31 décembre 2015

Test scientifique

Je viens de répondre à un petit test qui porte sur quelques connaissances de base en science (bien que la dernière question n'ait absolument rien à voir avec les sciences et que je ne suis pas sûr de comprendre ce qu'elle fiche là).

Le test a été administré à 3278 répondants dans le cadre d'une étude du Pew Research Center. Vous pouvez essayer la version en ligne et à la fin du test, nos résultats sont comparés à ceux des répondants. Comme j'ai répondu correctement à 10 questions sur 12, pour moi ça donne ceci:


Également intéressant, on voit ensuite comment les répondants ont réussi chaque question selon un paquet d'indicateurs tels que l'âge, le sexe, l'ethnie et le niveau d'étude.

Si vous avez envie d'essayer le test, arrêtez de lire ce billet maintenant parce que le reste du texte contient des réponses.

Je suis agréablement surpris de voir que les répondants ne se sont pas avérés être complètement nuls, comme on aurait pu le craindre:

The encouraging news is that most participants answered more questions right than wrong. Eighty-six percent of those surveyed were able to identify the earth’s core as its hottest layer, and 82 percent of people knew that uranium was the element needed to make nuclear materials. Less encouragingly, only 35 percent of participants knew that amplitude determines the loudness of a sound wave and 34 percent correctly answered that water boils at a lower temperature in higher altitudes.

D'autres questions ont été plus ou moins réussies selon l'âge des répondants:

Eighty percent of 18- to 29-year-olds knew that radio waves transmit cell phone calls compared to only 57 percent of people over 65 who answered correctly. But when it came to a question about the developer of the polio vaccine, the over-65 population beat the 18- to 25-year-olds 86 percent to 68 percent. 

En ce qui me concerne, les deux questions dans lesquelles je me suis planté sont celles-ci:

Denver, Colorado, is at a higher altitude than Los Angeles, California. Which of these statements is correct?

J'ai répondu que l'eau bouillait à la même température, mais ce n'est pas le cas. Apparemment, l'eau bout à une température plus basse à Denver qu'à LA. Je ne savais pas ça du tout! À ma défense, c'est la question qui a été la moins bien réussie. Si vous êtes curieux, l'explication scientifique est ici.

L'autre question que j'ai manquée était accompagnée d'une illustration:

Which of these pictures best illustrates what happens when light passes through a magnifying glass?

J'ai répondu 2, la bonne réponse est évidemment 3. J'aurais dû y penser à celle-là. Seuls 46% des répondants ont bien répondu.

J'ai réussi à répondre à toutes les autres.

La deuxième question qui a été moins bien réussie par les répondants est celle-ci:

The loudness of a sound is determined by what property of a sound wave?

Seuls 35% des répondants on bien répondu, c'est très bas.

La question la mieux réussie est celle-ci:

This picture shows three layers of the Earth. Which layer is the hottest?

Un gros 86% des répondants l'ont eue, celle-là.

Lorsqu'on regarde les indicateurs, on constate que les hommes répondent toujours mieux que les femmes. La seule question à laquelle les femmes ont presque le même taux de réussite, c'est la dernière qui est à propos de... l'astrologie. Hum.

Lorsqu'on regarde les groupes d'âge, c'est plus fluide. Parfois les résultats sont semblables pour tout le monde, parfois les jeunes sont meilleurs et parfois les vieux. À part les exemples cités plus haut (les cellulaires et le vaccin contre la polio), les questions où on voit une bonne variation sont celle l'énergie nucléaire (les vieux ont mieux répondu) et les deux questions que j'ai manquées (qui ont été mieux réussies par les jeunes, preuve additionnelle que je suis un vieux fossile).

Pour ce qui est de l'ethnie, l'étude fait la distinction entre "blancs", "noirs" et "hispaniques" (pas d'Asiatiques?) et là, certaines observations sautent aux yeux. Les blancs scorent toujours mieux et les noirs ont presque systématiquement les pires résultats, ce que je trouve assez troublant et difficile à comprendre.



7 commentaires:

PJ a dit…

12 sur 12. Et les différences "ethniques" sont facilement explicable par le niveau socio-économique des répondants. Les plus riches ont accès à une meilleure éducation et un environnement plus propice à l'apprentissage.

Fred a dit…

Damn, me suis fourré sur la couche la plus chaude de la planète, pour me rendre compte que ce que j'avais répondu ne faisais pas de sens 1 seconde après avoir cliqué. Je me suis trompé aussi sur sur celle du son. J'hésitais entre la bonne réponse et "Frequency"... j'ai fais un pile ou face mentale... pas marché.. hehe

Prof Solitaire a dit…

@ PJ: Je me demande également s'il n'y a pas un facteur culturel.

@ Fred: Tu t'en es bien sorti malgré tout!

Le professeur masqué a dit…

PS: un facteur «culturel»? Il faudrait expliquer. Genre les «Noirs» aiment moins la science?

Prof Solitaire a dit…

J'avance juste l'hypothèse que les connaissances académiques ou scientifiques sont peut-être plus ou moins valorisées dans certaines cultures et moins dans d'autres. Cela expliquerait peut-être le succès académique des Asiatiques et les piètres résultats des Noirs américains (African Americans). Ça me semble une hypothèse possible. Et clairement, je refuse de croire qu'une "race" est plus ou moins intelligente qu'une autre...

fylouz a dit…

11/12, je me suis planté sur la question de l'eau chaude (que je n'ai donc pas inventé). Pas si mal pour un gars sans diplôme d'études supérieures.

Prof Solitaire a dit…

Quelle culture scientifique! Bravo! :-)