30 décembre 2016

Les pires excès du multiculturalisme

Que se passe-t-il lorsque les autorités refusent d'intervenir auprès de minorités ethniques ou religieuses parce qu'elles ont peur d'être traitées de racistes, d'intolérantes ou de xénophobes?

La réponse est une abomination:

Une esclave sexuelle britannique a raconté dans un livre comment, à l’âge de 15 ans, elle a été capturée par un chauffeur de taxi et abusée durant 13 ans.

Anna Ruston clame dans son récit des événements que son agresseur l’a kidnappée, violée à répétition et vendue à d’autres hommes comme prostituée. Il aurait également vendu les quatre bébés dont elle a accouché durant cette période.

Elle raconte avoir été forcée de faire ses besoins dans une canne située dans le coin de la pièce dans laquelle elle était emprisonnée.

(...) Mme Ruston indique dans son livre que même les autorités craignaient d’intervenir, de peur d’être accusées de discrimination, en raison des origines culturelles différentes de la famille.

Et remarquez l'ultime malhonnêteté.

On affuble à cette victime un nom à consonance britannique et la couverture du livre montre une petite fille blanche. Et on continue à parler vaguement "d'origines culturelles différentes" sans la nommer.

Même pour un livre comme celui-là, la terreur d'être taxé de racisme perdure. Alors on gomme la réalité.

Pitoyable...

Et ceci n'est malheureusement pas un cas isolé:

La toxicité du multiculturalisme
L'idéologie multiculturelle dominante fait dorénavant en sorte que le "respect" des minorités devient plus important que celui des lois ou même que la protection des enfants.

La terreur d'être traité de raciste
Cette tyrannie du multiculturalisme et de la tolérance-à-tout-prix a des conséquences sociales extrêmement néfastes et ce qui vient d'être révélé au Royaume-Uni tient carrément de l'horreur.

c'est qu'au nom du respect et de l'ouverture, elle impose la censure.

Migrant rape fears spread across Europe: Women told not to go out at night alone after assaults carried out in Sweden, Finland, Germany, Austria and Switzerland amid warnings gangs are co-ordinating attacks

Finland's Immigration Crisis



4 commentaires:

Anonyme a dit…

On a la meme chose au Québec avec les noirs depuis 25ans et personne en parle.

Des centaines de jeunes filles québécoises ont été victimes.

Prof Solitaire a dit…

Si vous avez des sources et des liens, ça m'intéresserait...

Anonyme a dit…

Ce n est pas un grand secret que les noirs contrôle en grande partie si c est pas totalement le trafic de fille mineures au Québec depuis 25ans.

Des etudes?.. il n y en a probablement pas...vu que c est justement des noirs, une minorité protégé. par le système marxiste-culturel.

Si c était des blancs, les medias et les autorité feraient scandales et le probleme aurait été reglé rapidement.

Ce que je sais comme statistique, au USA, les noirs sont 12% de la population
mais commettent
50% des meurtre
37% des viols environ
au moins 40% et plus des crime violents en general
les stats du fbi doivent etre disponible
sinon plusieurs videos traite du sujet.

les latinos ne donnent pas leur place aussi mais en un peu moins pire.
Si on mets ensemble les noirs-latinos, y doivent compter pour environ 65-70% des crimes violent.

En europe se sont les arabes et africains qui commettent pratiquement la majorité des crime violent...du moins en beaucoup plus grosse proportion que leur pourcentage de la population.

Ici au Québec c est surement aussi la meme chose, mais les autorité ont bien pris soin de cacher/abolir ce genre de statistiques raciale et les medias cache le mieux possible, ou minimise ce genre de crime. lorsque c est pas un homme blanc le coupable.

Prof Solitaire a dit…

Je ne veux pas me perdre en conjectures, je veux des faits et des statistiques.

Aux USA, c'est vrai que les Noirs commettent un nombre disproportionné de crimes compte tenu du pourcentage réel de la population qu'ils composent.

Pour ce qui est du Québec, les plus récentes statistiques ne mentionnent pas la race, mais il est généralement question de baisses significatives, sauf dans un seul cas:

"Parmi les infractions contre la personne, la catégorie des autres infractions d’ordre sexuel, comprenant notamment le leurre d’un enfant au moyen d’un ordinateur, est la seule à afficher une hausse substantielle de 6,2 % par rapport à l’année précédente. Ce type de délit augmente depuis 2008."

Source:

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/police/publications-et-statistiques/statistiques-criminalite/2014.html

Les 7 du Québec ont publié un truc fort intéressant ici:

http://www.les7duquebec.com/contributeurs/profilage-racial-laissons-les-policiers-travailler/

Et ils confirment que les statistiques ne mentionnent jamais l'origine ethnique, ce qui est effectivement malheureux.

Ils écrivent ceci que je trouve très pertinent:

"Ces données ne doivent pas servir à encourager le racisme ou la discrimination à l’égard des personnes de race noire. Elles doivent nous aider à prendre conscience d’une réalité: ces individus sont plus susceptibles de commettre des crimes et d’être emprisonnés que les Blancs. C’est une réalité, un fait. Être Noir, au Canada et au Québec, augmente la possibilité qu’on commette un crime ou qu’on finisse en prison. Au fait, y a-t-il beaucoup de Gagnon et de Tremblay dans les gangs de rue?"

Il faut arrêter de se mettre la tête dans le sable et regarder la réalité en face. Pour régler un problème, il faut d'abord l'identifier et l'analyser.