9 juin 2015

La guerre aux garçons



Christina Hoff Sommers à son meilleur.



2 commentaires:

fylouz a dit…

Je viens de lire cet article qui évoque ce que l'auteur appelle "l'imposture évolutionniste".

Extrait : "Aux yeux de ces chercheurs, l’homme n’est qu’un prédateur sexuel, conçu dans un bain d’hormones, prédéterminé par son cerveau et ses glandes à choisir des proies femelles dans le seul but (fonctionnel donc), de les féconder en ayant l’assurance qu’elles élèveront et protègeront sa descendance…"

Le monde de l'éducation serait il influencé par un courant de recherche qui voit dans chaque mâle une créature gouvernée par ses pulsions et potentiellement dangereuse ?

http://sexes.blogs.liberation.fr/2015/06/08/lamour-rend-bete-et-lalcool-amoureux/

Prof Solitaire a dit…

Je ne sais pas si ce préjugé provient de la recherche ou si il influence plutôt cette dernière, mais il existe bel et bien dans l'esprit d'un nombre effarant de gens, ça c'est certain...

Merci du lien!