13 décembre 2015

PATHÉTIQUE gouvernement libéral

Ils les passent tous, un par un, impitoyablement. J'adore. Extrait de l'excellent article de Stéphane Gobeil:

Martin Coiteux refuse de donner une entrevue si le terme «austérité» y apparaît. 

Carlos Leitao, le ministre des Finances du gouvernement de la transparence (hum!), refuse de confirmer ou d’infirmer les coupures de 120 millions infligées aux services de garde. 

La ministre de la Famille est incapable d’écrire une phrase complète et encore moins de dire quelque chose de compréhensible en entrevue. 

François Blais, le ministre de l’Éducation, nous avertit que ce serait mal avisé d’investir en éducation en ce moment, quelques jours avant que Leitao annonce de façon tonitruante 20 millions de «nouvel argent» pour l’éducation...Après avoir coupé 600 millions!

La ministre du Multiculturalisme canadien (ça fait plus court), Kathleen Weil, affirme sans rire que c’est impossible de travailler uniquement en anglais à Montréal! 

Sam Hamad coupe les assistés sociaux et exige qu'ils acceptent un travail à 300 km de chez eux «pour leur bien», tandis que le ministre Barrette continue de remplir les poches des médecins spécialistes en vidant celles des familles de la classe moyenne.

Le ministre des Finances et de l’Économie (oui, oui, de l’économie) peut bien essayer de le dire avec enthousiasme, mais moi je me suis étouffé en l’entendant affirmer que la croissance allait s’accélérer en 2017, passant de 1,5% à 1,7%, une hausse incroyable, Mesdames et Messieurs, de...0,2 %! Tout ça grâce à un solide plan économique qui prend la forme du Plan mort et d’une Stratégie maritime qui consiste à se faire avoir par le gouvernement fédéral, tout en affichant un sourire niais.



Aucun commentaire: