre autres que l'analyste responsable du dossier n'a pas indiqué au dossier que le béluga «est une espèce en péril et qu'il est probablement en voie de disparition».

Selon le porte-parole du PQ en matière d'environnement, Sylvain Gaudreault, le rapport prouve que David Heurtel a «renoncé à sa responsabilité ministérielle» en blâmant ses fonctionnaires pour la décision d'accorder un certificat d'autorisation à TransCanada en ce qui a trait à ce projet.

«Le rapport d'enquête interne [...] nous informe que le ministre a été informé sur ce dossier à plusieurs reprises du processus d'autorisation sur la question des forages à Cacouna. Donc, il ne peut pas dire qu'il n'était pas au courant», fait valoir M. Gaudreault.

«Conclusion, le ministre Heurtel n'a plus d'affaires à l'Environnement. Il y a un remaniement qui s'en vient. C'est un secret de Polichinelle. [...] La seule chose qui reste à faire à M. Couillard, le premier ministre, c'est de retirer la responsabilité de l'Environnement à M. Heurtel.»

(...) «Tout le monde sait, sauf, on dirait, le ministre Heurtel, que le béluga est une espèce fragilisée, une espèce dont la survie est menacée», a rétorqué M. Gaudreault dans un point de presse donné peu après.

«C'est le mégadossier, la question du port de Cacouna et du pipeline d'Énergie Est. À moins de vivre dans le bois comme un ermite, tout le monde au Québec connaît ça», s'est emporté le député.

Oui, tout le monde sait ça.

Mais le ministre de l'Environnement libéral n'est pas là pour défendre l'environnement. Il est là pour défendre les intérêts financiers des entreprises qui financent son parti. 

C'est ça le parti libéral du Québec.



Aucun commentaire: