27 février 2016

SEULS de Vehlmann et Gazzotti

J'ai une confession à faire.

Je dépense la quasi-totalité de mes budgets de classe en livres.

Et de ces achats, les BD reçoivent la part du lion.

À mon humble avis, il n'y a pas de meilleur moyen pour transmettre le goût de la lecture aux jeunes de l'âge de mes élèves.

Il y a quelques mois, je suis entré dans une librairie locale à la recherche de nouveaux livres pour ma classe et j'ai aperçu le premier tome d'une série intitulée "Seuls". Je n'en avais jamais entendu parler, mais comme il était à moitié prix, j'ai décidé de lui donner sa chance.

Je l'ignorais alors, mais il s'agissait là de la meilleure décision que je prenais de l'année!

Je l'ai lu et j'ai été complètement emballé. J'ai donc acheté les quatre tomes suivants et la réaction des jeunes a été au-delà de tous mes espoirs les plus fous. Ils se les arrachent! Ils les dévorent! Ils veulent les relire et les relire! C'est tout simplement phénoménal. J'ai rarement vu ça.

En gros, la série Seuls raconte l'histoire d'une poignée d'enfants qui sont plongés dans une situation complètement délirante. Dans le premier tome, ils se réveillent un matin pour constater que la quasi-totalité des habitants de leur ville sont tout simplement... disparus! Leurs parents, leurs voisins et leurs amis se sont tous volatilisés. C'est en errant dans les rues désertes, que les personnages principaux se rencontrent pour la première fois et deviennent ainsi, par la force des choses, compagnons d'infortune.

Le plus jeune doit avoir environ 5 ans et les plus vieux sont probablement des pré-ados d'environ 13 ou 14 ans. Privés de l'autorité des adultes, les voilà livrés à eux-mêmes. Ivres de liberté, leurs décisions ne sont pas toujours très sages, mais très rapidement, ils doivent mieux s'organiser pour survivre car les dangers sont nombreux. Comme par exemple, ce rhinocéros agressif, échappé d'un cirque, qui patrouille les rues de la ville et n'hésite pas à foncer sur tout ce qui bouge.

Dans les tomes suivants, notre petite bande s'aventurera à l'extérieur des limites de la ville, rencontrera un autre clan d'enfants à la tête duquel trône un garçon sinistre et inquiétant et découvrira un phénomène inexplicable au coeur de leur ville d'origine. Les mystères sont nombreux et chaque réponse entraîne des dizaines de nouvelles questions.

Ce que j'apprécie particulièrement dans cette série, c'est l'authenticité des personnages qui se comportent véritablement comme le feraient des jeunes de cet âge. Visiblement, mes élèves se reconnaissent aussi dans ces jeunes-là. Et à mesure que l'histoire progresse, le lecteur est interpellé et poussé à se demander comment il aurait agi dans telle ou telle situation ou si la décision prise par nos jeunes survivants est la bonne.

L'action est incessante et à tout rompre. Les scènes d'action sont nombreuses et à couper le souffle. La relation entre les personnages est parfaitement crédible et touchante. Plusieurs moments cocasses font éclater de rire. D'autres font grimacer de terreur. Cette BD est un vrai petit chef-d'oeuvre.

Si le lecteur aguerrit ne manquera pas de reconnaître quelques similitudes avec des séries comme Walking Dead ou des films tels que Children of the corn, Super 8 ou The sixth sense, ces influences ne gâchent pas le plaisir et n'enlèvent rien à l'originalité de la série.

Et quel plaisir de lire une BD française qui, au lieu de fuir la tradition du dessin franco-belge, l'adopte sans réserve! Le résultat est une oeuvre fraîche et originale qui ne manque pas d'éveiller la nostalgie pour les BD de notre jeunesse.

Tout ça pour dire que je ne saurais trop vous recommander la série Seuls.



Aucun commentaire: