15 juin 2015

Quel foutoir...

Quand tu commences dans l'enseignement, tu apprends très rapidement une leçon importante: essaie de n'avoir jamais besoin de la commission scolaire pour quoi que ce soit.

C'est une règle que je respecte religieusement. Mais malheureusement, il arrive qu'un gars soit coincé et qu'il n'ait pas le choix. C'est là que le cirque commence.

Je suis présentement en train d'essayer de terminer mes bulletins et d'incessants problèmes informatiques me rendent la vie impossible.

Tout a commencé la semaine dernière quand j'ai essayé d'entrer mes notes finales de 3e étape. J'en étais incapable puisque les fenêtres dans lesquelles j'inscris habituellement les notes et les commentaires n'apparaissaient pas à l'écran.

J'ai donc envoyé une note au technicien informatique qui se pointe de temps à autres à l'école. Il me répond que le système qui gère les bulletins n'est pas sa responsabilité, qu'il s'occupe seulement des ordinateurs qui sont physiquement dans l'école. Au moins, il a l'amabilité de faire suivre ma demande à son supérieur à la commission scolaire que nous appellerons Patate pour les besoins de ce billet.

Patate, donc, lui répond qu'il ne s'adresse pas directement aux enseignants, voyez-vous? Il est bien trop important pour ça! Il répond donc au technicien et ce dernier me fait parvenir sa réponse que voici:

"Il doit configurer les options dans GPI Internet. Il trouvera les informations dans le guide GPI dans le portail. Ça a été mentionné en début d’année, puis dans les infos-bulletin, et dernièrement à la secrétaire."

Comme réponse méprisante, il se fait difficilement mieux. Non seulement il n'est même pas foutu de me répondre directement, non seulement il me rend responsable de son esti de programme de merde que je suis obligé de configurer correctement moi-même (il est payé pour faire quoi exactement ce con-là?), non seulement il insinue que je devrais déjà savoir comment régler le problème mais en plus, plutôt que de me dire quoi faire, il me réfère à son putain de guide! 

J'étais en tabarnak, mais que voulez-vous que je fasse? Je me suis tapé son esti de guide de merde, j'ai configuré son programme de merde et j'ai enfin réussi à entrer mes notes et mes commentaires. Perte de temps colossale.

Mais ce n'est pas fini...

Cette semaine, nouveau pépin: impossible d'entrer les notes des examens du ministère! 

J'ai donc emprunté un chemin différent. Je suis allé voir la secrétaire de l'école. Elle m'a répondu qu'elle ne savait pas et que je devais demander à mes collègues. C'est ce que j'ai fait mais aucune d'entre elles n'avait la moindre idée de ce qu'il fallait faire.

Par chance, l'une d'elle avait une période libre cet après-midi et a décidé de prendre l'affaire en main. Elle appelle donc Patate à la commission scolaire et ce dernier lui répond qu'il n'a pas pour mandat de dépanner des enseignants, qu'elle doit s'adresser à la conseillère pédagogique. 

Elle appelle la conseillère pédagogique qui lui répond qu'elle ne connait rien au système informatique et qu'il faut s'adresser à la secrétaire de l'école.

Ma collègue va donc voir la secrétaire qui se décide à appeler Patate. Comme ce n'est pas un enseignant qui l'appelle, il accepte de répondre et lui envoie une liste de procédures à suivre pour débloquer le système. Il s'avère que la secrétaire avait oublié l'une des procédures. Et encore une fois, nous devons aller consulter le putain de guide pour tout configurer correctement.

Je suis toutes les esti d'étapes une à une, je vérifie et revérifie, tout est exactement configuré comme l'exige le putain de guide. Mais voilà, lorsque j'accède à la page dans laquelle je dois entrer les résultats des examens du ministère, je suis estomaqué de voir que tous les espaces sont déjà remplis avec... mes notes d'étapes! Parce que oui, à la fin de la sixième année, non seulement je dois produire des notes pour toutes les matières mais EN PLUS, je dois entrer les notes obtenues dans les examens du ministère. 

Alors qu'est-ce que mes notes d'étapes viennent foutre là, dans les espaces qui sont réservés aux notes des examens du ministère? Et si je remplace ces dernières par les notes des examens, que va-t-il arriver à mes notes d'étape? Les notes d'examens se substitueront-elles aux notes d'étapes? Vais-je devoir tout me retaper le travail trois crisse de fois?

J'écris donc à la secrétaire (qui n'est plus à l'école) pour l'informer de la situation. Elle appelle Patate et me répond que je dois éviter d'inscrire un certain code lorsque j'accède au programme et que ça va sûrement marcher. Je fais ce qu'elle me dit et ça ne change rien du tout, mes notes d'étape sont toujours là à la place des fenêtres vides dans lesquelles je suis supposé entrer mes notes d'examens.

Après toutes ces HEURES perdues à cause de l'incompétence de Patate, de l'inanité de son esti de programme de merde et son refus obstiné de s'adresser aux enseignants sous prétexte que ce n'est pas sa job, me voici donc dans l'impossibilité de faire mes esti de bulletins. 

Après tout ça, est-il nécessaire de spécifier que j'étais à bouts de nerfs aujourd'hui? 

C'est comme ça que fonctionne une commission scolaire, mes amis. 



4 commentaires:

Sébastien a dit…

Lâche pas la patate. Je compatis avec toi.

www.youtube.com/watch?v=oB4GtsNvykg

Guillaume a dit…

Patate, ça sonne tellement vrai. Le gars qui m'a fait passer une entrevue pour le GTP (le Graduate Teacher Program) aurait pu s'appeler Patate aussi.

Prof Solitaire a dit…

@Séb: Très appropiré, merci! ;-)

@Guillaume: La Patate est probablement une espèce indigène à tous les pays! :-P

Étienne a dit…

ah les TI...

nous au cégep on achète des ordi (avec notre propre argent!) ET IL BLOQUE l'installation de programme, ce qui m'empêche de personnaliser l'ordinateur et les logiciel (interface et autre). Je peux même pas mettre à jours mon windows. Il faut que j'aille les voir et leur demande de le faire.

Les pire aides en informatique, c'est les informaticiens.