13 juin 2015

L'indépendance selon Couillard

Extrait de la fascinante déclaration de notre éminent premier ministre:

«Je ne vois pas beaucoup de renouveau dans ce parti ou dans le mouvement. Pour moi, [l'indépendance] est une idée du siècle dernier qui essaie de se présenter sous de nouveaux habits ou de nouvelles apparences.»

De toutes les critiques des fédéralistes à propos de la souveraineté, celle-ci doit être la plus stupide et la plus inepte. C'est celle qui illustre le mieux que la personne qui la répète est incapable de réflexion, ou encore qu'elle croit s'adresser à de parfaits ignares.

Est-il nécessaire de rappeler que les fédéralistes défendent une idée encore plus ancienne que celle des souverainistes? Si ces derniers sont les héritiers directs d'une idée qui s'est articulée dans les années 60-70, la fédération canadienne, elle, date de... 1867!

En d'autres termes, si la souveraineté date "du siècle dernier", alors le fédéralisme, lui, date "d'il y a deux siècles"! Quel culot, alors, pour un fédéraliste d'affirmer que l'idée de souveraineté est vieille et dépassée. Quel culot! Ou quelle ignorance!

Sans parler de l'extraordinaire stupidité de l'affirmation elle-même. Si le concept de souveraineté était dépassé, ne devrait-on pas voir de nombreux pays à travers le monde abandonner la leur? Or, ce n'est bien évidemment pas du tout le cas.

Il existe des arguments solides contre la souveraineté du Québec, des arguments qui sont défendables, réfléchis et qu'il est difficile de circonvenir. Celui-ci n'en est pas un.



2 commentaires:

Guillaume a dit…

Non seulement c'est un argument à la nouveauté, qui est fallacieux, mais c'est un argument à la nouveauté inexact. Dans tous les cas, on juge d'une idée selon sa valeur intrinsèque, pas selon sa date de naissance.

Prof Solitaire a dit…

Tu as raison de le souligner, c'est vrai que l'âge d'une idée ne constitue pas une preuve de sa valeur. Après tout, la démocratie elle-même ne date-t-elle pas de la Grèce antique?